Syndrome myasthenique de lambert-eaton [ Publications ]

syndrome myasthenique de lambert-eaton [ Publications ]

Publications > syndrome myasthenique de lambert-eaton

  • Un patient de 68 ans présenta en quelques semaines de façon lentement progressive une tétraparésie aréflexique avec anhidrose, et un épisode transitoire de diplopie horizontale. Une dyspnée d'effort conduisit au diagnostic de carcinome pulmonaire anaplasique à petites cellules de stade limité. Le bilan clinique, électrophysiologique (stimulations répétitives, examen en fibre unique, explorations végétatives) et biologique identifia un syndrome myasthénique de Lambert-Eaton qui était caractérisé par la négativité du taux des anticorps anti-récepteurs à l'acétylcholine et anti-canaux-calciques.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Myasthénie auto-immune et syndrome myasthénique de Lambert-Eaton. Conceptions physiopathologiques.

  • Les conceptions physiopathologiques concernant la myasthénie et le syndrome myasthénique de Lambert-Eaton sont présentées. Dans les 2 cas, il s'agit d'une affection auto-immune avec auto-anticorps. La myasthénie est due à des anticorps dirigés contre le récepteur de l'acétylcholine. Nous avons plus particulièrement analysé les aspects imparfaitement compris de la physiopathologie: l'absence de corrélation entre le taux d'anticorps et la sévérité, le rôle du thymus et les facteurs déclenchants.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov