Syndrome sunct [ Publications ]

syndrome sunct [ Publications ]

Publications > syndrome sunct

  • Le syndrome SUNCT a été décrit pour la première fois en 1978 par Sjaastad en Norvège et depuis, trente huit cas ont été rapportés dans la littérature. Nous présentons deux nouveaux cas français de syndrome SUNCT. Il s'agit d'une femme et d'un homme, âgés respectivement de 27 et 28 ans, présentant tous les deux depuis une dizaine d'années des crises de douleurs lancinantes et atroces, localisées, orbitaires gauches et accompagnées de rougeur conjonctivale, de larmoiement, d'écoulement nasal, de ptôsis et d'autres symptômes vasomoteurs. Ces crises durent 30 secondes en moyenne, avec une fréquence quotidienne de 30 à 100 crises. Elles peuvent être spontanées, ou déclenchées par divers facteurs tels que les mouvements brusques, l'odeur du tabac, la climatisation. L'examen clinique et l'imagerie cérébrale (scanner X, IRM, ARM) sont normaux. Tous les traitements de fond habituellement utilisés dans la migraine et les différentes algies faciales sont inefficaces.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Syndrome SUNCT symptomatique d'abcès et d'empyème cérébraux.

  • Le syndrome SUNCT est une céphalée trigémino-autonomique assez rare, généralement primaire mais dont les formes secondaires sont fréquentes. Les lésions en cause sont souvent localisées au niveau de la fosse postérieure ou de la base du crâne. Nous rapportons la première observation d'un syndrome SUNCT symptomatique d'un abcès cérébral localisé au niveau de la convexité du lobe frontal droit et compliqué d'un empyème.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov