Tumeur de krukenberg [ Publications ]

tumeur de krukenberg [ Publications ]

Publications > tumeur de krukenberg

  • Les tumeurs de Krukenberg (TK) se définissent comme des métastases ovariennes d'un cancer, le plus souvent digestif. Elles représentent 5 à 15% des tumeurs malignes ovariennes. Notre objectif était de décrire les caractéristiques épidémiologiques, diagnostiques, thérapeutiques et évolutives. Nous rapportons deux observations de tumeur de Krukenberg découvertes à l'occasion de l'exploration d'une ascite fébrile.Il s'agit de deux patientes multipares âgées respectivement de 32 ans et 50 ans. Les signes d'appel étaient essentiellement digestifs. La découverte de ces métastases ovariennes était survenue à distance des foyers primitifs. L'atteinte des ovaires était bilatérale dans le premier cas et unilatérale droite dans le second cas. Le diagnostic est apporté par la tomodensitométrie abdominopelvienne dans les deux cas. La fibroscopie œsogastroduodénale avait permis de retrouver le foyer primitif respectivement sous forme d'un processus bourgeonnant et d'un ulcère en position antrale avec des stigmates d'hémorragies. L'examen anatomopathologique des biopsies réalisées mettait en évidence un adénocarcinome tubuleux moyennement différencié de l'estomac avec composante mucineuse dans la première observation et un adénocarcinome de type intestinal moyennement différencié dans la seconde. Le traitement chirurgical confirme le diagnostic histologique. Dans notre série, le traitement n'a pu être que symptomatique en raison de l'existence constante d'une carcinose péritonéale et de l'altération profonde de l’état général. Les deux patientes ont été confiées à l'institut de cancérologie pour une chimiothérapie palliative. La première est décédée 1 mois après. La tumeur de Krukenberg est une maladie rare. Le diagnostic est facilité par la radiologie et confirmé par l'histologie. Son pronostic demeure encore très sombre. Le seul espoir réside dans les mesures préventives.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Tumeur de Krukenberg: etude anatomo-clinique de cinq cas.

  • Pré-requis : La tumeur de Krukenberg est définie comme une métastase ovarienne d'un adénocarcinome digestif avec composante à cellules indépendantes. But : Préciser les caractéristiques anatomo-cliniques de la tumeur de Krukenberg pour essayer d'améliorer la performance diagnostique et la prise en charge thérapeutique. Méthodes : Nous rapportons une série de 5 observations de tumeur de Krukenberg colligée sur une période de 4 ans (2002-2005). Les données anatomo-cliniques ont été étudiées. Résultats : L'âge de nos patientes variait de 31 à 58 ans. La plupart des tumeurs ovariennes étaient bilatéral 3/5. La tumeur digestive a été diagnostiquée de façon synchrone chez trois patientes. Il s'agissait de carcinome gastrique chez trois malades et colique chez les deux autres. L'examen histologique avait mis en évidence dans 2 cas une métastase ovarienne d'un adénocarcinome à cellules indépendantes d'origine gastrique, chez 2 patientes une métastase d'un adénocarcinome colloïde muqueux colique et dans le dernier cas un adénocarcinome moyennement différencié gastrique. Le traitement chirurgical consistait chez trois malades en une résection de la tumeur primitive associée à une annexectomie. Conclusion : Cette tumeur reste encore mystérieuse et de pronostic sombre. Le seul espoir d'amélioration de la performance diagnostique et du pronostic réside dans l'adoption d'une attitude rigoureuse chez toute femme opérée d'une tumeur digestive.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Tumeur de Krukenberg: à propos de 9 cas.

  • Introduction. La tumeur de Krukenberg est une tumeur mystérieuse, entité spécifique de métastase ovarienne à composante mucineuse, elle représente 1 à 2 % des tumeurs ovariennes. Objectif. Tracer les caractéristiques de cette tumeur particulière. Patientes et méthodes. Nous rapportons une série de 9 cas diagnostiqués au service de gynéco-obstétrique CH Casablanca de 1982 à 1999. Résultats. L'âge moyen de nos patientes est de 44 ans, pauci au multipare, les signes d'appel sont souvent pelviens associés ou non à des signes digestifs. Les formes bilatérales sont prépondérantes. Le traitement est chirurgical et/ou chimiothérapeuthique. Le diagnostique est histologique par la découverte de cellules en bagues à chatons associée à un stroma pseudo sarcomateux, Le bilan de la recherche du cancer primitif n'est positif que dans 50 % des cas. Le pronostic est en générale défavorable. Tous les auteurs sont d'accord sur le pronostic très sombre de cette tumeur avec un taux de survie en moyenne de 1 an. Le seul moyen afin d'améliorer son pronostic est le diagnostic précoce avec exérèse de la tumeur primitive en même temps que la tumeur ovarienne. Conclusion. La tumeur de Krukenberg est une tumeur métastatique d'un cancer digestif, le seul espoir afin d'en améliorer son pronostic est l'exploration systématique des ovaires, voire même l'ovariectomie prophylactique après 40 ans pour les femmes opérées d'une tumeur digestive.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Tumeur de Krükenberg: un pronostic encore sombre. A propos de 4 observations.

  • Les auteurs, en rapportant 4 cas de tumeurs de Krükenberg, insistent sur leur rareté, leur survenue chez les femmes relativement jeunes et leur diagnostic qui est une surprise de l'examen anatomopathologique. Cette tumeur est caractérisée par la présence constante de cellules en «bague à châton». Le mode de survenue de l'atteinte ovarienne reste encore inconnue. Quant au traitement, il reste essentiellement chirurgical, la chimiothérapie peut constituer un traitement d'appoint mais malheureusement, leur pronostic reste effroyable.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Tumeur de Krukenberg associée à la grossesse avec virilisation maternelle et foetale: un diagnostic difficile. A propos d'un cas.

  • Nous présentons une observation de virilisation maternelle et foetale en cours de grossesse due à une tumeur ovarienne androgénosécrétante. Seule la biopsie lors de la césarienne a permis de porter le diagnostic étiologique : tumeur de Krukenberg et d'orienter vers le cancer primitif (adénocarcinome gastrique).

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Le cas clinique du mois. Tumeur de Krukenberg et grossesse: a propos d'un cas.

  • Les auteurs rapportent l'observation d'une tumeur ovarienne bilatérale chez une femme enceinte, qui s'est révélée une localisation métastatique d'un adénocarcinome du sigmoïde.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov