Uveite intermediaire [ Publications ]

uveite intermediaire [ Publications ]

Publications > uveite intermediaire

  • But de l'étude L'uvéite intermédiaire constitue une entité clinique spécifique se caractérisant par une inflammation du corps vitré et de la rétine périphérique. Du point de vue physiopathogénique, cette maladie se caractérise par une rupture des barrières hémato-oculaires. Afin de déterminer les sites spécifiques altérés, une fluorophotométrie du vitré a été pratiquée chez des patients atteints d'une uvéite intermédiaire et chez un groupe contrôle de patients sains. Matériel et méthode soixante-et-onze patients atteints d'uvéite intermédiaire ont bénéficié d'une exploration fluorophotométrique à l'aide du « Fluorotron Master ». La diffusion du colorant a été suivie après 5 minutes et après 60 minutes dans les trois secteurs du vitré (postérieur, moyen, antérieur) ainsi que dans la chambre antérieure et comparée à un groupe de témoins normaux d'âge identique. Résultats Dans le segment postérieur de l'œil, une augmentation significative de la perméabilité des barrières hémato-rétiniennes est observée dans les trois secteurs vitréens en comparant le groupe de patients avec le groupe de témoins (p

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Uvéite intermédiaire bilatérale et néphrite interstitielle aiguë (TINU syndrome). Documentation échographique d'un cas.

  • Les auteurs présentent un cas de Néphrite Interstitielle Aiguë (NIA) et uvéite chez un patient de 9 ans. Le dit TINU Syndrome est rare et la littérature ne communique pas plus de 40 cas, en majorité à l'âge de l'adolescence. Le cas que nous signalons a présenté, 7 mois après l'apparition de la NIA, une uvéite bilatérale associée à une exsudation vitréenne marquée avec exsudats pointus dans la rétine périphérique. La présence de drusen du disque optique documentés par échographie était concomitante. Malgré des données de laboratoire attestant une implication du système immunitaire, tant pour la néphropathie que pour l'uvéite, il n'a pas été possible, dans le cas signalé, d'identifier une cause définie, même si l'hypothèse d'une pathologie d'origine médicamenteuse est problable.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov