Tumeur glomique [ Publications ]

tumeur glomique [ Publications ]

Publications > tumeur glomique

  • Les tumeurs glomiques sont des tumeurs mésenchymateuses rares, majoritairement cutanées ou sous-cutanées, pour lesquelles des localisations viscérales ont été décrites. Nous rapportons ici le cas d’une tumeur glomique solide rénale de découverte fortuite chez un patient de 60 ans. La tumeur de 25 mm de grand axe était majoritairement constituée de cellules glomiques exprimant l’actine muscle lisse et la vimentine. Ces cellules glomiques étaient par ailleurs négatives pour les cytokératines, les marqueurs neuroendocrines et la rénine. Elles s’associaient à de nombreux vaisseaux et à quelques faisceaux de fibres musculaires lisses. Par cette observation, la description histopathologique de cette tumeur rare est présentée et les critères de malignité précisés. Les principaux diagnostics différentiels de ce type de tumeur, dont le pronostic est le plus souvent excellent après exérèse chirurgicale complète, sont rappelés.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Glomangiome ou tumeur glomique des cavités nasales: à propos d'un nouveau cas et revue de la littérature.

  • Le glomangiome ou tumeur glomique est une tumeur bénigne des tissus mous apparaissant le plus souvent aux extrémités distales, au niveau unguéal et dans le tissu souscutané. Tumeur vasculaire rare du dermatologue, sa localisation ORL est exceptionnelle. Nous décrivons le dix-huitième cas publié à notre connaissance dans la littérature. Il s'agit d'une tumeur vasculaire, qui nait le plus souvent de la muqueuse septale, dont l'examen anatomopathologique fait le diagnostic permettant notamment d'écarter un hémangiopéricytome. Le bilan radiologique délimite l'extension tumorale et oriente la stratégie thérapeutique. Le traitement est uniquement chirurgical, comprenant une exérèse large afin d'éviter toute récidive locale.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Tumeur glomique de la capsule antérieure du coude. À propos d’un cas

  • Les tumeurs glomiques sont des tumeurs rares, bénignes mais douloureuses et pouvant être responsables d’une gêne fonctionnelle majeure. Même si leur localisation préférentielle reste digitale, 35 % des tumeurs glomiques sont extradigitales. La méconnaissance de cette pathologie caractérisée par des signes cliniques atypiques et l’absence d’imagerie spécifique sont responsables d’un délai diagnostique important, de sept à dix ans dans les formes extradigitales. Le traitement par exérèse chirurgicale simple assure une disparition immédiate des douleurs sans récidive dans près de 90 % des cas. Il apparaît donc nécessaire de souligner l’existence de cette pathologie parfois invalidante bénéficiant d’une solution thérapeutique efficace. Nous rapportons le cas d’une tumeur glomique de la capsule antérieure du coude gauche chez une jeune femme de 24 ans avec un délai diagnostique de 12 ans.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Tumeur glomique des extrémités.

  • La tumeur du glomus de Masson est une prolifération neuromyo-artérielle bénigne. Elle est rare sans être exceptionnelle et représente I à 5 % des tumeurs de la main. Elle apparaît le plus souvent chez l'adulte jeune avec une prépondérance féminine, elle peut être unique ou multiple. La douleur est le signe clinique principal, vive, très localisée, la pression d'une zone gachette déclenche une algie syncopale avec retrait immédiat du doigt. Les principaux diagnostics différentiels sont le neurinome, le mélanome, l'hématome, l'ostéome ostéoïde, le fibrokératome, le kyste mucoïde, l'angiome et l'exostose. Le diagnostic est évoqué sur la seule clinique, la radiographie simple du doigt montre une érosion de la phalangette dans un tiers des cas. L'angiographie par résonance magnétique semble le moyen actuel le plus performant pour confirmer le diagnostic et localiser précisément la tumeur. Le traitement consiste en une ablation chirurgicale minutieuse et complète de la tumeur qui est souvent encapsulée.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Tumeur glomique pulpaire de l’enfant : à propos d’un cas inhabituel

  • La tumeur glomique est une tumeur bénigne représentant 1 à 5 % des tumeurs des parties molles de la main. Elle est de siège principalement sous-unguéal et son diagnostic est fréquemment retardé par l’absence de signes spécifiques. La certitude est apportée par l’histologie et le traitement est toujours chirurgical. Nous rapportons le cas d’une fillette de six ans, qui a présenté une tuméfaction pulpaire du pouce droit dont la nature glomique a été confirmée par l’étude anatomopathologique de la pièce d’exérèse chirurgicale. Les aspects cliniques, radiologiques et histologiques de ces tumeurs sont discutés.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Tumeur glomique du tendon quadricipital: à propos d'un cas.

  • Les auteurs rapportent un cas de localisation très rare de tumeur glomique au niveau du tendon quadricipital. Le patient était âgé de 19 ans, de sexe masculin. Le diagnostic clinique a été difficile. Lexamen anatomo-pathologique a permis d'établir le diagnostic et l'exérèse chirurgicale a permis la guérison. Une revue de la littérature confirme la rareté de cette localisation, à notre connaissance jamais décrite, et la difficulté de son diagnostic.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Une tumeur glomique de l'orteil : une observation pédiatrique.

  • La tumeur glomique de l'orteil est exceptionnelle chez l'enfant. Les auteurs rapportent une observation clinique d'errance diagnostique pouvant même conduire le patient vers le pédopsychiatre, faute d'investigation suffisante. Seule l'IRM focalisée oriente le diagnostic. L'exérèse de la tumeur, à condition d'être complète, fait disparaître les manifestations algiques immédiatement.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Tumeur glomique de l'avant-bras : à propos d'un cas

  • Les auteurs rapportent le cas d'une tumeur glomique des tissus mous de l'avant-bras chez une patiente de 23 ans, dont le diagnostic pouvait être suspecté sur l'IRM pré-opératoire et a été confirmé par une biopsie fragmentaire. La résection chirurgicale a permis d'obtenir un excellent résultat, corroborant en cela les autres cas publiés dans la littérature.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Tumeur glomique de la face postérieure du poignet : à propos d’un cas

  • Les formes extra-digitales des tumeurs glomiques sont extrêmement rares et de diagnostic difficile du fait de leur rareté. Les auteurs rapportent un cas de tumeur glomique de la face postérieure du poignet, de découverte fortuite après exérèse chirurgicale chez un patient de 71 ans.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

A propos d'une tumeur glomique de la jambe.

  • La tumeur glomique est une prolifération neuro-myo-artérielle bénigne, très rare. Elle siège souvent au niveau des doigts, la localisation extra digitale étant inhabituelle. Dans ce travail seront décrits les aspects clinique, tomodensitométrique et thérapeutique d'une tumeur glomique siégeant au niveau de la jambe, chez un patient de 65 ans.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov