Zona [ Niveau Expert ]

zona [ Niveau Expert ]

Expert > zona

  • Le médecin généraliste joue un rôle central dans la vaccination de la population, élément primordial de la prévention des maladies infectieuses. Si de nombreuses études montrent un rapport bénéfice/risque en faveur des vaccins, la vaccination fait l\ objet de spéculations depuis plusieurs années. Le vaccin contre le zona, qui est recommandé pour les patients de 65 à 74 ans, n\ est pas obligatoire et sa diffusion est très faible. L\ objectif principal de cette étude était de déterminer les facteurs qui, selon les médecins généralistes interrogés, pourraient être des freins ou des facteurs favorisant sa diffusion. Nous avons réalisé une étude qualitative à partir d\ entretiens individuels et semi-dirigés auprès de 14 médecins généralistes installés en cabinet libéral dans le Gard et l\ Hérault. Les entretiens ont mis en évidence que les freins à la prescription du vaccin contre le zona sont une incidence et un risque de complication de la maladie faibles, l\ oubli et le manque de temps en consultation et le manque d\ efficacité de cette vaccination ressentie par les médecins, interprétée comme possiblement liée à un manque d\ information. Les médecins suggèrent que les campagnes d\ informations du grand public, une action de l\ assurance maladie, l\ obligation vaccinale, et l\ initiation de la vaccination à l\ hôpital pourraient améliorer la prescription du vaccin. Cette étude révèle que les médecins généralistes manquent d\ information sur la fréquence et la gravité du zona et qu\ outre cela, l\ information du grand public, l\ implication des centres hospitaliers voire le caractère obligatoire de la vaccination contre le zona pourraient favoriser une meilleure couverture vaccinale

  • Source : sudoc.fr

Vaccins contre le virus de la varicelle et du zona

  • Le vaccin de la varicelle connu depuis 1970 (souche Oka V) est efficace et bien toléré. Deux nouveaux vaccins contenant la même souche sont le vaccin quadruple rougeole-rubéole-oreillons-varicelle (ProQuad ®) et le vaccin du zona pour les personnes de plus de 60 ans (Zostavax ®). La politique vaccinale de la varicelle reste controversée, partagée entre vaccination sélective et généralisée. Les Etats-Unis ont instauré une vaccination universelle en 1995. L'Europe, à l'exception de l'Allemagne, est en attente pour plusieurs raisons : le risque de déplacement de la maladie à l'âge adulte par insuffisance de couverture vaccinale, le risque possible d'une augmentation du zona de l'adulte, un bénéfice principalement indirect lié aux économies en arrêts de travail, une perception de bénignité de la varicelle même si des études récentes montrent un nombre important d'hospitalisations (3500 par an en France) et des complications parfois sévères (surinfections à streptocoque A). Aux Etats-Unis, le nombre de décès, d'hospitalisations et de complications s'est effondré après quelques années de vaccination de routine, évolution en faveur de la vaccination. En outre, des épidémies de varicelle depuis 2000 chez des enfants américains vaccinés remettent en question la vaccination par une seule dose avant 12 ans et deux doses semblent préférables. Le nouveau vaccin quadruple pourrait faire reconsidérer la généralisation du vaccin en Europe à condition qu'une surveillance stricte de la varicelle et du zona soit mise en place.

  • Source : jle.com

Zona et douleurs post-zostériennes : la prévention vaccinale est possible - In : Geriatr Psychol Neuropsychiatr Vieil 2015 , 13 (supplément 2) : 15-20

  • Le zona est une affection fréquente chez la personne âgée. L immunodépression portant sur l immunité cellulaire est un facteur favorisant sa survenue. Parmi les complications du zona, les douleurs sont les plus fréquentes, concernant environ 30 % des personnes âgées de plus de 70 ans. Le diagnostic virologique du zona dans ses formes typiques n est pas utile et le diagnostic est posé sur les seules données cliniques. Les soins cutanés sont indispensables pour limiter un préjudice esthétique. Les antiviraux, s ils sont prescrits dans les 72 heures après l apparition de l éruption, réduisent le risque de douleurs post-zostériennes. Le traitement antalgique est indispensable et doit être conduit en relation avec son évolution. La vaccination est le moyen le plus efficace pour prévenir la survenue des complications du zona, comme les douleurs post-zostériennes, chez la personne âgée.

  • Source : jle.com

Soins oculaires - Blépharites - Atteintes oculaires à Herpès simplex - Zona ophtalmique

  • Dans le cadre du nouveau Règlement sur les médicaments qu un optométriste peut prescrire et dans l optique de soutenir et d harmoniser la pratique des professionnels de la santé en première ligne, l Ordre des optométristes du Québec (OOQ) et le Collège des médecins du Québec (CMQ) ont demandé à l INESSS de réaliser un guide d usage optimal (GUO) sur le traitement des blépharites ainsi que sur le zona ophtalmique et les atteintes oculaires à herpès simplex.nIl s'agit pour l'INESSS de ces premiers GUO sur le traitement des problèmes oculaires.nCes GUO présentent les meilleures pratiques tant sur le plan de l évaluation clinique que sur celui du traitement et du suivi. Ils s'adressent à tous les professionnels de la santé incluant les optométristes. Ils sont un soutien à la première ligne. Ils ne remplacent cependant pas le jugement du clinicien qui exerce les activités qui lui sont réservées par la loi ou par un règlement.

  • Source : inesss.qc.ca

Soins oculaires - Blépharites - Atteintes oculaires à Herpès simplex - Zona ophtalmique

  • Dans le cadre du nouveau Règlement sur les médicaments qu un optométriste peut prescrire et dans l optique de soutenir et d harmoniser la pratique des professionnels de la santé en première ligne, l Ordre des optométristes du Québec (OOQ) et le Collège des médecins du Québec (CMQ) ont demandé à l INESSS de réaliser un guide d usage optimal (GUO) sur le traitement des blépharites ainsi que sur le zona ophtalmique et les atteintes oculaires à herpès simplex.nIl s'agit pour l'INESSS de ces premiers GUO sur le traitement des problèmes oculaires.nCes GUO présentent les meilleures pratiques tant sur le plan de l évaluation clinique que sur celui du traitement et du suivi. Ils s'adressent à tous les professionnels de la santé incluant les optométristes. Ils sont un soutien à la première ligne. Ils ne remplacent cependant pas le jugement du clinicien qui exerce les activités qui lui sont réservées par la loi ou par un règlement.

  • Source : inesss.qc.ca

Rapport coût-utilité de la vaccination contre la varicelle chez les enfants, et de la vaccination contre le zona chez les adultes en Belgique

  • Quels seraient les coûts et les bénéfices associés à des programmes de vaccination contre la varicelle chez les enfants et contre le zona chez les adultes ? Le Centre d'évaluation économique et de modélisation des maladies infectieuses de l'Université d'Anvers (CHERMID) a examiné ces questions pour le compte du Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE). L'étude révèle qu'un programme de vaccination contre la varicelle n'est souhaitable que si l'on est certain qu'il n'engendrera pas d'augmentation trop importante du nombre de zonas. Les résultats, non encore disponibles, d'autres pays où la vaccination a déjà lieu devraient nous permettre d'en savoir plus. Les avantages de la vaccination des personnes âgées contre le zona ne sont pas clairs non plus à cause du manque actuel de données fiables.

  • Source : kce.fgov.be

Evaluation de l'amplification génique pour le diagnostic des infections à Herpesviridae (cytomégalovirus, virus herpès simplex et varicelle-zona) chez les personnes vivant avec le VIH

  • L objectif de ce travail est d analyser la cohérence entre d une part, la demande et d autre part, les recommandations de bonnes pratiques professionnelles et la position des professionnels, en vue de l inscription à la Nomenclature des actes de biologie médicale pris en charge par le système national d Assurance maladie en France, de la recherche du génome de cytomégalovirus (CMV), virus herpès simplex (HSV) et virus varicelle-zona (VZV) par amplification génique dans la diagnostic et la prise en charge des maladies opportunistes chez les personnes vivant avec le VIH.

  • Source : has-sante.fr

Le zona : son fardeau et sa prévention - Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement. Volume 9, Numéro 4, 391-7, Décembre 2011, Synthèse

  • Le fardeau et la consommation des ressources de santé qui sont associés à l'incidence du zona dans la population âgée de 60 ans ou plus est considérable au regard de l'altération de qualité de vie occasionnée. En l'absence de traitement antiviral, les douleurs post-zostériennes (DPZ), la complication la plus fréquente mais aussi la plus invalidante, surviennent chez 45 % des sujets après 60 ans ou plus et peuvent durer plusieurs mois à années. L'importance d'une démarche préventive des DPZ est maintenant largement reconnue. L'objectif de cette revue est non seulement de décrire le fardeau associé au zona dans la population âgée, mais aussi de présenter l'efficacité des différentes approches préventives actuellement disponibles.

  • Source : jle.com

Vaccinations contre le virus varicelle-zona et algies post-zostériennes. Quelques données factuelles 2014 - In : Médecine Volume 10, numéro 6, Juin 2014

  • Toutes les données disponibles montrent que le risque de récurrence du virus de lanvaricelle-zona (VZV) et de survenue de ses complications est avant tout lié à l âge.nÀ l échelle d une vie, entre 10 et 20 %de population générale développeront un zona [1].nLes données françaises issues d études épidémiologiques réalisées auprès de médecinsngénéralistes et des médecins du réseau « Sentinelles » estiment son incidence annuellenà moins de 2 cas pour 1 000 personnes dans la population générale avant 50 ans, incidencenqui augmente ensuite progressivement jusqu à 12/1 000 après 80 ans.

  • Source : jle.com

Évaluation de l'amplification génique des Herpesviridae (virus herpès simplex et varicelle-zona) devant des manifestations cutanéomuqueuses et oculaires

  • L objectif de ce travail est d analyser la cohérence entre d une part, la demande et d autre part, les recommandations de bonnes pratiques professionnelles et la position des professionnels. Ce travail est mené en vue de l inscription à la Nomenclature des actes de biologie médicale, pris en charge par le système national d Assurance maladie en France, de la recherche du génome des virus herpès simplex (HSV) et varicelle-zona (VZV) par amplification génique dans le diagnostic de l herpès et du zona devant des manifestations cutanéomuqueuses et oculaires.

  • Source : has-sante.fr

Zona et névralgies postzostériennes de la personne âgée

  • Le virus de la varicelle-zona (VZV) est responsable de la varicelle et, par réactivation, du zona. Le zona est une éruption vésiculeuse, classiquement métamérique, qui confronte les patients âgés à des douleurs aiguës et à des complications dont la plus tardive, éprouvante et invalidante, est la névralgie postzostérienne. Les antiviraux systémiques actuels, initiés dans les 72 premières heures de l'éruption, limitent généralement la sévérité de l'éruption, les douleurs aiguës, mais non complètement la survenue des complications. Le recours à des thérapeutiques complémentaires est ainsi souvent nécessaire mais leur application, chez des sujets âgés fragiles, comorbides et polymédiqués, doit être soigneusement considérée. Un vaccin contre le VZV permet de réduire la morbidité liée au zona et à ses complications...

  • Source : revmed.ch

Vaccination des adultes contre le zona avec le vaccin Zostavax

  • Le zona est une pathologie fréquente qui touche particulièrement les personnes à l'âge adulte. Le risque de survenue et de persistance des douleurs post-zostériennes (DPZ) est fortement lié à l'âge et aux comorbidités ayant comme conséquence un important « fardeau » chez les personnes âgées altérant considérablement la qualité de vie. Le vaccin Zostavax®, vaccin vivant atténué, dispose d'une autorisation de mise sur le marché (AMM) européenne. Afin de déterminer la place de ce vaccin dans le cadre des stratégies actuelles de vaccination de l'adulte, le Haut Conseil de la santé publique a pris en considération les données épidémiologiques du zona et des douleurs post-zostériennes, les données d'efficacité et de tolérance concernant le vaccin, et a réalisé une estimation du ratio coût-efficacité de la vaccination contre le zona.

  • Source : hcsp.fr

Détection du génome des virus Herpès Simplex (HSV) et Zona Varicelle (VZV) dans le liquide cérébro-spinal par amplification génique en cas d encéphalite

  • L objectif de ce travail est d analyser la cohérence entre d une part, la demande et d autre part, les recommandations de bonne pratique professionnelle et la position des professionnels, en vue de l inscription à la liste des actes de biologie médicale pris en charge par le système national d Assurance maladie en France, de la détection du génome des virus herpès simplex et varicelle/zona par amplification génique dans le liquide cérébrospinal (LCS) dans les encéphalites.

  • Source : has-sante.fr

Virus de la varicelle et du zona - fiches techniques santé/sécurité - matières infectieuses

  • description, danger pour la santé (pathogénicité, épidémiologie, gamme d'hôtes, dose infectieuse, mode de transmission, période d'incubation, transmissibilité), dissémination (réservoir, zoonose, vecteurs), viabilité (sensibilité aux médicaments, sensibilité aux désinfectants, inactivation par des moyens physiques, survie à l'extérieur de l'hôte), aspects médicaux (surveillance, premiers soins et traitements, immunisation, prophylaxie), dangers pour le personnel de laboratoire (infections liées ou acquises au laboratoire, sources et échantillons, dangers primaires et particuliers), précautions recommandés (exigences de confinement, vêtements protecteurs, autres protections), renseignements relatifs à la manipulation (déversements, élimination, entreposage), renseignements divers

  • Source : phac-aspc.gc.ca

Vaccins contre la varicelle et le zona: note de synthèse de l OMS

  • Cette note de synthèse actualisée sur lesnvaccins contre la varicelle et le zona remplacenla note d information de l OMS de 1998 sur lesnvaccins antivaricelleux et récapitule les faitsnrécents dans le domaine. Elle intègre dennouvelles informations concernant la prévalencenet la charge mondiale de morbidité duenà la varicelle et au zona et des données sur l innocuité, l immunogénicité et l efficacité des vaccins contrences maladies, ainsi que sur la durée de la protection qu ilsnconfèrent, et des considérations sur leur rapport coût/efficacité.nLes recommandations relatives à l utilisation des vaccins contrenla varicelle et le zona ont été examinées par le SAGE en avriln2014

  • Source : who.int

Traitement antiviral pour la prévention de la douleur névralgique après le zona (la névralgie post-herpétique)

  • Contexte : nnLa névralgie post-herpétique (NPH) est une complication douloureuse et réfractaire de l'herpès zoster. Les traitements sont partiellement ou totalement inefficaces pour de nombreuses personnes atteintes de NPH. Les agents antiviraux, utilisés au moment de l'éruption cutanée, ont été proposés comme intervention pour prévenir le développement de la NPH. Ceci est la première mise à jour depuis la première publication de la revue en 2009.nObjectifs : nnÉvaluer l'efficacité des agents antiviraux dans la prévention de la NPH

  • Source : cochrane.org

Infection par le virus Varicella zoster chez l adulte : au-delà du zona ?

  • La varicelle est une maladie bénigne de l enfance qui toutefois peut entraîner des complications sévères chez les adultes et les adolescents. Les personnes immunodéficientes ou la femme enceinte sont particulièrement à risque d une infection primaire multisystémique avec atteinte pulmonaire, neurologique et/ou hépatique. La réinfection est probablement plus fréquente qu on ne le pensait mais sa prise en charge est identique à celle de la primo-infection. La réactivation, bien connue sous forme de zona, peut également se manifester par une méningite, une vasculopathie et, chez le sujet immunodéficient, par un zona disséminé

  • Source : revmed.ch

t Freins et leviers de la vaccination contre le zona en médecine générale : étude qualitative auprès des médecins généralistes installés dans la Loire

  • tnContexte : Le vaccin contre le zona, recommandé chez les personnes âgées de plus de 65 ans dans la prévention du zona et des névralgies post zostériennes, semble peu connu du grand public et peu prescrit par les médecins généralistes. L objectif de cette étude était d identifier les freins de la vaccination contre le zona rencontrés par les médecins généralistes de la Loire et de mettre en évidence les moyens qui permettraient d améliorer cette couverture vaccinale

  • Source : pepite-depot.univ-lille2.fr

Diagnostic par détection virale et/ou sérologie des infections à virus herpes simplex et varicelle-zona dans le cadre mère-enfant

  • L objectif est d établir si les données issues de l analyse critique de la littérature synthétique (recommandations de bonne pratique, revues systématiques et rapports d évaluation technologique) sont cohérentes avec le contenu de la demande, et donc soutiennent les propositions soumises par le demandeur, afin de formuler un avis concernant ces propositions.

  • Source : has-sante.fr

Diagnostic par détection virale et/ou sérologie des infections à virus herpes simplex et varicelle-zona dans le cadre mère-enfant

  • L objectif est d établir si les données issues de l analyse critique de la littérature synthétique (recommandations de bonne pratique, revues systématiques et rapports d évaluation technologique) sont cohérentes avec le contenu de la demande, et donc soutiennent les propositions soumises par le demandeur, afin de formuler un avis concernant ces propositions.

  • Source : has-sante.fr