Thrombose veineuse [ Niveau Expert ]

thrombose veineuse [ Niveau Expert ]

Expert > thrombose veineuse

  • \Les informations en lien avec l\ utilisation des spécialités contenant de l\ enoxaparine sodique ont été harmonisées entre tous les pays européens. Notamment : - La concentration en enoxaparine sodique doit être exprimée en unités internationales (UI) et en milligrammes (mg). - Deux schémas posologiques sont proposés dans le traitement de la thrombose veineuse profonde (TVP) et de l\ embolie pulmonaire (EP) selon le risque de récidive thromboembolique - La contre-indication en cas d'insuffisance rénale sévère a été supprimée : >

  • Source : ansm.sante.fr

LIXIANA MTEV (edoxaban), anticoagulant par voie orale - Pas d avantage clinique démontré par rapport aux autres anticoagulants oraux dans le traitement de la thrombose veineuse profonde et de l embolie pulmonaire et la prévention de leur récidive

  • LIXIANA (30 mg et 60 mg) a l AMM dans le traitement de la thrombose veineuse profonde (TVP), de l embolie pulmonaire (EP) et dans la prévention de leur récidive.n Le dosage à 15 mg est réservé au cours du relais d un traitement de LIXIANA par AVK.n Il est indiqué en relais d un traitement par héparine.n L efficacité de l héparine/edoxaban a été non-inférieure à celle de l héparine/warfarine à 12 mois, avec un risque hémorragique qui semble similaire.n Les données sont limitées chez les patients âgés de plus de 75 ans, les insuffisants rénaux et les patients de faible poids corporel.n On ne dispose ni d un moyen de surveillance de son degré d anticoagulation, ni d un antidote en cas de nécessité d interruption rapide de l effet anticoagulant...

  • Source : has-sante.fr

Thrombose veineuse profonde du membre supérieur : une forme particulière de maladie thromboembolique veineuse

  • L incidence de la thrombose veineuse profonde (TVP) du membre supérieur (MS) est en augmentation en raison du recours fréquent aux dispositifs intraveineux d indications diverses. Les TVP MS secondaires représentent plus de deux tiers des cas. Les TVP MS primaires comprennent les TVP survenant sans aucun facteur de risque, dites idiopathiques, ou suite à un effort intense ou répété, ou encore dans le cadre d un syndrome du défilé thoracique, avec un lien de cause à effet parfois difficile à prouver. Contrairement à la TVP des membres inférieurs, les données restent limitées en quantité et en qualité. Le diagnostic repose sur la probabilité clinique associée aux D-dimères et à l échographie comme imagerie de première intention. L anticoagulation thérapeutique reste à l heure actuelle le traitement de choix dans la très grande majorité des cas.

  • Source : revmed.ch

Quelle prise en charge pour une suspicion de thrombose veineuse profonde des membres inférieurs ?

  • La maladie thromboembolique veineuse (MTEV) est fréquente avec une incidence de 0,75-2,69/1000 personnes et de 2-7/1000 au-delà de 70 ans. La thrombose veineuse profonde (TVP) et l embolie pulmonaire (EP) représentent deux facettes de la MTEV. La démarche diagnostique d une TVP des membres inférieurs (MI) repose sur l estimation de la probabilité prétest, une utilisation judicieuse des D-dimères et une échographie en fonction de la probabilité. Le traitement consiste principalement en une anticoagulation, dont la durée dépend du risque de récidive et d hémorragie. Les nouveaux anticoagulants oraux directs et des données récentes sur le traitement interventionnel chez certains patients ont élargi le spectre thérapeutique. L objectif de cet article est d informer le médecin de premier recours d une prise en charge optimale de la TVP des MI.

  • Source : revmed.ch

Contraceptifs oraux combinés (COC) et risque de thrombose veineuse : Préférer les pilules de deuxième génération contenant du lévonorgestrel - Lettre aux professionnels de santé

  • L'ANSM souhaite rappeler aux prescripteurs, afin de minimiser le risque de thrombose lié aux Contraceptifs oraux combinés (COC), qu'il soit veineux ou artériel, de : - de privilégier la prescription des COC de deuxième génération contenant du lévonorgestrel- de rechercher les facteurs de risque, notamment de thrombose, lors de toute prescription d'un COC à une nouvelle utilisatrice- d'informer les femmes du risque de thrombose et les alerter quant aux signes cliniques évocateurs- d'effectuer un suivi clinique pour surveiller la tolérance au traitement contraceptif prescrit...

  • Source : ansm.sante.fr

Anneau vaginal Nuvaring : risque de thrombose veineuse ou artérielle associé à cette contraception estroprogestative - Point d'information

  • Les Etats membres de l'Union européenne dans lesquels l'anneau vaginal contraceptif Nuvaring (éthinylestradiol et étonogestrel) est autorisé ont récemment décidé de prendre en compte le risque de thrombose veineuse ou artérielle lors d'un traitement par Nuvaring en modifiant le résumé des caractéristiques du produit (RCP). Cette modification fait suite à la publication de deux études de pharmaco-épidémiologie. Les résultats montrent que l'incidence des thromboses veineuses chez les utilisatrices de Nuvaring est au moins identique à celle observée chez les utilisatrices des contraceptifs oraux combinés contenant du levonorgestrel, appelés contraceptifs oraux combinés (COC) de 2ème génération...

  • Source : ansm.sante.fr

Les scores diagnostiques pour la thrombose veineuse profonde

  • Sept scores diagnostiques pour la thrombose veineuse profonde (TVP) des membres inférieurs sont analysés et comparés. Deux facteurs rendent cet exercice délicatu2009: le problème des TVP distales et de leur évolution vers l extension proximaleu2009, le caractère hospitalier ou ambulatoire des patients. Le score le plus utilisé est celui de Wells (1997), modifié en 2003. Il comprend un élément de jugement clinique subjectif. Le score Primary care (2005), moins connu, a des caractéristiques équivalentes et n inclut que des données dites objectives. La tendance actuelle est de coupler les scores avec le dosage des D-dimères pour exclure avec une excellente sensibilité la probabilité de TVP. Pour les TVP des membres supérieurs, il existe le score récent de Constans (2008), auquel il est également possible d associer le dosage des D-dimères (Kleinjan).

  • Source : revmed.ch

Thrombose veineuse d effort du membre inférieur: une pathologie du sport à ne pas méconnaître

  • Les douleurs de membre inférieur liées à l effort physique représentent un motif fréquent de consultation en médecine militaire,nen particulier dans les unités où l entraînement physique est intense. Les pathologies vasculaires, de symptomatologie peunspécifique, sont fréquemment confondues avec les pathologies musculo-squelettiques ou neurologiques. Rare, la thrombosenveineuse d effort en représente une des étiologies. Elle touche préférentiellement le membre supérieur, exceptionnellementnle membre inférieur. Cette pathologie se retrouve chez des sportifs jeunes, longilignes et s entraînant de façon intensive

  • Source : ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr

XARELTO 15 mg + 20 mg comprimé - Code CIP : 3400930078853 - Mise à disposition d'une présentation avec un kit d instauration de traitement correspondant aux 4 premières semaines de traitement d une thrombose veineuse profonde ou d une embolie pulmonaire

  • Le service médical rendu par XARELTO 15 mg + 20 mg, comprimé pelliculé (kit d instauration) est important dans l indication « Traitement des thromboses veineuses profondes (TVP) et des embolies pulmonaires (EP), et prévention des récidives sous forme de TVP et d EP chez l adulte ». Cette spécialité est un complément de gamme qui n apporte pas d amélioration du service médical rendu (ASMR V) par rapport aux présentations déjà inscrites...

  • Source : has-sante.fr

Prise en charge de la thrombose veineuse superficielle du membre inférieur : diagnostic clinique, paraclinique et prise en charge thérapeutique. Enquête auprès des médecins généralistes de Midi-Pyrénées

  • Introduction : Du fait de sa fréquente association avec la thrombose veineuse profonde, la thrombose veineuse superficielle des membres inférieurs est une pathologie moins bénigne que ce que l'on croit. Cette affection a d'ailleurs fait l'objet de plusieurs études et recommandations concernant son diagnostic et sa prise en charge thérapeutique. Objectif : Décrire la prise en charge des thromboses veineuses superficielles des membres inférieurs par les médecins généralistes de la région Midi-Pyrénées en 2017 et analyser ces pratiques à la lumière des recommandations

  • Source : thesesante.ups-tlse.fr

Traitement percutané de la thrombose veineuse profonde aiguë

  • Plus de la moitié des patients présentant une thrombose veineuse profonde des membres inférieurs développent un syndrome post-thrombotique. Le risque est particulièrement élevé en cas de thrombose de l axe principal de drainage veineux comprenant la veine fémorale commune et les veines iliaques. Plusieurs études ont démontré que l incidence du syndrome post-thrombotique peut être diminuée si une recanalisation des veines ilio-fémorales est obtenue dans la phase aiguë. A l heure actuelle, des techniques de recanalisation percutanées sont proposées à des patients sélectionnés présentant une thrombose ilio-fémorale. Cet article a pour but de résumer les connaissances actuelles sur la recanalisation percutanée de la thrombose veineuse profonde aiguë.

  • Source : revmed.ch

Thrombose veineuse profonde des membres inférieurs : anticoagulants oraux directs et pratique des médecins généralistes de Picardie

  • La thrombose veineuse profonde (TVP) est une pathologie fréquente et polyfactorielle. Des stratégies diagnostiques validées existent associant score de probabilité clinique, dosage des D-dimères et échographie doppler veineux. L anticoagulation et la compression élastique constituent la base du traitement. L arrivée des anticoagulants oraux directs (AOD) devrait simplifier la gestion thérapeutique en ambulatoire des patients. L objectif de notre étude était d analyser les pratiques diagnostiques et thérapeutiques des médecins généralistes (MG) de Picardie devant une TVP des membres inférieurs et d évaluer le recours aux AOD

  • Source : dumas.ccsd.cnrs.fr

EVRA (patch contraceptif) et risque de thrombose veineuse : préférer un contraceptif oral combiné (COC) de 1ère ou 2ème génération - Point d'Information

  • L'Agence Européenne du Médicament (EMA) a analysé une publication récente sur le risque de thrombose veineuse avec le patch patch contraceptif EVRA. Cette analyse confirme un risque de thrombose veineuse jusqu'à deux fois plus élevé chez les femmes utilisant le contraceptif EVRA que chez les femmes utilisant un contraceptif oral combiné (COC) de 2ème génération contenant du lévonorgestrel...

  • Source : ansm.sante.fr

Sites d'accès veineux central pour la prévention de la thrombose veineuse, de la sténose et de l'infection

  • Objectifs : nn1. Notre objectif principal était d'établir si les voies d'AVC jugulaires, sous-clavières ou fémorales entraînaient une incidence plus faible de la thrombose veineuse, de la sténose veineuse ou des infections liées aux dispositifs d'AVC chez les patients adultes.nn2. Notre objectif secondaire était de déterminer si les voies d'AVC jugulaires, sous-clavières ou fémorales avaient un effet sur l'incidence des complications mécaniques liées aux cathéters chez les patients adultes et de déterminer les raisons pour lesquelles les patients se retiraient des études prématurément

  • Source : cochrane.org

Quoi de neuf dans le traitement de la thrombose veineuse profonde ?

  • Avec un risque de survenue particulièrement accru chez les plus de 70 ans, la thrombose veineuse profonde (TVP) u2013souvent improprement désignée sous le terme de «phlébite»u2013 se caractérise par la formation d un caillot sanguin dans le réseau vasculaire veineux profond et peut avoir des conséquences fatales. Pour les très nombreuses personnes touchées dans le monde, l arrivée récente de nouvelles molécules offre une alternative prometteuse à la thérapeutique classique. Une occasion de faire le bilan des traitements disponibles.

  • Source : planetesante.ch

Antiépileptiques pour la prévention primaire et secondaire des crises convulsives liées à une thrombose veineuse intracrânienne

  • Objectifs : nnÉvaluer les effets des MAE sur la prévention primaire et secondaire des crises convulsives liées à une TVIC.n(1) Pour la prévention primaire, nous voulions savoir si les MAE réduisent la probabilité de crises chez les personnes qui ont eu une TVIC mais n'ont pas eu de crise convulsive.n(2) Pour la prévention secondaire, nous voulions savoir si les MAE réduisent la probabilité de crises supplémentaires chez les personnes qui ont eu une TVIC et au moins une crise convulsive.

  • Source : cochrane.org

Traitement à domicile versus hospitalisation pour la thrombose veineuse profonde

  • La thrombose veineuse profonde (TVP) survient lorsqu'un caillot de sang bloque le flux sanguin dans une veine. Cela peut arriver après une chirurgie, un traumatisme ou lorsqu'une personne est restée immobile. Les caillots peuvent se déplacer et bloquer le flux sanguin vers les poumons, entraînant le décès du patient. L'héparine est un médicament anticoagulant utilisé pour traiter la TVP au cours des trois à cinq premiers jours. Les héparines de bas poids moléculaire (HBPM) permettent aux personnes souffrant de TVP de recevoir leur traitement initial à domicile plutôt qu'à l'hôpital.

  • Source : cochrane.org

Méthodes physiques pour prévenir la thrombose veineuse profonde dans l'accident vasculaire cérébral (AVC)

  • La thrombose veineuse profonde (TVP) et l'embolie pulmonaire (EP) conséquente sont des complications graves de l'AVC. Des méthodes physiques pour réduire le risque de TVP et d'EP comme les bas de contention gradués (BCG) ou la compression pneumatique intermittente (CPI) appliquée sur les jambes, ne semblent pas être associées à des risques d'hémorragies et pourraient réduire le risque de TVP chez certaines catégories de patients chirurgicaux. Notre objectif était d'évaluer leurs effets chez des patients victimes d'AVC.

  • Source : cochrane.org

Analyse auprès des médecins généralistes du Maine-et-Loire de la démarche diagnostique et thérapeutique devant une suspicion de thrombose veineuse profonde d'un membre inférieur

  • Objectif : Décrire les comportements actuels des médecins généralistes (MG) du Maine et Loire lors d une suspicion clinique de thrombose veineuse profonde (TVP) des membres inférieurs.nnMéthode : Etude rétrospective, déclarative, quantitative par questionnaires envoyés par mail ou courrier aux 670 MG du Maine et Loire entre mars et juin 2015.

  • Source : dune.univ-angers.fr

A quand la généralisation des héparines de bas poids moléculaire dans la prophylaxie de la thrombose veineuse en réanimation ?

  • Question évaluée :nRapport bénéfice/risque de l utilisation de la deltaparine comparée à l héparine non fractionnée (HNF) dans la prophylaxie de la thrombose veineuse et de l embolie pulmonaire chez les sujets présentant une altération sévère de la fonction rénale.

  • Source : srlf.org