Tuberculose cutanee [ Publications ]

tuberculose cutanee [ Publications ]

Publications > tuberculose cutanee

  • Introduction. Malgré la généralisation des moyens de lutte, la tuberculose sévit toujours à l'état endémique dans les pays en voie de développement. La tuberculose cutanée constitue une localisation rare parmi les atteintes extra-pulmonaires. Sa fréquence est estimée à 2,1 p. 100 parmi l'ensemble des tuberculoses. Afin de préciser l'épidémiologie actuelle de la tuberculose cutanée, ses formes anatomocliniques les plus fréquentes et son évolution, nous avons conduit une étude dans la région de Tunis sur une période de 20 ans. Malades et méthode. Il s'agissait d'une étude rétrospective qui a colligé tous les cas de tuberculose cutanée observés sur une période de 20 ans (1981-2000) dans le service de Dermatologie de l'hôpital Habib Thameur. Le diagnostic de tuberculose cutanée a été retenu grâce à la confrontation des données cliniques, histologiques et évolutives. Résultats. Nous avons recensé 26 malades se répartissant en 12 hommes et 14 femmes âgés de 6 à 74 ans (âge moyen : 30,4 ans), dont 20 p. 100 de cas infantiles. Les formes cliniques se répartissaient comme suit : 11 cas de lupus tuberculeux (42 p. 100), 10 cas de scrofuloderme (38 p. 100), 4 cas de tuberculose verruqueuse (15 p. 100) et un cas de tuberculose anale péri-orificielle. L'intradermoréaction à la tuberculine a été pratiquée chez 24 malades et s'est révélée positive dans 20 cas (87 p. 100). L'aspect histologique de granulome tuberculoïde a été observé dans 25 cas (96 p. 100) associé à une nécrose caséeuse dans 10 cas (38 p. 100). Tous les malades ont été traités par une triple ou quadruple association d'antituberculeux pendant 6 à 10 mois. L'évolution a été favorable dans tous les cas. Dans un cas un carcinome épidermoïde s'est développé sur une cicatrice de lupus tuberculeux, 4 ans après la guérison. Commentaires. Dans notre série, le nombre de cas par an de tuberculose cutanée est resté stable : 1,4 cas/an entre 1981 et 1990 et 1,2 cas/an entre 1991 et 2000. Il existait une légère prédominance féminine dans notre série avec un sexe ratio H/F : 0,86. Avant 1984, les scrofulodermes représentaient la forme clinique prédominante parmi les formes de tuberculose cutanée. Actuellement la fréquence du lupus vulgaire a rejoint le scrofuloderme, témoignant d'une augmentation des formes à forte immunité, vraisemblablement en rapport avec l'amélioration des conditions sanitaires et la généralisation de la vaccination.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

La tuberculose cutanée: observation de six cas confirmés au CHU Souro Sanou (CHUSS) de Bobo-Dioulasso (Burkina Faso).

  • La localisation cutanée de la maladie tuberculeuse demeure une forme rare et représente seulement 2,1% des localisations. L'objet de cette étude est de rapporter le profil épidémiologique, anatomoclinique et évolutif des cas de tuberculose ganglio-cutanée diagnostiqués dans un CHU au Burkina Faso. La fréquence de la tuberculose cutanée est très faible au CHUSS. Six cas ont été diagnostiqués entre 2004 et 2010, soit une fréquence de un cas par an. La durée d’évolution des cas allait de deux jusqu’à dix ans avant leur diagnostic. Les lésions observées étaient: trois scrofulodermes, trois gommes, une tuberculose testiculaire associée à un mal de Pott, un cas de polyadénopathies et des cicatrices atropho-rétractiles dans la plupart des cas. Sur le plan anatomopathologique, des granulomes tuberculoïdes ont été mis en évidence dans tous les cas avec une forte réaction tuberculinique à l'IDR. Sous antituberculeux pendant six mois, l’évolution a été bonne dans tous les cas mais au prix de séquelles cutanées cicatricielles inesthétiques. Son ampleur reste peut-être encore méconnue. Le renforcement du plateau technique du CHU et une bonne collaboration interdisciplinaire contribuerait à un meilleur diagnostic et prise en charge de cette affection.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

La tuberculose cutanée. A propos de 38 cas.

  • Introduction : La tuberculose cutanée constitue uniquement 2% de toutes les localisations extra- pulmonaires. Cette forme peut être révélatrice d'une tuberculose viscérale. Matériel et méthode : Il s'agit d'une étude rétrospective. monocentrique sur dossiers, qui a intéressé les patients atteints de tuberculose cutanée, colligés dans le service de dermatologie de l'hôpital Charles Nicolle de 1991 à 2002. Les cas de tuberculide ont été exclus en raison de l'incertitude nosologique entourant cette pathologie. Résultats : Notre étude a porté sur 38 cas de tuberculose cutanée : 8 lupus tuberculeux, 14 écrouelles, 2 tuberculoses verruqueuses, une association entre un lupus tuberculeux à une écrouelle, 12 réactions spécifiques au BCG et une forme indéterminée. L'âge moyen de nos patients était de 43.3 ans. 65.7% étaient des hommes. Une tuberculose viscérale concomitante a été retrouvée chez 9 patients. Conclusions: La tuberculose cutanée est en nette régression en Tunisie : dans notre service, son incidence est passée de 3 pour mille nouveaux consultants de 1970 à 1977 à 0, 44 de 1991 à 2002. Notre étude retrouve une prédominance masculine dans la tuberculose cutanée. Les formes cliniques sont encore dominées par le scrofuloderme qui est une forme multi-bacillaire.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Tuberculose cutanée: étude de 4 cas.

  • Introduction: L'augmentation de l'incidence de la tuberculose depuis quelques année, entraîne la réapparition des formes cutanées de cette maladie. De plus, on a maintenant la possibilité d'effectuer un diagnostic rapide par amplification génomique. Observation : Quatre cas de tuberculose cutanée sont décrits chez des malades non immuno-déprimés: deux cas de lupus tuberculeux dont un dû à Mycobacterium africanum et deux cas de gommes tuberculeuses multiples dont un associé à une tuberculose verruqueuse. Le diagnostic évolué sur un faisceau d'arguments épidémiologiques, cliniques, histologiques et immunologiques a été confirmé par la mise en évidence du bacille tuberculeux par culture dans 3 cas et par amplification génomique dans un cas. Discussion : Ces observations illustrent les difficultés rencontrées pour rattacher ces manifestations cutanées à la tuberculose. Elles sont l'occasion de discuter la présentation clinique, les diagnostics différentiels, la physiopathologie de cette maladie et l'intérêt des nouvelles méthodes diagnostiques par amplification génomique.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Tuberculose cutanee chez un orphelin vivant avec le VIH au complexe pediatrique de Bangui (Republique Centrafricaine).

  • à la culture du pus sur milieu de Löwenstein Jensen. La topographie et la chronologie des manifestations cliniques plaident en faveur d'un scrofuloderme. Cependant, les moyens d'investigation disponibles n'ont pu mettre en évidence de foyer infectieux contigu de sorte qu'il n'a pas été possible de discriminer le scrofuloderme du gomme. La mise en route du seul régime standard de traitement de la tuberculose, au regard du niveau d'immunocompétence, a permis d'obtenir une cicatrisation de la lésion cutanée chez cet adolescent atteint de VIH. En outre, cette observation souligne l'intérêt non seulement de vacciner contre la tuberculose mais d'en assurer le contrôle de l'efficacité par la suite, notamment chez les orphelins.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Formes cliniques de la tuberculose cutanée.

  • La tuberculose cutanée peut revêtir différents aspects anatomocliniques. Les formes cliniques les plus fréquentes sont le lupus tuberculeux (lupus vulgaris) et les scrofulodermes. Les différentes formes cliniques de cette maladie vont surtout dépendre du terrain, principalement de l'immunité du patient vis-à-vis du bacille de Koch, du mode d'inoculation à la peau et de la quantité de l'inoculum bactérien. On pourrait ainsi opposer, comme dans la maladie de Hansen, les formes multibacillaires et les formes paucibacillaires. Le diagnostic microbiologique est facile dans les formes multibacillaires. Il est beaucoup plus difficile dans les formes paucibacillaires où il repose habituellement sur une association d'arguments épidémiologiques, cliniques et histologiques. C'est dans ces formes que l'amplification génique par PCR prend toute sa valeur potentielle.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Tuberculose cutanée: trente-six observations au Maroc.

  • Au Maroc, la tuberculose reste endémique. La localisation cutanée occupe la cinquième place après les atteintes pleuropulmonaires, ganglionnaires, urogénitales et digestives. Il s'agit d'une étude prospective monocentrique qui a colligé les cas de tuberculose cutanée entre Mai 2006 et Juin 2009. Le diagnostic était établi grâce à la confrontation des données cliniques, immunologiques, histologiques et évolutives. La tuberculose cutanée est dominée par les lésions scrofulodermes et gommeuses, attestant de l'endémicité de cette affection dans notre pays. Le diagnostic formel repose sur la découverte du bacille de Koch. Cette situation étant rare pour la localisation cutanée, la prise en charge thérapeutique est effectuée alors sur un faisceau d'arguments cliniques et paracliniques et la réponse thérapeutique.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Tuberculose cutanée: une observation pédiatrique à Madagascar.

  • La manifestation cutanée de la tuberculose est encore présente dans les pays à forte endémicité de tuberculose comme Madagascar. Nous rapportons un cas de tuberculose cutanée de type nodulaire et de topographie sous-claviculaire, associée à une adénopathie axillaire, chez un nourrisson de 5 mois vivant à Antananarivo, Madagascar. En l'absence de preuve bactériologique, le diagnostic a été apporté par un faisceau d'arguments épidémiologiques, cliniques et histologiques. La guérison a été obtenue par le traitement anti-tuberculeux habituel. Cette observation permet de rappeler les difficultés diagnostiques de cette forme particulière de tuberculose.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

La tuberculose cutanée cervico-faciale. A propos de trois cas.

  • La tuberculose cutanée cervico faciale est une pathologie relativement rare ,elle est due au mycobacterium tuberculosis ou bacille de kock d'origine humaine ou bovine. Elle connaît actuellement une recrudescence avec le sida même dans les pays ou elle a été éradiquée.. Nous présentons dans ce travail trois cas de tuberculose cutanée cervico faciale d'ages différents dont le diagnostic à été biologique et surtout histologique et dont le traitement est médical.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Panorama de la tuberculose cutanée.

  • La tuberculose cutanée est rare dans les pays industrialisés malgré l'augmentation des cas de tuberculoses extra-pulmonaires dans les régions de forte prévalence d'infection par le virus de l'immunodéficience humaine. Néanmoins il est fondamental de rappeler les multiples formes anatomo-cliniques de tuberculose cutanée et de connaître les nouvelles méthodes diagnostiques telle l'amplification génique.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov