Tetanos [ Niveau Expert ]

tetanos [ Niveau Expert ]

Expert > tetanos

  • \Le HCSP a recommandé en 2013 une simplification du calendrier vaccinal. Pour les nourrissons, un schéma allégé et raccourci a été proposé pour la vaccination contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, et l\ Haemophilus influenzae b. Afin de déterminer si des recommandations spécifiques concernant cette vaccination étaient nécessaires pour les nouveau-nés prématurés, le HCSP a pris notamment en considération des données sur le développement immunitaire, l\ immunogénicité post-vaccinale et l\ épidémiologie de la coqueluche et des infections à Haemophilus influenzae b chez les nourrissons nés prématurés. Il rappelle que la prématurité expose à un risque infectieux majoré en termes d\ incidence et de gravité, pour certaines maladies infectieuses du jeune nourrisson, et tout particulièrement pour la coqueluche. Le HCSP recommande de vacciner sans retard les nourrissons nés prématurés selon le calendrier vaccinal en vigueur, c\ est-à-dire à l\ âge de 8 semaines de vie. Il insiste sur l\ importance de mettre en place une protection indirecte contre la coqueluche par la stratégie du cocooning, seul moyen de prévention précoce pour ces nourrissons nés prématurés. Le HCSP estime qu\ il n\ existe pas à ce jour de données épidémiologiques justifiant de recommander un schéma vaccinal renforcé pour l\ immunisation des nourrissons nés prématurés contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche et les infections à Haemophilus influenzae b. De plus, le HCSP rappelle que le schéma vaccinal vis-à-vis des infections invasives à pneumocoque n\ est pas modifié et que pour les nouveau-nés prématurés de mère porteuse de l\ antigène HBs, la recommandation d\ un schéma renforcé de vaccination dès la naissance contre l\ hépatite B est maintenue...\

  • Source : hcsp.fr

Le tétanos en France entre 2012 et 2017

  • Introduction u2013nToxi-infection aiguë grave, souvent mortelle, le tétanos peut-être prévenu par la vaccination. Les cas notifiés en France entre 2012 et 2017 sont présentés ici.nMéthodes u2013nEn France, seuls les cas de tétanos généralisés sont à déclaration obligatoire (DO) et doivent être notifiés par les médecins aux Agences régionales de santé.nRésultats u2013nAu cours des années 2012 à 2017, un total de 35 cas de tétanos a été déclaré, parmi lesquels 8 sont décédés, soit une létalité de 23%. La distribution des cas est la suivante : 5 en 2012, 10 en 2013, 3 en 2014, 9 en 2015, 4 en 2016 et 4 en 2017, correspondant à une incidence des cas déclarés comprise entre 0,05 cas et 0,15 cas par million d habitants. Les cas concernent principalement des personnes âgées (71% avaient 70 ans ou plus) et des femmes (63%). Bien que la vaccination contre le tétanos soit obligatoire en France avant l âge de 18 mois depuis 1940, 3 cas avaient moins de 10 ans. L incidence annuelle par sexe est comprise entre et 0,03 et 0,21 cas par million pour les femmes et entre 0,03 et 0,10 cas pour les hommes. En ce qui concerne la porte d entrée, il s agissait de blessures (77% des cas) et de plaies chroniques (20%). Dans 3% des cas, la porte d entrée n a pas été identifiée. Tous les cas dont le statut vaccinal a pu être documenté étaient non ou mal vaccinés.nDiscussion u2013nL ensemble de ces cas et décès auraient pu être évités par une meilleure application du calendrier de vaccination antitétanique et, en cas de plaie, par la vaccination et l administration d immunoglobulines spécifiques humaines selon le protocole recommandé.

  • Source : invs.santepubliquefrance.fr

Actualités et nouvelles recommandations françaises dans la prise en charge du tétanos - In : Geriatr Psychol Neuropsychiatr Vieil 2015 , 13 (2) : 141-6

  • Le tétanos est une toxi-infection grave et potentiellement mortelle. Tous les cas surviennent chez les patients non ou mal vaccinés et principalement chez les sujets âgés qui associent différents facteurs de risques. Toute plaie ou blessure est tétanogène, en particulier les petites plaies chroniques identifiées comme principales portes d entrée. La vaccination est centrale pour la réduction de la morbi-mortalité liée au tétanos, or le statut vaccinal est souvent incertain. On estime que la couverture vaccinale est relativement bonne mais diminue avec l âge. Pour améliorer la couverture vaccinale, de nouvelles recommandations ont été rédigées préconisant notamment des rappels à âge fixe mais leur impact semble limité surtout chez le sujet âgé. Les tests immunochromatographiques ont démontré une réelle efficacité dans les services d accueil des urgences. Ils ne sont pas actuellement disponibles en dehors de l hôpital alors que les médecins traitants sont aussi confrontés à un risque important. Ces tests devraient être étudiés en population ambulatoire notamment avec des études de coût-bénéfice.

  • Source : jle.com

VAXELIS, vaccin hexavalent contre diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, infections à Haemophilus influenzae type b, hépatite B - Inscription - pas d avantage clinique démontré pour la primovaccination et le rappel chez le nourrisson

  • VAXELIS est un vaccin hexavalent qui a l AMM pour la primovaccination et le rappel contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, les infections à Haemophilus influenzae type b et l hépatite B, chez le nourrisson, à partir de l âge de 6 semaines.nnIl existe deux autres vaccins hexavalents en France pour la primovaccination et le rappel chez le nourrisson : INFANRIX HEXA et HEXYON. L immunogénicité de VAXELIS n est pas inférieure à celle d INFANRIX HEXA et son profil de tolérance est comparable malgré une fréquence plus importante de réactions locales et de fièvre. Le service médical rendu par VAXELIS est important dans l indication de l AMM...

  • Source : has-sante.fr

HEXYON , vaccin hexavalent contre diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, infections à Haemophilus influenzae type b, hépatite B - Pas d avantage clinique démontré par rapport à INFARIX HEXA pour la primovaccination et le rappel chez le nourrisson

  • HEXYON est un vaccin hexavalent qui a l AMM pour la primovaccination et le rappel contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, les infections à Haemophilus influenzae type b et l hépatite B, chez le nourrisson, à partir de l âge de 6 semaines et jusqu à 24 mois.nnIl existe un autre vaccin autorisé en France pour la primo-vaccination et le rappel chez le nourrisson : INFANRIX HEXA. L immunogénicité d HEXYON n est pas inférieure à celle d INFANRIX HEXA et son profil de tolérance est comparable malgré une fréquence plus importante de réactions locales..

  • Source : has-sante.fr

Avis sur la définition de plaie à risque accru pour le tétanos et sur les critères à utiliser pour la prophylaxie antitétanique postexposition (PAPE)

  • Le Comité sur l immunisation du Québec (CIQ) a reçu une question du Groupe sur l acte vaccinal (GAV) concernant la définition de plaie à risque accru pour le tétanos. Il était notamment demandé si une plaie chronique (ex. plaie de pression, ulcère des membres inférieurs, ulcère du pied diabétique) était à risque accru de tétanos. Le GAV s interrogeait aussi sur l inclusion ou non des piqûres ou morsures d insectes de même que des chirurgies intestinales dans la définition des plaies à risque accru. Dans l affirmative, cela impliquerait de considérer une prophylaxie antitétanique postexposition (PAPE) lorsque ces types de plaies sont rencontrées.

  • Source : inspq.qc.ca

Interchangeabilité des vaccins combinés contre la diphthérie, le tétanos, acellulaire contre la coqueluche, contre la poliomyélite, Haemophilus influenzae de type B actuellement approuvé au Canada pour les enfants de

  • principes généraux de l'interchangeabilité des vaccins, examen des vaccins combinés approuvés au Canada pour la prévention de la diphtérie, du tétanos, de la coqueluche, de la poliomyélite et de l'infection à Haemophilus influenzae de type b, données concernant la comparabilité et l'interchangeabilité des vaccins, recommandations dans d'autres pays, recommandations du CCNI , 12 pages

  • Source : phac-aspc.gc.ca

Diphtérie, tétanos, coqueluche: Optimisation des rappels vaccinaux contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche (dT/dTpa) chez l'adulte

  • La Commission fédérale pour les vaccinations (CFV) et l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) recommandent, pour les adultes de 25 à 64 ans à l'exception des personnes immunosupprimées, de prolonger l'intervalle entre les rappels de vaccination diphtérie (d) tétanos (T) de 10 à 20 ans. Les rappels dT doivent donc être faits à 25, 45 et 65 ans puis, comme par le passé, tous les 10 ans.

  • Source : infovac.ch

Validation de l'élimination du tétanos maternel et néonatal au Ghana, 2011

  • Le tétanos néonatal (TN) survient au cours des 4 premières semaines de la vie. Les bacilles de l espèce Clostridium tetani qui s introduisent dans le tissu du moignon ombilical au cours de l accouchement ou à la suite de ce dernier, voire occasionnellement au niveau du siège d une intervention chirurgicale traditionnelle, produisent une neurotoxine qui bloque les neurones inhibiteurs du système nerveux central, cela conduit à une hyperactivité des neurones moteurs, accompagnée d une hypertonie et de spasmes musculaires.

  • Source : who.int

Tétanos: oublié, mais pas disparu

  • Le tétanos est une infection de plaie sévère et aiguë causée par la bactérie Clostridium tetani. Dans les pays développés, il constitue une affection rare mais toutefois associée à une mortalité relativement élevée (10u201320%) en dépit de la médecine intensive moderne. Dans les pays où les soins médicaux sont insuffisants, le tétanos néonatal est la forme la plus fréquente de la maladie, dans les pays occidentaux, c est la forme généralisée qui domine. En Suisse, la maladie est soumise à une déclaration obligatoire (sous 1 semaine) depuis 1974.

  • Source : medicalforum.ch

Tétanos néo-natal chez un nouveau-né sénégalais. Cas clinique

  • Un nouveau-né âge de 6 jours est hospitalisé au Centre Hospitalo-Universitaire de Fann à Dakar (Sénégal) pour la survenue de pleurs avec agitation, refus de téter, et fièvre depuis 24 heures. La mère a accouché à terme à domicile. L enfant a crié aussitôt. Aucun problème n a été signalé au cours des 5 premiers jours. A l examen, on note un poids à 3 200 kg pour une taille de 50 cm, un périmètre crânien à 35 cm. La température rectale est de 38,7°C, le pouls à 160/mn.

  • Source : medecinetropicale.free.fr

Utilisation du vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche acellulaire (dcaT) en prophylaxie postexposition dans le traitement des plaies

  • Le présent avis comprend entre autres une revue de littérature sur les recommandations actuelles à l'égard du dcaT et sur la sécurité de ce vaccin ainsi que des recommandations du CIQ quant à son utilisation en prophylaxie postexposition dans le traitement des plaies.

  • Source : inspq.qc.ca

Vaccin contre la diphtérie, la coqueluche, le tétanos, l'hépatite B, la poliomyélite et les infections à Hib

  • Ajout de la protection contre l hépatite B au calendrier de vaccination des nouveau-nés, Qu est-ce que l hépatite B ?, Quels sont les symptômes et les complications possibles de l hépatite B ?, Qu est-ce que le vaccin combiné DCaT-HB-VPI-Hib ?

  • Source : sante.gouv.qc.ca

Administration d'un vaccin anti-DTP-VHB-HIB combiné comparée à une administration séparée de vaccins anti-DTP-VHB et anti-HIB pour la prévention primaire de la diphtérie, du tétanos, de la coqueluche, de l'hépatite B et de l'Haemophilus influenzae

  • Comparer l'efficacité des vaccins combinés anti-DTP-VHB-HIB aux vaccinations combinées anti-DTP-VHB et anti-HIB séparées.

  • Source : cochrane.org

Le vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche acellulaire (dTca)

  • pourquoi les adolescents ont-ils besoin de ce vaccin, Qu'est ce que le tétanos, Comment le tétanos se répand il, Qu'est ce que la diphtérie, Comment la diphtérie se répand elle, Qu'est ce que la coqueluche, Comment la coqueluche se répand-elle, La coqueluche peut-elle causer des problèmes plus graves, Le vaccin est il sûr, Où puis-je me faire vacciner

  • Source : soinsdenosenfants.cps.ca

Déclaration sur le vaccin acellulaire combiné contre la coqueluche, le tétanos et la diphtérie pour adultes et adolescents

  • indication du niveau de preuve , épidémiologie de la coqueluche au Canada, efficacité et immunogénicité, préparation vaccinale, posologie et administration, conservation et manipulation du vaccin, usage recommandé, contre-indications, précautions, effets indésirables, recommandations, références bibliographiques

  • Source : phac-aspc.gc.ca

Intervalle dans l'administration des vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche - Interval Between Administration of Vaccines Against Diphtheria, Tetanus, and Pertussis

  • renseignements de base, effets secondaires associés à l'administration de vaccins contenant les anatoxines diphtérique et tétanique après un intervalle de

  • Source : phac-aspc.gc.ca

Évaluation de l'élimination du tétanos néonatal à Madagascar en 2009 - fonctionnement de la surveillance de la paralysie flasque aiguë (PFA) et incidence de la poliomyélite, 2010

  • L élimination du tétanos néonatal (TN) u2013 on considère que le TN a été éliminé quand son incidence annuelle est

  • Source : who.int

Tétanos - enfant

  • Le tétanos est une maladie soudaine et souvent mortelle qui est causée par un poison produit par des bactéries. Ces bactéries se retrouvent dans la terre et la poussière et elles peuvent pénétrer dans l organisme par une blessure. Le poison se répand alors jusqu au système nerveux central et peut causer des spasmes musculaires sévères, ce qui peut nuire à la respiration.

  • Source : aboutkidshealth.ca

GAMMATETANOS 250 UI/2 ml, solution injectable (IM) - immunoglobuline humaine tétanique

  • Motif de la demande : renouvellement de l'inscription sur la liste des spécialités remboursables aux assurés sociaux. Indications thérapeutiques : Prophylaxie du tétanos en cas de plaie souillée chez les sujets dont la vaccination est incomplète, trop ancienne ou inconnue. Traitement du tétanos déclaré...

  • Source : has-sante.fr