Tumeurs spleniques [ Publications ]

tumeurs spleniques [ Publications ]

Publications > tumeurs spleniques

  • Les kystes et tumeurs de la rate sont des lésions rares, de découverte le plus souvent fortuite. Généralement asymptomatiques, elles peuvent se manifester par des douleurs de l'hypochondre gauche. Les kystes spléniques demeurent les lésions les plus fréquemment retrouvées. On distingue les pseudokystes, évolution d'une contusion splénique ou d'un infarctus et les kystes vrais. Parmi ces derniers, certains sont congénitaux, (kyste épidermoïde) et d'autres, plus rares, sont acquis d'origine infectieuse (kystes hydatiques et abcès) ou tumorale (lymphangiome, angiome voire tumeur nécrosée). Le contexte et l'analyse de l'imagerie (échographie, Imagerie par Résonance Magnétique) permettent en général de faire le diagnostic. L'abstention est la règle pour le pseudokyste et l'angiome. La chirurgie, en général conservatrice, est indiquée dans les volumineux kystes épidermoïdes symptomatiques et la splénectomie est souvent nécessaire dans le kyste hydatique et les tumeurs. Parmi les tumeurs pleines, les hémangiomes et les lymphangiomes, dans leur forme charnue, sont assez caractéristiques. D'autres lésions, aussi bien bénignes que malignes, peuvent être retrouvées. Leur diagnostic est orienté par l'imagerie en particulier l'échographie et le scanner. Mais la certitude diagnostique est obtenue par l'examen anatomopathologique de la pièce. La biopsie est généralement contre-indiquée en raison du risque hémorragique. Une exérèse aussi limitée que possible doit être tentée afin d'éviter les risques de la splénectomie (infections, thrombose).

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov