Tumeurs du stroma endometrial [ Publications ]

tumeurs du stroma endometrial [ Publications ]

Publications > tumeurs du stroma endometrial

  • Une série de quatre tumeurs mésenchymateuses myxoïdes utérines sont décrites. Une tumeur était mal limitée, à type de sarcome du stroma endométrial de bas grade alors que les trois autres étaient circonscrites, correspondant à un nodule du stroma endométrial et à deux léiomyomes. Il s’agissait de tumeurs hypocellulaires, avec un stroma myxoïde, alcianophile à la coloration du Bleu Alcian, composées essentiellement de cellules étoilées. Le caractère myxoïde rendait l’identification cellulaire musculaire lisse ou stromal plus difficile. Les tumeurs du stroma endométrial montraient focalement l’aspect caractéristique de petites cellules basophiles du chorion cytogène. Le diagnostic positif a été basé sur la présence d’une vascularisation sous la forme de petits capillaires spiralés, sur la positivité du CD10 et la négativité des marqueurs musculaires lisses (la h-caldesmone et la desmine). Les léiomyomes étaient caractérisés par la présence de cellules plus fusiformes et une positivité de la desmine alors que la h-caldesmone était négative et le CD10 focalement positif dans les deux cas. La variante myxoïde des tumeurs du stroma endométrial ne présente pas obligatoirement l’aspect morphologique caractéristique des tumeurs du chorion cytogène et peut facilement simuler une tumeur musculaire lisse myxoïde. Par ailleurs, le caractère myxoïde des tumeurs musculaires lisses peut modifier leur immunoréactivité et rend l’évaluation des critères de malignité plus difficile. L’étude immunohistochimique avec un panel d’au moins trois anticorps comprenant le CD10, la desmine et la h-caldesmone semble nécessaire pour distinguer la nature musculaire lisse, du stroma endométrial des tumeurs myxoïdes utérines.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov