Troubles respiratoires [ Niveau Expert ]

troubles respiratoires [ Niveau Expert ]

Expert > troubles respiratoires

  • La Société canadienne de thoracologie (SCT) a publié un résumé des lignes directrices sur le diagnostic et le traitement des troubles respiratoires du sommeil de l\ adulte en 2006-2007. Ces lignes directrices avaient été élaborées dans le cadre de plusieurs réunions tenues par un groupe d\ experts, les données probantes étant classées selon le consensus du comité. Ces lignes directrices ont obtenu une belle réception, et la majorité des recommandations demeurent inchangées. La SCT a entrepris un processus plus rigoureux pour la mise à jour 2011 des lignes directrices et s\ est penchée sur huit secteurs considérés comme controversés ou à l\ égard desquels de nouvelles données ont émergé. Le comité de la SCT sur les troubles respiratoires du sommeil a posé des questions précises dans chaque secteur. Les recommandations au sujet des temps d\ attente maximaux pour obtenir l\ évaluation, des systèmes de surveillance portables, du traitement des patients adultes asymptomatiques faisant de l\ apnée obstructive du sommeil, du traitement au moyen de la pression positive continue classique par rapport à la pression positive continue automatisée et du traitement de l\ apnée obstructive du sommeil chez les patients atteints d\ insuffisance cardiaque remplacent celles figurant dans les lignes directrices 2006-2007. Les recommandations sur la chirurgie bariatrique, l\ apnée du sommeil complexe et les technologies de pression positive optimales sont de nouveaux sujets qui ne faisaient pas partie des lignes directrices 2006-2007.

  • Source : cts-sct.ca

Apnée obstructive du sommeil et autres troubles respiratoires du sommeil

  • Ce guide, basé sur les recommandations de l'American Academy of Sleep Medicine (AASM), a été élaboré à la demande du Collège des médecins du Québec, de l'Ordre professionnel des inhalothérapeutes du Québec, de l'Association des pneumologues de la province de Québec, et révisé en collaboration avec les associations québécoises des anesthésistes, pédiatres, neurologues, spécialistes en médecine interne, chirurgiens otorhino- laryngologistes et chirurgiens cervico-faciaux, médecins de famille et psychiatres. L'objectif est de donner des outils aux médecins pour leur permettre de reconnaître la maladie et les comorbidités associées, et de diriger le patient vers les laboratoires du sommeil où oeuvrent des médecins ayant l'expertise nécessaire pour compléter l'investigation et assurer le suivi selon les normes reconnues. Il permet également de prendre en charge l'AOS dans son ensemble6 et établit des normes claires et précises en ce qui a trait à l'encadrement et au fonctionnement des cliniques et laboratoires du sommeil, telles que définies par les sociétés savantes

  • Source : cmq.org

Opiacés et troubles respiratoires nocturnes

  • Les opiacés sont de plus en plus fréquemment prescrits pour des périodes prolongées. Même si leurs effets diurnes sur la vigilance ont tendance à s'estomper avec le temps, leur impact sur la respiration nocturne touche 70% des patients et peut persister sur le long terme. Chez la majorité de ces patients on observe une respiration ataxique composée d'apnées en majorité centrales entrecoupées de courtes périodes de reprise ventilatoire ou de phases d'hypoventilation. La thérapie par pression positive continue (CPAP) est généralement inefficace chez ces patients et des modes ventilatoires plus sophistiqués comme la servoventilation ou la ventilation à deux niveaux de pression avec rythme respiratoire contrôlé sont nécessaires. Les patients âgés ou souffrant de troubles respiratoires chroniques (BPCO, SAS...) semblent plus à risque que les autres.

  • Source : revmed.ch

Troubles respiratoires dans la maladie de Parkinson en médecine physique et de réadaptation

  • Les objectifs de ce travail sont d une part de décrire les troubles respiratoires au repos et à l effort retrouvés chez les patients atteints de la maladie de Parkinson, d autre part de préciser les principes de la prise en charge rééducative spécifique des troubles respiratoires pouvant être appliqués chez ces patients, selon les données actualisées de la littérature, et d essayer d en déterminer les modalités pratiques.

  • Source : dumas.ccsd.cnrs.fr