Urticaire [ Niveau Expert ]

urticaire [ Niveau Expert ]

Expert > urticaire

  • \Le terme urticaire (du latin urtica, ortie) fait référence à un symptôme, à la base duquel il y a une réaction cutanée inflammatoire induite par des médiateurs mastocytaires dont un des principaux est l?histamine. Les facteurs déclenchants initiaux peuvent varier des antigènes liants des IgE et des complexes immuns, aux facteurs physiques tels que le froid, la pression, la lumière solaire et la chaleur. L?élément morphologique de l?urticaire consiste en une papule ou une plaque du derme superficiel érythémateuse ou anémique bien délimitée avec à la base un oedème et souvent un halo érythémateux (en anglais : « wheal and flare »). Les lésions sont habituellement prurigineuses et disparaissent sans laisser de traces. L?oedème de Quincke ou angio-oedème, est une atteinte oedémateuse du tissu sous-cutané ou/et sous-muqueux.\

  • Source : hug-ge.ch

Urticaire chronique

  • L'urticaire chronique (UC) est une pathologie fréquente dont l'étiologie est inconnue. Son impact sur la qualité de vie est non négligeable. Des anticorps dirigés contre les récepteurs des IgE exprimés par les mastocytes et les basophiles (FceRI) sont retrouvés dans environ 30% des cas et seraient associés à des formes plus sévères et prolongées. De nombreuses pathologies peuvent s'exprimer par une UC. Toutefois, en l'absence d'une clinique évocatrice, un bilan étiologique extensif permet rarement de diagnostiquer une pathologie sous-jacente. Dans ce cas, seul un bilan étiologique a minima est indiqué. Les antihistaminiques systémiques de dernière génération constituent le traitement de première intention. Dans les cas réfractaires, d'autres molécules sont à disposition mais il existe peu d'études contrôlées à leur sujet.

  • Source : revmed.ch

Urticaires : diagnostic, prise en charge et traitement - Mise au point - La Revue de Médecine Interne Volume 35, Issue 9, September 2014, Pages 586u2013594 - Open Access

  • L urticaire est une dermatose inflammatoire fréquente. Elle est cliniquement définie par la survenue de lésions papuleuses cutanées et/ou muqueuses fugaces et migratrices appelées plaques parfois associées à des œdèmes sous-cutanés ou muqueux appelés angio-œdèmes. On différencie selon leur durée d évolution les urticaires aiguës des urticaires chroniques qui durent plus de 6 semaines. Différentes formes cliniques d urticaires peuvent coexister chez un même patient.

  • Source : sciencedirect.com

Urticaire pigmentaire

  • Le système immunitaire est formé de différents types de cellules, dont les mastocytes. Ces cellules aident le corps à guérir après une blessure et à réagir aux allergènes.nParfois, les mastocytes s accumulent en grand nombre en-dehors de leur champ habituel. Cela cause un trouble appelé la mastocytose. On est en présence d une mastocytose cutanée quand les mastocytes s accumulent sur la peau, sur les cheveux ou sur les ongles. Le type le plus commun de mastocytose cutanée chez l enfant est l urticaire pigmentaire. Le trouble est aussi connu sous le nom de mastocytose maculo-papuleuse.

  • Source : aboutkidshealth.ca

Omalizumab dans le traitement de l urticaire chronique : quoi de neuf en 2013 ?

  • En 2013, plusieurs articles très importants concernant la prise en charge de l urticaire chronique idiopathique et physique ont été publiés. Dans notre article de revue, après une introduction sur la classification et la pathogenèse de la maladie, on se focalisera sur la prise en charge thérapeutique. En particulier, sur la base des nouvelles données concernant le traitement avec l omalizumab, on discutera les indications et les modalités du traitement de l urticaire chronique.

  • Source : revmed.ch

Gestion de l urticaire en médecine générale - Recommandations d experts en dermatologie et allergologie

  • Cet article explique les recommandations actuelles des experts suisses pour l évaluation et le traitement de l urticaire en médecine générale, en se focalisant plus particulièrement sur l urticaire chronique spontanée. Leur opinion se base notamment sur les recommandations européennes actuelles pour la prise en charge des urticaires chroniques spontanées.

  • Source : medicalforum.ch

Urticaire et oedème de Quincke : diagnostic, étiologie, traitement - 114 A - - Examen Classant National : Question(s) 114 Module(s) 8 -

  • physiopathologie (urticaires immunologiques et non immunologiques), diagnostic (urticaire superficielle, profonde, formes cliniques), diagnostic différentiel, diagnostic étiologique (explorations spécifiques, principales causes d'urticaire, oedème angioneurotique héréditaire), traitement (traitements symptomatiques, indications), points clés

  • Source : campus.cerimes.fr

Prise en charge de l'urticaire chronique

  • indication du niveau de preuve (méthodologie de l'ANAES) , données de l'interrogatoire et de l'examen clinique permettant d'orienter le diagnostic étiologique d'une urticaire chronique, bilan paraclinique minimal, quand faire des examens allergologiques, rapport entre la mise en évidence d'une étiologie et la prise en charge et l'évolution de l'urticaire chronique, modalités thérapeutiques proposées aux patients résistant à un traitement antihistaminique en monothérapie, prise en charge des facteurs psychologiques , 20 pages

  • Source : has-sante.fr

Urticaires

  • L urticaire est une atteinte de la peau, ou dermatose, qui se caractérise par l apparition de lésions comparables aux piqûres d orties. Fugaces, ces lésions disparaissent en moins de 24 heures, sans laisser de séquelle ou de cicatrice. Si l urticaire peut être d origine allergique, elle survient aussi, le plus souvent, par d autres mécanismes, et parfois de manière chronique. Les efforts de recherche récents ont conduit à une meilleure compréhension de ce phénomène.

  • Source : inserm.fr

Syndrome de Muckle-Wells - synonyme : Urticaire - surdité - amylose rénale

  • Le syndrome de Muckle-Wells est une forme de syndrome périodique associé à la cryopyrine (voir ce terme) caractérisée par une fièvre et un urticaire récurrents, une arthrite périodique, une surdité neurosensorielle, des signes généraux d'inflammation et une amylose secondaire (type AA) potentiellement fatale.

  • Source : orpha.net

Urticaire familiale au froid - Synonyme(s) : autoinflammatoire au froid, forme familial, syndrome

  • L'urticaire familial au froid est la forme la plus modérée du syndrome périodique associé à la cryopyrine (voir ce terme) et est caractérisée par des épisodes récurrents d'urticaire provoqués par une exposition au froid associée à une fièvre basse et une arthralgie.

  • Source : orpha.net

Antihistaminiques anti-H1 dans l'urticaire chronique spontané

  • Contexte : nnL'urticaire chronique spontané (UCS) est caractérisé par l'apparition de plaques de papules ou de placards rouges, surélevés et prurigineux, qui apparaissent sans cause externe identifiable.nObjectifs : nnÉvaluer les effets des antihistaminiques anti-H1 sur l'urticaire chronique spontané

  • Source : cochrane.org

Antihistaminiques H1 pour l urticaire chronique spontanée?

  • Contexte: L'urticaire chronique spontané (UCS) est caractérisé par l'apparition de plaques de papules ou de placards rouges, surélevés et prurigineux, qui apparaissent sans cause externe identifiable. Objectifs: Évaluer les effets des antihistaminiques anti-H1 sur l'urticaire chronique spontané

  • Source : minerva-ebm.be

Urticaire au froid

  • Forme d'urticaire induite par le froid peut être immédiate ou retardée. Des érythèmes prurigineux et des nodules oedémateux se produisent particulièrement durant les saisons froides sur les parties non couvertes du corps. Les vents froids, les bains à l'eau froide ainsi que la consommation de liquides froids peuvent également avoir le même effet

  • Source : dermis.net

Urticaire aiguë : corticostéroïdes utiles ? - In Minerva 2018 Volume 17 Numéro 8 Page 107 - 109

  • L ajout de prednisone aux antihistaminiques accélère-t-il la diminution des démangeaisons chez les patients atteints d urticaire aiguë sans angio-œdème ?...

  • Source : minerva-ebm.be

Urticaire

  • L'urticaire est une maladie de la peau qui se manifeste par des plaques rouges, souvent associées à des démangeaisons. En général, les crises sont brèves et isolées. Néanmoins, l'urticaire peut aussi s'établir de façon chronique. La réaction est provoquée par l'activation d'une cellule immunitaire : le mastocyte.

  • Source : ameli-sante.fr

Urticaire

  • Des plaques rouges avec un centre plus clair apparaissent sur la peau de votre enfant. D une heure à l autre, ces plaques disparaissent, puis réapparaissent à d autres endroits. Elles sont accompagnées de violentes démangeaisons. C est rouge, c est gonflé et ça gratte !

  • Source : monenfantestmalade.ch

Item 114 - Allergies cutanéo-muqueuses chez l'enfant et l'adulte : urticaire

  • Objectifs pédagogiques : Diagnostiquer une urticaire aiguë et/ou chronique chez l'enfant et chez l'adulte. Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

  • Source : em-consulte.com

Urticaire solaire

  • Forme rare d'urticaire physique déclancé par l'action photoallergique du rayonnement solaire sur la peau caractérisée par une éruption oedémateuse transitoires du derme ou des tissus sous-cutanés dans les minutes suivant une exposition au soleil...

  • Source : dermis.net

Urticaire à la pression

  • Variante de l'urticaire caractérisée par des lésions érythémateuses et oedémateuses aux points de pression. Ces dernières peuvent ne pas ressembler aux boules oedémateuses types...

  • Source : dermis.net