Thrombophilie [ Niveau Expert ]

thrombophilie [ Niveau Expert ]

Expert > thrombophilie

  • \La thrombophilie peut être définie comme une anomalie de l'hémostase congénitale ou acquise prédisposant à la survenue d'une thrombose. Certaines anomalies héréditaires comme la mutation Leiden du facteur V, la mutation du facteur II G20210A, et les déficits en antithrombine, protéine C et protéine S sont déjà reconnues comme facteurs de risque de la maladie thromboembolique veineuse. Cette revue se concentre sur l'association entre ces anomalies et la survenue d'événements thrombotiques artériels. La recherche de ces anomalies n'est pas indiquée dans la majorité des cas, mais peut s'avérer utile dans certains sous-groupes, par exemple : chez les patients jeunes, tabagiques, sous contraception, ou ceux qui ont une réocclusion précoce après revascularisation. Chez ces patients, l'anticoagulation pourrait être préférable à l'antiagrégation plaquettaire.\

  • Source : revmed.ch

Thrombophilies constitutionnelles (Les) - - Examen Classant National : Question(s) 135 Module(s) 9 -

  • différents types (résistance à la protéine c activée, transition G20210A du gène de la prothrombine, déficit en protéine C et en protéine S, déficit en antithrombine, comparaison des prévalences et du risque associé aux principales thrombophilies), indications du bilan, contenu et interprétation biologiques (indications, critères permettant de sélectionner les patients à explorer, contenu du bilan d'hémostase), conséquences d'un diagnostic positif chez un sujet qui a déjà thrombosé, indications des études familiales, conséquences pratiques de la détection d'une thrombophilie biologique chez les sujets asymptomatiques , 17 pages

  • Source : pifo.uvsq.fr

L'aspirine et/ou l'héparine pour les femmes présentant des fausses couches inexpliquées à répétition avec ou sans thrombophilie héréditaire

  • Contexte : nnDans la mesure où l'hypercoagulabilité peut entraîner des fausses couches à répétition, les agents anticoagulants sont susceptibles d'augmenter les chances de naissances vivantes lors des grossesses ultérieures chez les femmes présentant des fausses couches inexpliquées à répétition, avec ou sans thrombophilie héréditaire.nObjectifs : nnÉvaluer l'efficacité et l'innocuité des agents anticoagulants, tels que l'aspirine et l'héparine, chez les femmes ayant des antécédents d'au moins deux fausses couches inexpliquées avec ou sans thrombophilie héréditaire.

  • Source : cochrane.org

Dépistage systématique de la thrombophilie avant une primo-prescription de contraception hormonale combinée

  • Les études de modélisation économique disponibles suggèrent que le rapport coût-efficacité du dépistage systématique de la thrombophilie avant prescription de contraception hormonale combinée est très élevé. Compte tenu de la faible incidence de la maladie thromboembolique veineuse chez les femmes jeunes et de la prévalence de la thrombophilie, un dépistage systématique de la thrombophilie avant primo-prescription de CHC ne permettrait d éviter qu un faible nombre de MTEV, pour un coût très élevé.

  • Source : has-sante.fr

Bilan biologique de thrombophilie chez le sujet très âgé

  • L'impact des anomalies de l'hémostase prédisposant à la maladie thromboembolique veineuse (MTEV) n'a été que très peu étudié chez les patients très âgés, alors que cette population est à haut risque thrombotique. Dans une cohorte de patients âgés ayant bénéficié d'un bilan biologique de thrombophilie et sélectionnés, nous avons évalué la prévalence des principales anomalies biologiques prédisposant à la MTEV : déficits en antithrombine, protéine C, protéine S, facteur V Leiden, mutation G20210A du gène du facteur II, anticorps antiphospholipides...

  • Source : jle.com

Dépistage de la thrombophilie pour prévenir la récidive de thromboembolie veineuse

  • Contexte : Les tests de dépistage de la thrombophilie sont réalisés à grande échelle chez les personnes ayant eu une thromboembolie veineuse (TEV) même si les bénéfices du dépistage font encore l'objet d'un débat. Le bénéfice le plus important serait une réduction du risque de récidive de TEV du fait de l'utilisation de mesures prophylactiques supplémentaires. nObjectifs : L'objectif de cette revue était d'évaluer le bénéfice du dépistage de la thrombophilie après une TEV en termes de réduction du risque de récidive de TEV.

  • Source : cochrane.org

Thrombophilie : investiguer ou ne pas investiguer ?

  • Une femme de 39 ans consulte dans les suites d une embolie pulmonaire idiopathique. Elle est en bonne santé habituelle et a deux filles âgées de treize et seize ans. Elle est traitée par anticoagulation orale (acénocoumarol (Sintrom)) depuis trois mois. En outre, elle vous informe que sa fille de seize ans veut commencer une contraception orale œstroprogestative. Vous vous demandez s il faut rechercher la présence d une thrombophilie, mais vous ne savez plus quels sont les tests de laboratoire à demander dans cette situation.

  • Source : revmed.ch

Les thrombophilies, comment s'y retrouver

  • on entend beaucoup parler des thrombophilies depuis quelques années.Avant 1993,on ne connaissait que les déficits en anticoagulants naturels, qui sont rares. En 1993, des chercheurs ont découvert le facteur V Leiden, puis en 1996 la mutation du gène de la prothrombine1. Environ 5 % de la population générale est porteuse d'une de ces deux mutations.

  • Source : fmoq.org

Thrombophilie et grossesse - Prévention des risques thrombotiques maternels et placentaires

  • indication du niveau de preuve , facteurs de risque de la maladie thrombo-embolique maternelle, facteurs de risque de pathologie vasculaire placentaire, quels examens complémentaires réaliser pour quelles patientes, moyens thérapeutiques, patientes traiter , information à donner aux patientes

  • Source : has-sante.fr

Thrombophilie héréditaire due au déficit congénital en protéine C

  • Le déficit congénital en protéine C est un trouble héréditaire de coagulation associé à un risque accru de thromboses veineuses en raison d'une synthèse réduite et/ou d'une baisse d'activité de la protéine C...

  • Source : orpha.net

Thrombophilie : quand y penser ?

  • Quelle est la prévalence des thrombophilies ? Quand faut-il penser à un syndrome des antiphospholipides (APL), en particulier chez l'homme ?

  • Source : revmed.ch