Syndrome d'hypersensibilite medicamenteuse [ Publications ]

#1

syndrome d'hypersensibilite medicamenteuse [ Publications ]

Publications > syndrome d'hypersensibilite medicamenteuse

  • Le DRESS (Drug Reaction with Eosinophilia and Systemic Symptoms) est un syndrome classiquement présenté comme une toxidermie sévère. Toutefois, les manifestations viscérales (hépatique, rénale, pulmonaire, cardiaque...) peuvent être au premier plan. Il associe une éruption cutanée évoluant souvent vers l'érythrodermie avec un œdème du visage, des adénopathies, une fièvre élevée, des atteintes viscérales (hépatite, insuffisance rénale, pneumopathie, hémophagocytose...), une hyperéosinophilie souvent précédée d'une lymphopénie et/ou d'un syndrome mononucléosique. Il est caractérisé par un long délai d'apparition après la prise du médicament causal (2 semaines à 3 mois), et une évolution prolongée (plus de 2 semaines) par poussées, même après l'arrêt du médicament. La physiopathologie du DRESS est originale: il est la conséquence de la réponse immune dirigée contre des réactivations de virus Herpes (HHV6, EBV, CMV). Il est induit par certains médicaments (allopurinol, antiépileptiques, salazopyrine, minocycline...). Son diagnostic précoce est souhaitable pour arrêter au plus vite le médicament imputable. Sa prise en charge associe une surveillance prolongée et souvent une corticothérapie locale, mais parfois une corticothérapie générale, des immunoglobulines intraveineuses et des antiviraux.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov
0 Likes

#2

Primo-infection à Parvovirus B 19 mimant un syndrome d'hypersensibilité médicamenteuse.

  • Introduction. Les manifestations cliniques de la primo-infection à Parvovirus B19 sont multiples, la plus fréquente étant le mégalérythème épidémique. Nous rapportons une forme particulière proche d'un syndrome d'hypersensibilité médicamenteuse. Observation. Un homme de 19 ans avait une éruption scarlatiniforme associée à une polyadénopathie, une cytolyse hépatique et un syndrome mononucléosique avec lymphopénie rappelant un syndrome d'hypersensibilité. La séroconversion et la recherche d'ADN viral positive en PCR permettaient d'affirmer le diagnostic de primo infection à Parvovirus B19. L'évolution était spontanément favorable et aucune récidive n'était constatée un mois plus tard. Discussion. La présentation clinico-biologique de cette primo-infection à Parvovirus B19 est proche du syndrome d'hypersensibilité médicamenteuse. Le rôle des agents viraux dans le développement d'un syndrome d'hypersensibilité a été évoqué, il est donc important de les rechercher au cours d'un tableau clinique évocateur de ce syndrome.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov
0 Likes

#3

Syndrome d'hypersensibilité médicamenteuse à la fluindione.

  • Introduction. La fluindione (Previscan®) est un anticoagulant de la famille des antivitamines K, dérivé de l'indanedione. Les complications hémorragiques sont de loin les effets secondaires les plus fréquents. Cependant, plusieurs publications signalent, avec les dérivés de l'indanedione, la survenue d'hépatites aiguës, d'insuffisance rénale et médullaire aiguës probablement d'origine immunoallergique. Observations. Nous rapportons les cinq premières observations de syndrome d'hypersensibilité médicamenteuse à la fluindione avec érythrodermie et manifestations systémiques graves. Il s'agissait de 4 hommes et d'une femme, d'âge moyen 64,2 ans. Le Previscan® avait été introduit 3 à 8 semaines avant le début des symptômes. L'aspect clinique était celui d'une érythrodermie sèche avec pour deux d'entre eux un aspect photodistribué initial (touchant le visage, le décolleté et les avant-bras), et fébrile mimant un sepsis sévère. Dans nos observations, il existait une hyperéosinophilie (dans 5 cas) parfois majeure (>

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov
0 Likes

#4

Une nouvelle cause de cholangite intra et extra-hépatique: le syndrome d'hypersensibilité médicamenteuse ou DRESS. Drug rash with eosinophilia and systemic symptoms.

  • Le DRESS (Drug Rash with Eosinophilia and Systemic Symptoms) correspond à une réaction médicamenteuse incluant le plus souvent éruption cutanée, fièvre, présence d'anomalies hématologiques à type d'hyperéosinophilie et hyperlymphocytose atypique et une ou plusieurs atteintes viscérales intéressant notamment le foie. Nous rapportons un cas de syndrome d'hypersensibilité médicamenteuse ou DRESS associée à une atteinte biliaire intra et extra-hépatique tout à fait exceptionnelle dans ce contexte. Le médicament responsable est probablement la sulfasalazine et moins probablement le naproxène. Une réactivation de HHV6 a été documentée dans les suites du DRESS et pourrait avoir participé à la symptomatologie.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov
0 Likes

#5

Le syndrome d'hypersensibilité medicamenteuse ou DRESS syndrome au phénobarbital.

  • Le Drug Rash with Eosinophilia and Systemic Symptoms (DRESS syndrome), ou le syndrome d'hypersensibilité médicamenteuse, est une toxidermie retardée et grave. Elle se manifeste par une réaction cutanée sévère associée à une atteinte multi-viscérale (adénopathie, hépatite, néphrite, pneumopathie interstitielle...) et à des anomalies hématologiques (hyperéosinophilie élevée…). L'atteinte viscérale sévère est la principale cause de mortalité. La mortalité est estimée à environ 10%. Les principaux médicaments responsables sont les anti-convulsivants aromatiques, les sulfamides et la minocycline. Un grand nombre de cas a été décrit avec la phénytoïne, plus rarement avec la carbamazépine et le phénobarbital.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov
0 Likes