Syndrome de fuite capillaire [ Niveau Expert ]

syndrome de fuite capillaire [ Niveau Expert ]

Expert > syndrome de fuite capillaire

  • \Objet NeupogenMD (filgrastim) est associé à un risque de syndrome de fuite capillaire chez les patients atteints de cancer et les donneurs sains. NeulastaMD (pegfilgrastim) est associé à un risque de syndrome de fuite capillaire chez les patients atteints de cancer. Amgen Canada Inc., en consultation avec Santé Canada, tient à vous informer de nouveaux renseignements importants concernant le risque de syndrome de fuite capillaire associé au traitement par les facteurs de croissance granulocytaire (G-CSF) NEUPOGEN et NEULASTA. Des cas de syndrome de fuite capillaire (SFC) ont été signalés chez a. des patients traités par chimiothérapie et recevant NEUPOGEN ou NEULASTA, et b. des donneurs soumis à une mobilisation de cellules souches du sang périphérique qui recevaient NEUPOGEN. Le SFC peut provoquer un choc circulatoire et entraîner la mort. Il est associé à l'hypotension, à l'oedème généralisé, à l'hypoalbuminémie et à l'hémoconcentration, la fréquence et la gravité de ces épisodes varient selon le cas. Si l'on soupçonne la présence de symptômes du SFC, il faut cesser l'administration de NEUPOGEN ou de NEULASTA et surveiller le patient de près...\

  • Source : healthycanadians.gc.ca

Filgrastim (Neupogen®) et Pegfilgrastim (Neulasta®) : risque de syndrome de fuite capillaire chez les patients atteints d'un cancer et chez les donneurs sains - Lettre aux professionnels de santé

  • Un syndrome de fuite capillaire (SFC) a été observé chez des personnes recevant du filgrastim ou du pegfilgrastim, traitées par chimiothérapie et chez un donneur sain recevant du filgrastim dans le cadre d'une mobilisation des cellules souches progénitrices dans le sang circulant. Les épisodes ont été de sévérité et de fréquence variable et peuvent être d'évolution fatale. Le Laboratoire Amgen Inc informe les professionnels de santé qu'ils doivent surveiller étroitement l'apparition des symptômes de SFC (hypotension, hypoalbuminémie, oedème et hémoconcentration). Les patients et les donneurs sains doivent être informés de la nécessité de contacter immédiatement leur médecin s'ils développent ces symptômes, d'apparition souvent brutale. Les bénéfices du filgrastim et du pegfilgrastim continuent à être supérieurs aux risques encourus, dans les indications approuvées...

  • Source : ansm.sante.fr

Risque de syndrome de fuite capillaire associé au lenograstim (Granocyte®) chez les patients atteints d'un cancer et chez les donneurs sains - Lettre aux professionnels de santé

  • Des cas de syndrome de fuite capillaire (SFC) ont été observés chez des personnes recevant du lenograstim (comme pour les autres G-CSFs) traités par chimiothérapie et chez un donneur sain dans le cadre d'une mobilisation des cellules souches progénitrices dans le sang circulant. Les épisodes rapportés ont été de sévérité et de fréquence variables et peuvent être d'évolution fatale. Le SFC est caractérisé par une hypotension, une hypoalbuminémie, un oedème et une hémoconcentration.Les professionnels de santé doivent surveiller l'apparition des symptômes de SFC. Pour leur part, les patients et les donneurs sains doivent être informés des symptômes et de la nécessité de contacter immédiatement leur médecin...

  • Source : ansm.sante.fr

Syndrome de fuite capillaire systémique

  • Décrit pour la première fois par Clarkson en 1960, le syndrome de fuite capillaire se caractérise par des épisodes récurrents associant hypotension avec hémoconcentration, hypoalbuminémie sans albuminurie et oedèmes généralisés

  • Source : orpha.net