Treponematoses [ Publications ]

treponematoses [ Publications ]

Publications > treponematoses

  • Les tréponématoses endémiques non vénériennes ont été décrites au Niger, aussi bien en zone aride (béjel) qu'en zone sahélo-soudanienne (pian) mais elles ne font plus l'objet de déclaration par les centres de santé. Une enquête sérologique par TPHA effectuée par sondage aléatoire dans un échantillon de 183 enfants âgés de moins de 5 ans a été réalisée dans 3 quartiers de Niamey, sans examen clinique. Les résultats révèlent une positivité globale de 12,0 % sans que les différences observées soient significatives en fonction du quartier étudié et en fonction des tranches d'âge. Chez les 37 enfants âgés de moins de 12 mois, seules 3 séropositivités ont été enregistrées. Les titres étaient relativement trop élevés pour ne traduire qu'une cicatrice sérologique. La syphilis endémique ou béjel, en augmentation dans cette région, est probablement à l'origine de ces taux d'anticorps spécifiques alors que la syphilis congénitale, compte tenu des résultats obtenus chez les enfants âgés moins de 1 an, est exceptionnelle.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Séroprévalence des tréponématoses chez des femmes enceintes à Cotonou (Bénin).

  • Une enquête effectuée à la maternité de Zogbo, située dans un quartier périphérique de Cotonou, chez 217 femmes enceintes prélevées systématiquement au cours des consultations prénatales entre juillet et août 1992, révèle que la séropréualence des tréponématoses est de 5,1±2,8% avec un risque de 5% (TPHA+VDRL+). L'absence de lésions pianiques (contagieuses ou tardives) chez les femmes prélevées et le faible niveau d'endémicité du pian à Cotonou font suspecter que la séropositivité observée serait en grande partie liée à la syphilis. Les auteurs soulignent donc la nécessité du renforcement des activités de lutte contre toutes les MST au même titre que la lutte contre l'infection à VIH.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Revue: les tréponématoses endémiques ne sont toujours pas éradiquées.

  • Les trépanématoses endémiques ont réapparu dans beaucoup de pays tropicaux et touchent actuellement 2,5 millions de personnes dont 75% d'enfants. Bien qu'un plan de santé entre l'UNICEF/FISE et l'OMS ait réussi à guérir 50 millions d'individus dans les années 1950 à 1960, on a revu une recrudescence des foyers endémiques au cours des 10 dernières années. La lutte contre les tréponématoses endémiques est basée sur le traitement par la pénicilline de la totalité du réservoir.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Atteintes ostéo-articulaires d'origine parasitaire: les tréponématoses osseuses.

  • Les atteintes osseuses et articulaires des tréponématoses sont variées mais présentent de grandes similitudes, le tableau radiologique associant des lésions d'ostéite et de périostite. Les auteurs rapportent leurs descriptions radiologiques qui ne doivent pas être méconnues compte tenu d'un regain de ce type de pathologie.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Tréponématoses exotiques en Afrique.

  • L'aspect actuel des tréponématoses endémiques (Pian et Bejel) permet de constater qu'elles sont liées à l'environnement climatique humain.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov