Trichinellose [ Publications ]

trichinellose [ Publications ]

Publications > trichinellose

  • La sérologie est un élément important pour le diagnostic de la trichinellose car les signes cliniques (fièvre et myalgies) de cette affection sont non spécifiques. De nombreuses techniques ont été étudiées mais très peu sont commercialisées et l'analyse comparée de leurs performances n'a été que très rarement effectuée. Nous avons comparé ici les performances de quatre kits commercialisés: deux kits Elisa, un kit western blot et un test d'agglutination au latex. La sensibilité et la spécificité des différents tests ont été évaluées à l'aide de 60 sérums de patients atteints de trichinellose et de 70 sérums témoins. Les quatre kits ont une sensibilité de 100 % pour les cas de trichinellose avérée, la spécificité était de 98,6 % pour le kit western hlot, de 93 % pour le test d'agglutination du latex et de 87 et 77 % pour les deux kits Elisa. Les réactions croisées sont surtout observées chez les patients atteints d'autres helminthiases.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Trichinellose une zoonose parasitaire bien contrôlée en France.

  • La trichinellose est une zoonose parasitaire due à diverses espèces du nématode vivipare du genre Trichinella. Cette maladie se contracte par ingestion de viande parasitée, consommée crue ou insuffisamment cuite. La maladie peut être prévenue par des mesures domestiques et de santé publique. C'est pourquoi la France a considérablement renforcé son système de prévention au niveau des abattoirs et s'est dotée depuis 2002 d'un Centre national de référence des Trichinella. La trichinellose est considérée comme une maladie réémergente tant en Europe que dans le reste du monde, plus de 2500 cas ont été identifiés en France depuis 1975. La gravité clinique de certaines formes (atteintes neurologiques et cardiaques) et le risque létal de la maladie expliquent l'importance de connaître cette parasitose et son impact en santé publique.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

À propos de deux cas de trichinellose à Trichinella britovi

  • La trichinellose ou trichinose est une zoonose cosmopolite due à un nématode monoxène (un seul hôte pour son développement), du genre Trichinella dont la principale espèce est T. spiralis. C'est une endozootie, qui s'exprime chez l'homme sous forme de cas sporadiques, de petites épidémies, et parfois d'endémie, après consommation de viande contenant des larves encapsulées. Les auteurs rapportent deux cas de trichinellose à Trichinella britovi dont une myocardite, dans le cadre d'une petite épidémie survenue après la consommation de viande de sanglier.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Une nouvelle épidémie de trichinellose: 117 cas en Midi-Pyrénées. Epidémiologie, aspects cliniques et traitement.

  • La trichinellose est une pathologie rare, mais néanmoins d'actualité par la survenue de deux épidémies dans notre région. Après un bref rappel clinique, nous présentons les résultats clinico-biologiques, ainsi que les modalités thérapeutiques de la première épidémie survenue en février 1998, épidémie qui a atteint 117 personnes.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Myocardite asymptomatique au cours d’un cas de trichinellose : intérêt du dosage de la troponine

  • La trichinellose est une infection parasitaire potentiellement sévère due à l’ingestion de viande crue ou peu cuite contaminée par des larves de

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov