Syndrome de lemierre [ Publications ]

syndrome de lemierre [ Publications ]

Publications > syndrome de lemierre

  • Objectifs : Le but de notre travail était de rappeler la pathogénie, la clinique et le traitement du syndrome de Lemierre. Patients et méthodes : Il s'agit d'une étude rétrospective (1998-2005) de quatre patients, trois hommes et une femme, d'un âge moyen de 22 ans (18-30). Tous les patients ont eu des prélèvements bactériologiques, une radiographie pulmonaire et un scanner injecté cervico-thoracique. Tous ont eu une antibiothérapie à large spectre d'une durée de 4 à 6 semaines. Trois ont nécessité un traitement chirurgical. Une revue de la littérature à partir de la base de données informatisée Medline a été réalisée. Résultats : Trois patients présentaient un abcès para-amygdalien. Tous présentaient une thrombose de la veine jugulaire interne (VJI) ou une de ses branches. Il existait dans tous les cas des emboles septiques pulmonaires. Chez un patient étaient associées une arthrite et une médiastinite. Dans trois cas, du Fusobacterium (necrophorum - 2, nucleatum - 1) a été isolé. Dans un cas, les prélèvements bactériologiques n'ont pas permis l'isolement d'un germe. Un passage en réanimation médicale a été nécessaire pour un patient. L'évolution a été favorable dans tous les cas. Conclusions : Le syndrome de Lemierre est une pathologie rare et grave qui touche les sujets jeunes non immunodéprimés. La pathogénie consiste en une thrombose septique de la VJI ou une de ses collatérales consécutive à un foyer infectieux le plus souvent oropharyngé, à l'origine d'emboles septiques, généralement pulmonaires. Le traitement est avant tout médical, parfois chirurgical.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Syndrome de Lemierre et grippe A(H1N1)

  • Le syndrome de Lemierre est une bactériémie à bacille Gram négatif (BGN) anaérobie associée à une thrombophlébite septique d’une veine jugulaire interne. Il peut survenir au décours d’une infection ORL. Un garçon de 4 ans présentait une grippe A(H1N1) associée à une angine à streptocoque bêta-hémolytique. Nous avions constaté une rapide aggravation clinicobiologique. La présence d’un torticolis non réductible associé à une intensification des céphalées nous conduisait à réaliser un scanner cervical et cérébral qui montrait une thrombose de la veine jugulaire interne gauche associée à un abcès parapharyngé. L’ensemble de ce tableau évoquait un syndrome de Lemierre. L’évolution était favorable sous bi-antibiothérapie (métronidazole et pénicilline) par voie intraveineuse pendant 3 semaines associée à une anticoagulation à dose curative. La thrombophlébite avait disparu après 2 mois de traitement anticoagulant. Le virus d’Epstein Barr et le cytomégalovirus sont connus pour favoriser ce syndrome. Tout comme eux, le virus de la grippe A(H1N1) pourrait induire une immunodépression transitoire favorisant les surinfections bactériennes.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Syndrome de Lemierre: un diagnostic à ne pas oublier.

  • Les infections oropharyngées peuvent parfois se compliquer d'un syndrome de Lemierre (également appelé sepsis post-angine ou nécrobacillose). Quoique rare, cette entité constitue une urgence diagnostique et thérapeutique, grevée d'une mortalité significative, particulièrement si le diagnostic est différé. La prévalence de cette infection dans la population générale se situe autour de 0,8 cas par million, ce qui explique que ce diagnostic soit parfois méconnu ou posé trop tardivement sur la base de la microbiologie. Toutefois le retard diagnostique et donc thérapeutique, expose les sujets atteints à une morbidité voire à une mortalité accrue. Nous rapportons le cas d'un patient chez qui le diagnostic a été posé aux urgences sur la base de la présentation clinique, permettant ainsi de débuter rapidement une antibiothérapie appropriée. Le but de cet article est de familiariser les généralistes ainsi que les urgentistes avec cette entité, qui devrait être systématiquement évoquée devant une infection oropharyngée compliquée d'un état septique.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Syndrome de Lemierre avec pneumonie nécrosante assistée avec succès par épuration extracorporelle de CO 2

  • Nous rapportons un cas de syndrome de Lemierre avec emboles pulmonaires septiques abcédés compliqué d’une pneumonie nécrosante hypoxémiante. Malgré la mise en œuvre d’une antibiothérapie adaptée et d’une ventilation protectrice, le patient présentait des pneumothorax bilatéraux itératifs qui étaient drainés. Dans ce contexte, une hypoxémie réfractaire à la ventilation conventionnelle se développait conduisant à deux arrêts cardiaques hypoxiques récupérés après exsufflation. Une assistance respiratoire extracorporelle était alors réalisée et cela pour une durée de 34 jours. Le patient était ensuite sevré de la ventilation mécanique et sortait pour le service de chirurgie thoracique après 83 jours de réanimation.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Le syndrome de Lemierre: a propos d'une observation.

  • Nous rapportons l'observation d'un homme de 21 ans, hospitalisé pour abcès pulmonaires multiples et pleurésie purulente. L'histoire clinique (angine un mois auparavant, pleuro-pneumopathie différée 10. jours plus tard, non résolution sous antibiothérapie probabiliste) ainsi que les données microbiologiques (présence de Fusobactérium nucléatum à la ponction pleurale) permettaient de porter le diagnostic de syndrome de Lemierre. Même si ce syndrome est rare, il doit être évoqué car mortel dans plus de 10 % des cas, du fait essentiellement d'un diagnostic retardé ou méconnu. Dans un proche avenir, la fréquence de ce syndrome sera à suivre attentivement puisque les pratiques vont passer du traitement systématique de toute angine au traitement des seules angines à Streptocoque identifiées par un test de diagnostic rapide positif.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Syndrome de Lemierre: caractéristiques cliniques et radiologiques d'un diagnostic rare.

  • Une banale infection oropharyngée peut se compliquer en l'absence de traitement approprié, d'une thrombose de la veine jugulaire interne et d'emboles septiques disséminées avec retentissement pulmonaire bruyant. Ce tableau septique imputable à Fusobacterium necrophorum, bacille Gram négatif anaérobie, est plus communément appelé syndrome de Lemierre, Nous décrivons le cas d'une jeune patiente ayant présenté ce syndrome accompagné de manifestations pulmonaires typiques. Une antibiothérapie adaptée pendant trois semaines, associée à un traitement anticoagulant d'une durée de trois mois ont permis une guérison complète sans séquelles.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Le syndrome de Lemierre: exceptionnel, mais encore possible.

  • Le syndrome de Lemierre est une affection rare, mortelle avant l'avènement des antibiotiques. Nous en rapportons ici deux cas d'évolution favorable. Leur présentation est classique : angine, douleur cervicale symptomatique d'une thrombose septique de la veine jugulaire interne et métastases septiques pulmonaires. Le germe causal le plus fréquemment retrouvé est Fusobacterium necrophorum, mais d'autres anaérobies peuvent être isolés sur les hémocultures. Le bilan iconographique se résume à l'échographie-Doppler des vaisseaux du cou et la tomodensitométrie thoracique. Le traitement comporte une antibiothérapie, associée ou non à une anti-coagulation.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Thrombophlébite septique de la veine jugulaire interne et syndrome de Lemierre.

  • Les auteurs rapportent un cas de syndrome de Lemierre. Cette entité clinique inhabituelle est caractérisée par la survenue, après une infection oropharyngée aiguë, d'une thrombophlébite septique de la veine jugulaire interne avec septicémie à Fusobacterium necrophorum et abcédations métastatiques secondaires. Le diagnostic est essentiellement clinique et devrait être évoqué devant un état septique sévère, accompagné de symptômes pulmonaires, qui se déclare après une pharyngo-amygdalite alguë. Cet article fait le point sur la flore microbienne rencontrée, le tableau clinique et le traitement de cette complication oubliée des angines anaérobies.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Syndrome de Lemierre: apport de l'imagerie.

  • Le syndrome de Lemierre est défini par une thrombophlébite septique de la veine jugulaire interne ou d'une de ses branches associée à des emboles septique à distance dont le point de départ est une angine à germes anaérobies. Il survient chez des patients jeunes sans antécédents et, en absence de traitement précoce, peut mettre en jeu le pronostic vital. Le rôle de l'imagerie, et notamment du scanner cervico-thoracique avec injection de produit de contraste iodé est primordial pour le diagnostic et le bilan d'extension, comme nous le montrerons dans l'étude de trois cas récents.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Syndrome de Lemierre : une infection oropharyngée compliquée

  • On rapporte un cas de syndrome de Lemierre chez un enfant en bonne santé, consultant initialement pour une otite moyenne aiguë et une angine. Le syndrome de Lemierre est une pathologie que tout pédiatre doit connaître. Son diagnostic rapide et la mise en route d’un traitement adapté est nécessaire pour réduire le taux de mortalité. Nous allons exposer 1 cas de syndrome de Lemierre, en expliquant son histoire naturelle ainsi que ses complications.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Syndrome de Lemierre révélé par un torticolis.

  • Le syndrome de Lemierre classique est une affection rare et grave qui associe une thrombose de la veine jugulaire interne et des emboles septiques. Nous rapportons un cas d’une variante séméiologique de ce syndrome secondaire à une mastoïdite, d’évolution favorable, chez un enfant en bonne santé, aux antécédents d’otite moyenne aiguë et consultant pour un torticolis non fébrile. Un diagnostic rapide et la mise en route d’un traitement adapté sont nécessaires pour réduire le taux de mortalité.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Utilisation de l’ECMO comme technique de sauvetage d’une hypoxémie réfractaire compliquant un syndrome de Lemierre

  • Nous rapportons le cas d’un jeune patient atteint d’un syndrome de Lemierre, compliqué par un tableau de choc septique et de syndrome de détresse respiratoire aiguë. Devant l’apparition et le développement très rapide d’une hypoxémie réfractaire malgré une ventilation bien conduite (PaO

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Syndrome de Lemierre: à propos d'une observation pédiatrique.

  • Les auteurs rapportent l'observation d'une patiente présentant un syndrome de Lemierre, qui associe une thrombophlébite extensive de la veine jugulaire avec de multiples emboles septiques pulmonaires et péricardique. Cette observation est particulière par sa survenue chez l'enfant et par l'atteinte péricardique rarement décrite.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Un cas de syndrome de Lemierre avec thrombose veineuse jugulaire bilatérale

  • Un adolescent a présenté une pansinusite compliquée d’un état septique grave associant une thrombophlébite des deux veines jugulaires internes et de la veine ophtalmique supérieure gauche, à une détresse respiratoire hypoxémiante avec hypertension artérielle pulmonaire. Une souche d’

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Complications rares d’un syndrome de Lemierre : localisations sternoclaviculaires et pulmonaires excavées

  • Nous rapportons l’observation d’un homme de 27 ans avec un syndrome de Lemierre ayant deux complications rares : une arthrite septique sternoclaviculaire et de multiples abcès pulmonaires excavés avec épanchement pleural.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Syndrome de Lemierre

  • Le syndrome de Lemierre est une affection rare, touchant le plus souvent des adultes en bonne santé et parfois d’évolution létale. Nous rapportons un cas d’évolution favorable ayant présenté un tableau très caractéristique : angine, thrombose septique de la veine jugulaire interne, métastases septiques pulmonaires, septicémie à

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

À propos d’un syndrome de Lemierre secondaire à une parotidite

  • Le syndrome de Lemierre se caractérise par une infection oropharyngée première suivie d’une thrombophlébite veineuse jugulaire interne et enfin d’une dissémination métastatique septique.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov