Syndrome de cogan [ Publications ]

syndrome de cogan [ Publications ]

Publications > syndrome de cogan

  • Le syndrome de Cogan associe une kératite interstitielle non syphilitique à une atteinte cochléovestibulaire. Reconnue comme une entité clinique, le syndrome de Cogan est rare et n'a fait l'objet que de peu de publications. Nous rapportons un cas de syndrome de Cogan survenu chez un homme de 24 ans. Dans ses antécédents, on note une affection systémique associant de multiples épisodes d'arthralgies et une glomérulonéphrite. L'atteinte cornéenne bilatérale se traduit par des opacités nodulaires blanchâtres, irrégulières, stromales postérieures, disposées en périphérie cornéenne paralimbique. Outre cette symptomatologie ophtalmologique, il existe une surdité de perception bilatérale sévère, une hyperthermie à 39 °C, un syndrome méningé et tétrapyramidal. La maladie est décrite tant d'un point de vue clinique, étiologique que thérapeutique. La sensibilité des lésions oculaires à la corticothérapie s'oppose au caractère sévère et le plus souvent définitif du déficit auditif.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Manifestations cardiovasculaires du syndrome de Cogan. A propos d'un cas.

  • Les auteurs présentent un cas de syndrome de Cogan, chez un sujet atteint de rectocolite hémorragique, compliqué de nombreuses atteintes cardiovasculaires dont une coronaropathie ostiale bilatérale, une insuffisance aortique et un anévrysme de l'aorte thoracique rapidement évolutif, une thrombose d'une artère iliaque et une symphyse péricardique. Cette artérite inflammatoire rare, dont le diagnostic est le plus souvent fait sur l'association d'une atteinte oculaire et auditive, se distingue des autres vascularites par une propension particulière à de graves complications cardiovasculaires qui «régissent» le pronostic vital.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Imagerie par résonance magnétique et syndrome de Cogan.

  • Nous rapportons un cas de syndrome de Cogan avec céphalées intenses. Le scanner X montrait une image d'infarctus frontal droit, et l'imagerie par résonance magnétique, des lésions nodulaires bilatérales multiples. Ce patient présentait une vasculite et des images d'infarctus cérébral . Il n'y a pas dans la littérature à notre connaissance d'autres cas avec imagerie par résonance magnétique. Nous pensons que l'imagerie par résonance magnétique est utile dans le diagnostic des atteintes encéphaliques de cette affection, et dans l'appréciation de l'étendue de la vasculite cérébrale qui peut l'accompagner.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Syndrome de Cogan atypique.

  • Le syndrome de Cogan atypique est une maladie systémique inflammatoire proche du syndrome de Cogan typique. Il est caractérisé par une atteinte oculaire différente associée à des signes audio-vestibulaire pseudo-méniériformes survenant plus de deux ans avant ou après l'atteinte oculaire. Nous rapportons le cas d'une patiente de 63 ans dont les atteintes oculaires étaient représentées par une alternance, de sclérites, de myosites et d'uvéites antérieures associées à des signes audio-vestibulaires, et à l'apparition de troubles oculomoteurs par atteinte musculaire et neurologique périphérique. A la lumière de cette observation, nous discutons les caractéristiques cliniques, la pathogénie, les moyens diagnostiques, les diagnostics différentiels et les modalités thérapeutiques de ce syndrome.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Le syndrome de Cogan. A propos d'une observation.

  • Le syndrome de Cogan est une maladie inflammatoire caractérisée par une atteinte oculaire (typiquement une kératite interstitielle) associée à une symptomatologie cochléo-vestibulaire similaire à celle de la maladie de Ménière. L'évolution de la kératite interstitielle est habituellement très favorable tandis que la surdité profonde est souvent définitive. Nous rapportons le cas d'une jeune femme de 23 ans dont l'atteinte oculaire initiale était une uvéite antérieure bilatérale, manifestation oculaire atypique du syndrome de Cogan. À la lumière de cette observation, nous discutons les caractéristiques cliniques, la pathogénie, les moyens diagnostiques, le diagnostic différentiel et le traitement du syndrome de Cogan.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Atteinte vasculaire et syndrome de Cogan. Une observation

  • L’atteinte vasculaire au cours du syndrome de Cogan est rarement décrite. Nous rapportons l’observation d’une jeune femme suivie pour une forme typique de syndrome de Cogan. L’apparition d’une hypertension artérielle a permis de retrouver une atteinte vasculaire asymptomatique sévère touchant l’aorte et les artères de moyen calibre. Cette observation montre qu’au cours du syndrome de Cogan, la recherche d’une vascularite doit être systématique.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Syndrome de Cogan atypique avec vascularite cutanée - Une observation

  • Observation d'une femme de 81 ans présentant de façon simultanée un syndrome de Cogan atypique, une vascularite des petits vaisseaux cutanés et une sigmoïdite diverticulaire.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Le syndrome de Cogan atypique. A propos d'un cas.

  • Le syndrome de Cogan est une pathologie systémique inflammatoire associant des manifestations oculaires typiques (kératite interstitielle) et atypiques (uvéite antérieure entre autre) à celles audio-vestibulaires. On retrouve un tableau systémique résultant d'une vasculite. Nous rapportons le cas d'une patiente âgée de 64 ans ayant présenté une forme atypique de ce syndrome dont le premier signe était une uvéite antérieure.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Syndrome de Cogan Reese: difficultés thérapeutiques (à propos de deux cas).

  • Deux cas de syndrome de Cogan-Reese chez deux adultes jeunes de sexe masculin sont présentés. Le traitement médical, visant à réduire la sécrétion d'humeur aqueuse, est insuffisant. Les interventions filtrantes (trabéculectomie, indo-cyclorétraction) ont une efficacité réelle mais de courte durée.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov