Syndrome de korsakoff [ Publications ]

syndrome de korsakoff [ Publications ]

Publications > syndrome de korsakoff

  • Cette observation anatomo-clinique de syndrome de Korsakoff post-traumatique (syndrome amnésique post-traumatique) a une séméiologie caractéristique avec amnésie antérograde continue, comportant un oubli à mesure qui a persisté durant toute l'évolution, fabulation initiale intense, portant notamment sur les circonstances de l'accident, persistance par la suite de phases de fabulation à l'occasion d'anesthésies ou d'affections intercurrentes, respect de la mémoire des souvenirs très anciens. Décès après 12 ans d'évolution d'un infarctus mésentérique. Le tableau anatomique se limite à une destruction de type post-traumatique (dépôts d'hémosidérine) dans la partie antérieure des deux gyri cingulaires, sans aucune autre lésion significative. Ce cas, qui est le premier cas chronique doté d'une étude clinique prolongée et anatomique approfondie, apporte la preuve de l'importance du système cingulaire, dernier maillon du circuit limbique, et il a été présenté en 1981 à la Société de Neurologie (réunion mixte franco-hollandaise). Il est comparé à 4 cas cliniques analogues plus récents ayant bénéficié d'une imagerie en résonance magnétique nucléaire, qui montre, dans 2 d'entre eux, des lésions cingulaires responsables du tableau clinique, dans un troisième cas, une lésion bilatérale des cornes d'Ammon, et dans le quatrième cas, un respect apparent du système limbique sauf peut-être une déafférentation du cingulum gauche et, par contre, des lésions bifrontales apparemment responsables du trouble mnésique.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov