Uveite [ Niveau Expert ]

uveite [ Niveau Expert ]

Expert > uveite

  • - L\ uvéite est la maladie inflammatoire de l\ oeil la plus fréquente et elle constitue l\ une des principales causes de cécité et de perte de vision sévère. - L\ uvéite antérieure est la forme qui prédomine dans la plupart des populations. Dans les pays occidentaux, l\ uvéite antérieure aiguë associée au HLA-B27, avec ou sans spondylarthropathie (SPA) est, avec les uvéites idiopathiques, la forme la plus courante. Les inflammations du segment antérieur de l\ oeil sont cependant également observées dans le cadre de nombreuses maladies systémiques, les segments intermédiaire et postérieur étant alors également fréquemment impliqués. Chez l\ enfant, l\ uvéite antérieure chronique associée à une polyarthrite juvénile idiopathique est une forme d\ inflammation intraoculaire classique. L\ uvéite intermédiaire est la forme la plus rare. La sarcoïdose et la sclérose en plaques sont parmi les principales associations ou maladies causales. L\ uvéite postérieure vient au second rang dans lamajorité des pays et représente 15\u201330% des cas. La plupart des uvéites postérieures reste d\ étiologie incertaine. La choriorétinite toxoplasmique est proportionnellement la plus représentée. - Une approche systématique tenant compte des données épidémiologiques connues a été élaborée pour faciliter le diagnostic en pratique de médecine générale/interne. Un traitement approprié, le plus spécifique possible, si ce n\ est causal, ne peut résulter que d\ une procédure diagnostique fiable avec, le cas échéant, la mise en évidence d\ une étiologie claire.

  • Source : medicalforum.ch

HUMIRA adalimumab - En association au méthotrexate, intérêt clinique modéré et progrès thérapeutique mineur dans le traitement de l uvéite antérieure chronique non infectieuse associée à une arthrite juvénile idiopathique chez l enfant (2 à 17 ans), en cas de réponse insuffisante ou d intolérance au traitement conventionnel ou pour lesquels un traitement conventionnel est inapproprié.

  • le service médical rendu par HUMIRA est modéré, en association au méthotrexate, dans le traitement de l uvéite antérieure chronique non infectieuse associée à une arthrite juvénile idiopathique chez l enfant à partir de de 2 ans et l adolescent, en cas de réponse insuffisante ou d intolérance au traitement conventionnel ou pour lesquels un traitement conventionnel est inapproprié , le service médical rendu par HUMIRA est insuffisant pour justifier d une prise en charge par la solidarité nationale dans les autres cas d uvéite antérieure chronique non infectieuse...

  • Source : has-sante.fr

HUMIRA (adalimumab), immunossuppresseur anti-TNFα - Extension d'indication : Progrès thérapeutique mineur dans le traitement de l uvéite non-infectieuse intermédiaire, postérieure et de la panuvéite

  • HUMIRA a l AMM dans le traitement de l uvéite non infectieuse intermédiaire, postérieure et de la panuvéite chez les adultes ayant eu une réponse insuffisante à la corticothérapie, chez les patients nécessitant une épargne cortisonique, ou chez lesquels la corticothérapie est inappropriée. n Malgré une efficacité modérée par rapport au placebo, l apport thérapeutique est mineur dans la prise en charge du fait de l absence de comparateur cliniquement pertinent, de données d efficacité et de tolérance à long terme et de démonstration d un impact en termes de qualité de vie. Le service médical rendu par HUMIRA est important dans l indication de l AMM...

  • Source : has-sante.fr

Uvéites et biothérapies - La Revue de Médecine Interne Volume 36, Issue 2, February 2015, Pages 107u2013116

  • Les biothérapies utilisées dans le traitement des uvéites non infectieuses incluent l interféron (IFN), les immunoglobulines intraveineuses (IgIV), ainsi que les anticorps monoclonaux et les protéines de fusion (anti-TNFα, anakinra, tocilizumab, rituximab). L IFN permet d induire une rémission prolongée, se maintenant après l arrêt du traitement, chez 20 à 40 % des patients. Les effets secondaires (syndrome pseudo-grippal, effets psychiatriques) limitent son utilisation. Les anti-TNFα (infliximab, adalimumab) représentent une alternative thérapeutique attractive dans les uvéites sévères résistantes aux immunosuppresseurs, en particulier dans la maladie de Behçet. Ils sont efficaces la plupart du temps (>

  • Source : sciencedirect.com

Uvéites intermédiaires (les)

  • Les uvéites intermédiaires sont des maladies chroniques et insidieuses. Les enfants et les jeunes adultes sont atteints préférentiellement. Les plaintes consistent en une baisse d'acuité visuelle et une perception de myodésopsies dans un oeil extérieurement calme. L'inflammation prédomine dans le vitré et des exsudats périphériques caractéristiques peuvent souvent être observés. Les uvéites intermédiaires sont en général idiopathiques mais elles peuvent parfois être liées à une maladie systémique qu'il convient de toujours rechercher et traiter le cas échéant. Le traitement des formes idiopathiques n'est nécessaire que s'il apparaît des complications et consistera alors en une corticothérapie éventuellement combinée à une immunosuppression. La chirurgie (cryothérapie, vitrectomie) sera réservée aux complications ne répondant pas au traitement médical.

  • Source : ophthalmologia.be

Comparaison de lentilles artificielles placées dans les yeux atteints d'uvéites pendant la chirurgie de la cataracte

  • ContextenLa cataracte, un cristallin opaque à l'intérieur de l'œil, est une complication majeure chez les personnes atteintes d'uvéites (inflammation de la couche intermédiaire de l'œil). Différents types de lentilles artificielles (lentilles intraoculaires, LIO) sont disponibles pour insérer dans l'œil après le retrait du cristallin naturel opaque pendant la chirurgie de la cataracte. L'objectif de cette revue est de résumer les effets des différentes lentilles artificielles chez les adultes atteints d'uvéites.

  • Source : cochrane.org

Efficacité des anti-TNF alpha dans le traitement des uvéites non infectieuses: étude rétrospective sur 21 patients

  • Les indications reconnues des anti-TNF alpha dans l autorisation de mise sur le marché ne concernent actuellement pas le traitement des uvéites non infectieuses, bien que leur utilisation dans cette indication soit en constante augmentation. Objectif : Évaluer l efficacité du traitement par anti-TNF alpha chez des patients présentant une uvéite d origine non infectieuse

  • Source : dumas.ccsd.cnrs.fr

Prise en charge diagnostique des uvéites : recommandations d un groupe d experts

  • La démarche diagnostique au cours des uvéites n est pas standardisée. Elle doit prendre en compte l épidémiologie des uvéites, cibler les affections les plus sévères et/ou les plus fréquentes, et/ou susceptibles de bénéficier d un traitement spécifique. Ce travail a été réalisé afin de proposer des recommandations pour le diagnostic des uvéites.

  • Source : hal.archives-ouvertes.fr

Uvéites (Les) (212b) - - Examen Classant National : Question(s) 212 Module(s) 11 -

  • définition, généralités, sémiologie clinique, l'évolution, le diagnostic étiologique, le diagnostic positif, le traitement : principes, conclusion

  • Source : sante.ujf-grenoble.fr