Tuberculose oculaire [ Publications ]

tuberculose oculaire [ Publications ]

Publications > tuberculose oculaire

  • Le diagnostic de tuberculose oculaire demeure difficile malgré l’avènement, depuis plus de 10 ans, de no veaux tests immunologiques. Dans les pays à faible endémie pour la tuberculose, la mise en évidence intraoculaire de Mycobacterium tuberculosis (MT) est exceptionnelle et le diagnostic de tuberculose oculaire est principalement présomptif. Cette mise au point a pour but : de souligner les principales formes cliniques évocatrices de tuberculose intraoculaire, et les dernières classifications proposées pour poser le diagnostic de tuberculose oculaire , de clarifier la contribution et la pertinence des tests immunologiques, type IGRA (interferon-gamma release assay), dans la prise en charge diagnostique de la tuberculose intraoculaire ainsi que leur place parmi les autres outils diagnostiques disponibles, à savoir , clinique, immunologique (intradermoréaction à la tuberculine), bactériologique, histologique (prélèvement(s) intra/extra oculaire), et radiologique , de comparer les stratégies diagnostiques réalisées en pays de forte ou de faible endémie pour la tuberculose , et de rappeler les principes de la prise en charge thérapeutique des atteintes inflammatoires intraoculaires d’origine tuberculeuse. Il ressort de cette mise au point, qu’il existe de réelles différences concernant les outils diagnostiques, selon que le patient vit en zone de faible ou de forte endémie vis-à-vis de la tuberculose, avec une contribution diagnostique des radiographies thoraciques, de l’IDR et des IGRA, qui diffère significativement. Ces différences incitent à une approche diagnostique différente selon les caractéristiques de la prévalence et de la maladie où séjourne le patient.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov