Teratome [ Publications ]

Teratome kystique mature de la trompe. A propos d'une observation.

  • Le tératome de localisation tubaire est très inhabituel. Une cinquantaine de cas ont été publiés dans la littérature intéressant préférentiellement la femme nullipare de la quatrième décade. Il se localise le plus souvent dans la lumière tubaire où il est appendu à la paroi par un pédicule. Plus rarement, il peut être attaché à la séreuse ou enchâssé dans la paroi. Il est plus souvent kystique que solide et sa taille varie de 1 à 20 cm. Histologiquement, il est identique à celui décrit au niveau de l'ovaire ou ailleurs et pose en pratique un problème de diagnostic différentiel avec une grossesse extra utérine. Nous rapportons un cas de tératome kystique tubaire découvert histologiquement chez une femme de 35 ans opérée pour suspicion de grossesse tubaire. Nous nous proposons, à l'occasion de cette observation, de discuter des aspects anatomo-clinique de cette entité particulièrement rare.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

À propos d’un tératome mature kystique rachidien intradural extramédullaire cervical : diagnostic et traitement

  • Le tératome extramédullaire intradural rachidien est rare. Il se développe plus fréquemment chez les enfants que chez les adultes et il est souvent associé au dysraphisme. Nous rapportons un cas exceptionnel de tératome extramédullaire intradural de localisation cervicale de l’adulte sans signe de dysraphisme et sans antécédents de chirurgie rachidienne et/ou de ponction lombaire. La patiente est âgée de 38 ans et la symptomatologie principale est une tétraparésie d’installation progressive. L’imagerie par résonance magnétique a montré une tumeur kystique siégeant de part et d’autres du trou occipital, comprimant la jonction bulbomédullaire. Une résection complète de la tumeur a été faite. Le diagnostic histopathologique était en faveur d’un tératome mature.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Tératome sacrococcygien bénin chez l’enfant : revue de littérature à propos d’un cas

  • Les tératomes sacrococcygiens sont des tumeurs congénitales rares, observées le plus souvent en période néonatale et rarement chez l’enfant. L’exérèse tumorale doit être radicale pour éviter la récidive, qui se fait volontiers sous une forme maligne. Nous rapportons une observation d’une fille de 8 ans, sans antécédents pathologiques, qui présentait depuis l’âge de 2 ans une tuméfaction sacrée d’installation progressive sans déficit neurologique. L’imagerie par résonance magnétique montrait une volumineuse lésion sacrococcygienne en hyposignal T1, hypersignal T2 et sans prise de contraste. La tumeur a été enlevée en totalité, l’aspect peropératoire était celui d’une tumeur kystique à contenu visqueux. L’étude histologique montrait qu’il s’agissait d’un tératome.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Pseudomyxome péritonéal secondaire à un tératome épiploïque à composante mucineuse de malignité frontière.

  • Une patiente de 37 ans, appendicectomisée à l'âge de 8 ans, présente un tératome mature kystique épiploïque pluritissulaire à composante glandulaire mucineuse de malignité frontière, responsable d'un pseudomyxome péritonéal. Les biopsies ovariennes ne montrent qu'une greffe mucineuse de surface, à droite. Deux ans plus tard, apparaissent des tumeurs ovariennes mucineuses bilatérales, de malignité frontière. Quatre ans et demi après la découverte du pseudomyxome péritonéal, la patiente décède dans un tableau d'engainement digestif gélatineux rétractile. Ceci constitue le premier cas décrit de tératome à l'origine d'un pseudomyxome péritonéal, l'atteinte ovarienne bilatérale apparaissant secondaire.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Le tératome de l'oreille moyenne. A propos de 4 nouvelles observations.

  • Les tératomes sont des tumeurs bénignes congénitales dont la localisation à l'oreille moyenne est exceptionnelle. A propos de 4 observations, les auteurs soulignent la difficulté du diagnostic différentiel pré-opératoire avec un cholestéatome congénital en TDM, et l'intérêt potentiel de l'IRM. En fait il s'agit souvent d'un diagnostic de présomption, qui ne sera confirmé que par l'aspect macroscopique per-opératoire et l'analyse histologique de la tumeur (tératome pluri-tissulaire). Les difficultés d'exérèse de la tumeur sont directement liées au degré de malformation associée de l'oreille moyenne. Une ossiculoplastie a été nécessaire dans 2 cas sur 4. Enfin, l'éventualité (rare) d'une récidive justifie un suivi à moyen terme de ces jeunes patients.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Tératomes ovariens matures et immatures: caractéristiques en échographie, TDM et IRM.

  • Les tératomes kystiques matures de l'ovaire, appelés kystes dermoïdes, comptent parmi les tumeurs ovariennes les plus fréquentes de la femme jeune et sont évoqués en imagerie devant la présence d'une formation kystique contenant de la graisse. Cependant la graisse n'est pas pathognomonique du kyste dermoïde et peut se voir dans les tératomes immatures, dont le pronostic et le traitement sont différents. Certains critères permettent de les différencier, notamment le rehaussement en scanner et en IRM. Une bonne connaissance de leur aspect en imagerie permet donc de poser le diagnostic dans la plupart des cas. Certains aspects moins typiques sont plus rares et méritent d'être connus.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Tératome bénin mature pré-sacré et formations kystiques vestigiales rétro-rectales chez l'adulte.

  • Les tératomes bénins matures pré-sacrés ou kystes dermoïdes sont rares chez l'adulte, avec une incidence estimée inférieure à 1/40 000. Ils rentrent dans le cadre des formations vestigiales rétro-rectales dont le diagnostic est le plus souvent fortuit car asymptomatique, mais fondamental : outre le risque de surinfection (entre 20 à 30 %), le risque de dégénérescence maligne, estimé entre 1 à 12,5 %, doit toujours être craint et impose l'exérèse chirurgicale complète de toute formation vestigiale rétro-rectale. Nous présentons une observation de kyste dermoïde présacré de l'adulte, et nous ferons une mise au point sur la prise en charge diagnostique et thérapeutique.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Métastase rétropéritonéale d’une tumeur testiculaire sous la forme d’un tératome mature avec transformation en adénocarcinome.

  • Un patient âgé de 41 ans, à l’antécédent d’orchidectomie pour carcinome embryonnaire à l’âge de 27 ans, a consulté pour douleurs abdominales. Les marqueurs sériques (alpha-fœto-protéine, β-HCG, ACE) étaient normaux. L’IRM abdominale mettait en évidence une lésion kystique rétropéritonéale cloisonnée de 20 cm de grand axe. Il a été réalisé une exérèse de cette lésion par laparotomie médiane. L’examen histologique retrouvait un adénocarcinome développé sur un tératome multitissulaire mature.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Présentation atypique d’un tératome fœtal du médiastin postérieur

  • Les kystes médiastinaux de diagnostic prénatal sont une entité rare, le plus souvent isolée et sans retentissement sur le développement du fœtus. La plupart répond à une surveillance obstétricale simple et leur nature n’est connue qu’après résection chirurgicale. Nous présentons ici le cas singulier d’un kyste du médiastin postérieur associé à une malformation rachidienne très sévère documenté par tomodensitométrie et IRM. Après discussion multidisciplinaire, une intérruption médicale de la grossesse a été décidée. L’analyse a montré qu’il s’agissait d’un tératome immature. Cette observation unique dans la littérature permet aux auteurs de discuter la prise en charge anténatale des kystes du médiastin.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Tératome cancérisé: à propos d’un cas avec revue de la littérature.

  • Parmi les tumeurs germinales de l’ovaire, on retrouve les kystes dermoïde dans 10 à 20% des cas. Dans 1 à 2 % des cas, une transformation maligne en kyste dermoïde cancérisé a été décrite(KDC). Le traitement, est un véritable sujet à controverse, Chez la femme en âge de procréer et pour les stades débutants, une annexectomie unilatérale sans traitement adjuvant est préconisée. Quant aux cas où il s’agit d’une femme ménopausée, certaines équipes réalisent une chirurgie élargie et ceci quelques soit le stade. Nous rapportons le cas KDC chez une patiente ménopausée traitée chirurgicalement et dont l’évolution a été favorable.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Tératomes parasitiques péritonéaux et péritonites chimiques dermoïdes.

  • La péritonite chimique fait suite à la rupture ou à la fissuration intrapéritonéale d'un tératome mature de l'ovaire. La rupture aiguë peut être «spontanée», plus fréquemment observée au cours de la grossesse, ou se produire en peropératoire. Les ruptures à bas bruit conduisent au tableau de kystes dermoïdes parasitiques du péritoine dont les sièges préférentiels sont le grand omentum, le cul-de-sac de Douglas et la région périhépatique. Les images doivent être connues des radiologues pour les rapporter à leur cause et ne pas les confondre avec des lésions carcinomateuses péritonéales.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Tératome cervical chez l’enfant

  • Les tératomes sont des tumeurs malformatives dérivées des cellules multipotentes et composées de tissus provenant des feuillets endodermiques, mésodermiques et ectodermiques en proportion variable. La localisation cervicale est exceptionnelle. À travers 4 observations de tératome cervical chez 3 nouveau-nés et 1 nourrisson et après une revue de la littérature, nous rappelons les principaux aspects cliniques, radiologiques, anatomopathologiques et évolutif de cette affection. Malgré sa nature histologique souvent bénigne, le tératome cervical peut menacer le pronostic vital du nouveau-né par la détresse respiratoire qu’il engendre. Une prise en charge multidisciplinaire et adaptée dès l’accouchement est nécessaire afin d’en améliorer le pronostic.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Tératome épignathe : diagnostic et prise en charge néonatale , à propos d’un cas

  • Le tératome épignathe est une tumeur rare dont le pronostic est essentiellement lié à la prise en charge néonatale et sur le caractère résécable de la tumeur. En effet la mortalité est proche de 100 % à la naissance liée à l’obstruction des voies aériennes supérieures lorsque la tumeur n’est pas diagnostiquée en anténatal. Nous présentons ici un cas de tératome épignathe diagnostiqué grâce à l’échographie obstétricale de dépistage. Elle a permis d’anticiper la naissance dans une structure adaptée notamment pluridisciplinaire mais aussi par méthode adéquate, soit l’EXIT-procédure.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Tératome kystique mature de l'ovaire avec muqueuse gastrique différenciée et sécrétante.

  • Les tératomes volumineux contenant de la muqueuse gastrique sont rares. Nous rapportons un cas de tératome kystique mature développé sur l'ovaire d'une adolescente. La croissance rapide de cette volumineuse lésion était associée à un refoulement considérable des organes abdominaux. Le kyste était aspiré puis retiré par laparotomie médiane en raison de son volume (10 litres de liquide mucoïde). L'examen histologique révélait une muqueuse gastrique fundique différenciée sans autre atteinte tissulaire.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Tératome immature de la mandibule à composante améloblastique.

  • Les auteurs rapportent un cas de tératome immature envahissant gencive et mandibule chez une femme de 56 ans. Ce tératome est composé de structures améloblastiques étroitement mélangées à des constituants habituels du tératome: tissu osseux et cartilagineux foetal, blastème indifférencié, rosette neuroblastique, structures glandulaires, amas de cellules mélaniques. Une seule métastase ganglionnaire renferme du tissu glial mature. La patiente est traitée par pelvimandibulectomie et radiothérapie complémentaire. L'histogénèse d'une telle tumeur exceptionnelle par sa localisation et sa composante améloblastique est discutée.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Pseudomyxome péritonéale résultant d'un tératome ovarien associé à une tumeur mucineuse bordeline: à propos d'un cas et revue de la littérature.

  • Le pseudomyxome péritonéal est défini par la présence de mucine extra-cellulaire dans la cavité péritonéale. Il est dû dans la majorité des cas à la rupture intrapéritonéale d'une tumeur mucineuse d'origine appendiculaire avec extension secondaire ovarienne. Nous rapportons le cas d'une patiente opérée pour tumeur ovarienne droite et dont l’étude histologique était en faveur d'un pseudomyxome péritonéal sur tératome ovarien associé à une tumeur mucineuse bordeline.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Tératome immature de l'ovaire. A propos de trois observations. Revue de la littérature et mise au point.

  • Le tératome immature de l'ovaire est une pathologie rare (1% des cancers de l'ovaire), touchant l'adolescente et la femme jeune. Il s'agit d'une tumeur maligne dérivant d'une cellule germinale anormale, ayant subi une mutation lors de la division méiotique. Le diagnostic repose sur l'examen histologique qui retrouve des foyers de tissu immature au sein de tissus provenant de deux ou des trois feuillets embryonnaires (endo-, méso- et ectoderme). L'évolution est particulière avec dissémination intrapéritonéale et récidives sous forme immature ou mature.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Le tératome cervical: à propos de 2 cas.

  • Le tératome est une tumeur embryonnaire généralement localisé au niveau sacro-coccygien. La localisation cervicale est rare, et ne représente que 3%, elle est associée à un fort taux de mortalité arrivant jusqu’à 80 % à la période néonatale du fait de l'obstruction des voies aériennes. L'immaturité n'est pas un signe de malignité quand la tumeur est prise en charge à la période néonatale. Nous rapportons 2 cas colligés au service de chirurgie pédiatrique du CHU HASSAN II de Fès, en mettant en relief qu'il existe encore un manque de diagnostic anténatal, malgré l'amélioration de la prise en charge des nouveaux nés.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Goitre ovarien : une forme particulière de tératome de l'ovaire

  • Le goitre ovarien est une forme rare (moins de 3 %) des tératomes de l'ovaire. Elle survient chez la femme au cours de la cinquième décennie et constitue le plus souvent une surprise de l'examen échographique puis histologique. Sa prise en charge est chirurgicale et son pronostic excellent. De même que la glande thyroïdienne cervicale, le goitre ovarien peut être à l'origine d'anomalies du bilan thyroïdien ou présenter de façon exceptionnelle une évolution maligne proche du carcinome thyroïdien.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Prise en charge prénatale d’un tératome péricardique par drainage péricardio-amniotique : présentation d’un cas

  • Les tératomes intrapéricardiques fœtaux sont rares et généralement de nature bénigne. Leur histologie est la même que celles de tous les tératomes quelle que soit leur localisation. Ils peuvent entraîner un décès fœtal par tamponnade cardiaque ou par anasarque. Nous rapportons un cas avec issue favorable pris en charge par placement d’un shunt péricardio-amniotique.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov