Tronc arteriel commun [ Publications ]

tronc arteriel commun [ Publications ]

Publications > tronc arteriel commun

  • Nous rapportons les résultats de la réparation chirurgicale du tronc artériel commun sur une période de 10 ans. De janvier 1993 à novembre 2003, 17 patients ont été opérés à un âge et un poids médians de 66 jours et 3,5 kg, respectivement. Il s'agissait selon la classification de Van Praagh d'un type A1 dans 13 cas, A2 dans 2 cas et A4 chez 2 patients. La connexion entre le ventricule droit et l'artère pulmonaire a été établie par une homogreffe (n = 12), un tube de Contégra (n = 1) ou un montage de type Barbero-Marcial (n = 4). Dans 1 cas, une plastie troncale a été associée. Les patients ont été répartis en 2 groupes : A pour ceux opérés entre 1993 et 1997 (n = 8) et B pour ceux traités après 1997 (n = 9). Cinq patients (29 %) sont décédés dans les suites opératoires dont 4 dans le groupe A (50 %) et 1 dans le groupe B (11 %). La durée moyenne de séjour en réanimation a été de 12,2 jours (t 7,4). L'analyse statistique n'a montré aucune différence entre les 2 groupes, en particulier pour le traitement postopératoire et le pronostic. En analyse multivariée, un âge inférieur à 30 jours était un facteur de risque de décès postopératoire (odds ratio = 16,5 , intervalle de confiance à 95 % = 1,09-250 , p = 0,043). Au terme d'un suivi moyen de 3,9 ans (± 3,5), une réintervention pour un changement d'homogreffe sur l'artère pulmonaire a été nécessaire chez 2 patients. Les 12 survivants sont asymptomatiques avec absence d'hypertension artérielle pulmonaire. En conclusion, les résultats de la réparation chirurgicale du tronc artériel commun semblent s'améliorer avec le temps. Compte tenu des progrès récents de la chirurgie et de la réanimation, l'intervention peut être programmée au-delà de la période néonatale sans risques additionnels et avec potentiellement moins de réinterventions ultérieures. Arch Mal Coeur 2004 , 97 : 529-34.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Réparation chirurgicale du tronc artériel commun à l'aide d'homogreffes. Résultats à court et à moyen terme.

  • De juillet 1987 à juillet 1993, 25 enfants consécutifs atteints d'un tronc artériel commun ont eu une réparation complète de leur malformation en utilisant des homogreffes. Dix-neuf étaient âgés de moins de 6 mois et 4 avaient en outre une interruption de l'arche aortique. Dix homogreffes pulmonaires et 15 aortiques cryopréservées à l'exception de 2 fraîches ont été implantées. Le diamètre des homogreffes variait de 8 à 19 mm. Deux enfants avec interruption de l'arche aortique âgés de 24 et 31 jours sont décédés en peropératoire. Seuls 3 nourrissons ont eu des suites opératoires simples alors que les 20 autres ont eu des complications dont 9 un choc cardiogénique, et 8 une crise d'hypertension artérielle pulmonaire.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Résultats immédiats et à moyen terme de la réparation complète du tronc artériel commun dans la première année de vie.

  • Vingt-cinq nourrissons ayant un tronc artériel commun ont eu une génération complète avant l'âge de 1 an engre janvier 1984 et juin 1990 à l'hôpital Marie-Lannelongue. Tous avaient une insuffisance cardiaque et une hypertension pulmonaire. Une autre malformation cardiaque importante était associée chez 6. La réparation complète a été faite sous circulation extra-corporelle en hypothermie modérée.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov