Troubles sensitifs [ Publications ]

troubles sensitifs [ Publications ]

Publications > troubles sensitifs

  • Introduction : Une hyperhidrose peut résulter de lésions encéphaliques, médullaires ou neurogènes périphériques. Nous rapportons une observation de troubles sensitifs associés à une hyperhidrose focale révélatrice d'une sclérose en plaques. Observation : Un homme de 26 ans fut hospitalisé pour des paresthésies hémicorporelles droites associées à une hyperhidrose de la main droite évoluant depuis 5 jours. L'IRM cérébrale montrait plusieurs hypersignaux T2 sus et sous-tentoriels remplissant les critères de Barkhof. Une lésion, protubérantielle paramédiane gauche, était rehaussée par le Gadolinium. L'IRM médullaire était normale. L'isoélectrofocalisation des IgG du LCR montrait un profil oligoclonal. Conclusion : Une atteinte des voies centrales du système sympathique peut entraîner une hypersudation par un phénomène supposé de désinhibition synaptique. Chez ce patient, l'hyperhidrose inaugure une pathologie inflammatoire du système nerveux central et la lésion protubérantielle est très probablement impliquée. Les phénomènes dysautonomiques sont fréquents lors de la sclérose en plaques, mais le plus souvent à des stades évolués. En revanche, une révélation par des troubles sudoromoteurs focaux n'a, à notre connaissance, jamais été décrite.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov