Tungose [ Publications ]

tungose [ Publications ]

Publications > tungose

  • La tungose est une ectoparasitose due à la pénétration de Tunga penetrans sous la peau. Les données épidémiologiques de cette maladie, parallèles à celles de la pauvreté, sont mal connues au Cameroun. Une étude épidémiologique a été menée à Bangou, dans la région ouest du pays, en août 2008, sur un échantillon de 403 individus répartis dans 111 familles. Les données ont été collectées et analysées à l'aide du logiciel Epi-Info 6.4. La tungose apparaît comme étant endémique dans cette population avec une prévalence de 32,7 %. On note une prédisposition masculine (p = 0,013) avec une atteinte préférentielle (40,9 %) des enfants âgés de 1 à 5 ans. Les aspects cliniques les plus fréquemment retrouvés sont les lésions simples (100 %), les tuméfactions infectées (2,27 %), voire suppurées (0,75 %). La majorité des porteurs de lésions présentent un parasitisme léger (86,4 %). Les facteurs de risque de la tungose sont: l'âge inférieur à 15 ans (OR = 5,40 , IC95 % [3,20-9,12]), le fait d'être écolier (OR = 2,57 , IC95 % [1,67-3,96]), l'habitat avec un sol en terre (OR = 1,91 , IC95 % [1,13-3,25]) et murs en briques de terre (OR = 1,61 , IC95 % [0,99-2,63]). Les séquelles de tungose sont les déformations (34 %) affectant principalement les ongles des orteils.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Mise à jour des connaissances concernant quatre maladies délaissées en Haïti : mansonellose, tungose, lèpre, charbon.

  • persistent dans les régions les plus reculées et difficiles d'accès où la population vit dans des conditions précaires et dans une très grande pauvreté. Nous rapportons les données d'enquêtes récentes qui montrent l'importance de cette ectoparasitose en Haïti où les taux de prévalence sont très élevés dans certaines communautés rurales isolées. Des cas de lèpre resurgissent en Haïti alors qu'aucun programme de surveillance n'est effectif depuis 2004. Enfin, la maladie du charbon est endémique dans les régions d'élevage où des épidémies familiales resurgissent périodiquement en milieu rural. Le dépistage des personnes atteintes de ces maladies et leur prise en charge sont nécessaires pour une amélioration de la santé et une baisse de la mortalité en Haïti.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Efficacité de la vaseline salicylée à 20% dans le traitement des tungoses profuses. A propos de huit observations en Guyane Française.

  • Le traitement habituel de la tungose fait appel à l'extraction mécanique (par grattage, extraction ou excision) des femelles gravides de Tunga penetrans. Nous avons proposé un traitement par vaseline salicylée à 20 % en occlusif pendant 12 à 24 heures chez huit patients porteurs de tungose profuse. Ce procédé entraîne la mort des parasites et facilite leur extraction à la pince.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

La tungose: une ectoparasitose mal connue.

  • La tungose correspond à l'infestation cutanée par une puce-chique (ou Tunga penetrans). Cet ectoparasite pénètre habituellement sous l'ongle des pieds puis grossit, ce qui est douloureux. Le diagnostic repose sur l'épidémiologie (antécédent de voyages en zone tropicale) et l'inspection. L'extraction complète en est le seul traitement, suivie d'une désinfection locale.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov