Surpoids [ Niveau Expert ]

surpoids [ Niveau Expert ]

Expert > surpoids

  • Introduction : \ obésité est considérée comme un problème de santé publique majeur par l\ OMS. Malgré cela, la prévalence de l\ obésité est en augmentation d\ année en année et nos patients souffrent de cette obésité. Les médecins généralistes sont les premiers interlocuteurs de ces patients, mais n\ abordent la question du poids avec eux que très rarement. La prise en charge du poids est même, des fois, jugée « mission impossible » tellement les difficultés à aborder le sujet et le manque de connaissances sont importants. Matériel et méthode : \ objectif de notre étude est de recueillir le ressenti et les attentes des patients concernant la prise en charge de leur obésité/surpoids en consultation de médecine générale. Il s\ agit d\ une étude qualitative réalisée par entretiens semi-dirigés. Onze entretiens ont été réalisés pour accéder à saturation des données, et tous ont été individuels et anonymes. Résultats : Les patients de notre étude évoquent la notion de souffrance tant morale que physique par rapport à leur obésité/surpoids. Parallèlement à cela, ils entretiennent une bonne relation avec leur médecin traitant. Dans ce contexte ils souhaitent un accompagnement de la part de leur médecin généraliste s\ articulant autour de quatre étapes : une consultation dédiée, un allié à l\ écoute, un suivi régulier et une orientation si besoin. Pour lutter contre leur stigmatisation croissante lors des consultations, les notions de tact, empathie, adaptation et bienveillance sont essentielles. Conclusion : Notre étude montre des attentes bien précises de la prise en charge du poids surtout centrée sur l\ accompagnement et la bienveillance. Le médecin généraliste est le professionnel de santé privilégié pour la prise en charge du poids. Il reste encore des recherches à effectuer sur le sujet pour aboutir à des conduites à tenir plus pratiques au quotidien

  • Source : sudoc.fr

Prévalence du surpoids, de l'obésité infantile et du rebond d'adiposité précoce en écoles maternelles sur le territoire d'Aubagne/La Ciotat. Dépistage et prise en charge en médecine générale

  • Le surpoids et l obésité sont à l origine d une épidémie mondiale, la France n est pas épargnée par ce fléau. Objectif : étudier la prévalence du surpoids, de l obésité infantile et du rebond d adiposité précoce en école maternelle entre 3,5 et 4,5 ans sur le territoire d Aubagne/La Ciotat. Évaluer les connaissances et les pratiques des médecins généralistes. Matériel et méthode : étude descriptive transversale de prévalence sur 1 460 enfants dans le cadre du bilan de santé Eval Mater de la Protection Maternelle et Infantile en 2017-2018. Etude qualitative descriptive auprès de trente médecins généralistes. Résultats : 7,3% des enfants étaient en surpoids et 1,2% en situation d obésité avec une prédominance féminine. 14,5% des enfants étaient en insuffisance pondérale avec une majorité de garçons. La prévalence du rebond d adiposité précoce s élevait à 24,8%, les trois quarts des enfants avaient un IMC normal. 60% des médecins interrogés pratiquaient un dépistage systématique du surpoids chez l enfant, et seuls 40% connaissaient le rebond d adiposité précoce et le recherchaient en consultation. Discussion : la stabilisation de la prévalence de la surcharge pondérale chez l enfant, amorcée depuis le début des années 2000 avec la mise en place du Plan National Nutrition Santé, se confirme. Le territoire d Aubagne/La Ciotat a une situation privilégiée au sein du département des Bouches-du-Rhône. Un nouveau problème a émergé ces dernières années, l augmentation de l insuffisance pondérale chez les enfants. Conclusion : le médecin traitant est le médecin de premier recours dans le dépistage et la prévention du surpoids pédiatrique. Une meilleure organisation et diffusion des structures et réseaux de soins spécialisés en obésité pédiatrique est un enjeu de santé publique.

  • Source : dumas.ccsd.cnrs.fr

Prise en charge nutritionnelle et gestion du surpoids dans le diabète de type 1

  • Les patients avec un diabète de type 1 (DT1) sous insulinothérapie intensive se doivent de pratiquer le calcul des glucides (CG), mais cette tâche ajoute un fardeau à la gestion de la maladie. De plus, cette méthode contribue à une approche nutritionnelle glucocentrique non axée sur la qualité alimentaire. En effet, un questionnaire nous a démontré que les patients avec un DT1 avaient certaines difficultés dans son application et des études antérieures ont prouvé que ces patients avaient une faible qualité alimentaire. Parallèlement, le profil des patients DT1 a beaucoup changé, en particulier avec la progression des problèmes de surpoids et d obésité qui contribuent à une prévalence de syndrome métabolique allant jusqu à 45%, un statut associé à une majoration du risque cardiovasculaire (CV). En l absence de recommandations spécifiques pour ce groupe à ce jour, nous avons démontré qu une intervention nutritionnelle axée sur la qualité alimentaire (diète faible en gras et méditerranéenne) était faisable et menait à une amélioration du profil cardiométabolique. L absence de différences significatives sur le profil CV et la composition corporelle entre ces deux diètes suggère que l individualisation de l approche nutritionnelle serait nécessaire pour les patients avec un DT1 pour la réduction du risque CV. Des études supplémentaires sont cependant requises pour optimiser l enseignement et changer l approche glucocentrique afin de faire une promotion plus importante de la qualité nutritionnelle s intégrant dans de saines habitudes de vie.

  • Source : papyrus.bib.umontreal.ca

Effets ressentis chez des personnes obèses ou en surpoids suite à un programme 'd'alimentation en pleine conscience'

  • Introduction : La prévalence de l obésité ne cesse d augmenter. L alimentation en pleine conscience (MBEating) pourrait être un nouvel outil d aide à sa prise en charge. L'objectif était d'évaluer les effets ressentis par des patients obèses après un programme d alimentation en pleine conscience. Méthodes : Etude qualitative par entretiens semi-dirigés avec analyse sémio-pragmatique. Les patients ont été sélectionnés à partir du recueil d une liste de patients adultes obèses ayant participé à un programme de MBEating à l hôpital Lapeyronie en recherchant une variation d expérience. Résultats : Dix entretiens ont été réalisés d une durée moyenne de 59 minutes avec saturation des données :6 femmes et 4 hommes avec une moyenne d âge de 52 ans. Le programme était réalisé dans un cadre favorisant l éducation et la motivation des patients. Il favorisait l'écoute de ses propres ressentis afin de se prendre en charge de manière autonome, ce qui induisait un changement de mode de vie et du comportement que ce soit par l'amélioration du sommeil et la gestion de la douleur ou par l'augmentation du plaisir au niveau alimentaire, et de l'activité physique. Les effets de la pleine conscience provoquaient un cercle vertueux améliorant le mode de vie de manière globale. Les bénéfices obtenus avec ce programme provoquaient une volonté de transmettre la pleine conscience à leur entourage. Conclusion : Le MBEating pourrait être un nouvel outil de prise en charge des problèmes de poids

  • Source : sudoc.fr

Paris Santé Nutrition. Une approche transversale pour lutter contre le surpoids et l'obésité chez les enfants de 5 à 15 ans - In : Face A Face. Regards sur la santé 2016 n13

  • La question de l obésité infantile est de plus en plus préoccupante en France. Cependant, une intervention précoce chez l enfant en surpoids ou obèse est préconisée car elle limite l évolution vers l obésité à l âge adulte. Depuis 2009, la ville de Paris, à travers le programme Paris Santé Nutrition, s est donnée pour but de lutter contre l obésité infantile. Elle mène ainsi une action volontariste d éducation nutritionnelle et de promotion de l activité physique qui associe les familles, les animateurs de la ville, des spécialistes de la santé et des élus locaux à une réponse transversale face à l obésité infantile.nnA partir d investigations menées auprès de responsables du programme Paris Santé Nutrition, nous nous proposons d analyser comment les politiques nationales de lutte contre l obésité et d amélioration de l état nutritionnel de la population sont déclinées dans ce programme. Entre autres, nous étudierons les choix faits pour traduire leurs orientations sous la forme d ateliers d éducation à la nutrition ou encore d ateliers d activité physique adaptée. Nous insisterons sur la méthodologie de la mise en réseau des acteurs de terrain afin d améliorer la détection et la prise en charge des problèmes de poids dans des circuits d accompagnement novateurs.

  • Source : faceaface.revues.org

Importance de l'activité physique, de l'exercice musculaire et du sommeil sur le risque cardiovasculaire et métabolique de la personne en surpoids ou obèse

  • L'obésité est associée à une morbidité cardiovasculaire et métabolique accrue. La littérature récente souligne l'importance du sommeil comme élément contributif de l'obésité. En effet, cette relation est bidirectionnelle : le sommeil peut participer à la pathogenèse de l'obésité et cette dernière joue également un rôle étiologique dans le développement des anomalies respiratoires nocturnes, en particulier du syndrome d'apnées du sommeil (SAOS). L'activité physique régulière constitue une modalité importante de la prise en charge de l'obésité et du SAOS et peut participer à la maîtrise des facteurs de risque cardiovasculaires et métaboliques. Cependant, quel que soit l'âge, l'obésité et le SAOS ont souvent été associés à une intolérance à l'effort.Dans ce travail de thèse nous avons donc exploré la relation entre l'activité physique, l'obésité, le sommeil et les facteurs de risque cardiovasculaire et métabolique associés chez des adultes en surpoids/obèses présentant un SAOS et des adolescents obèses, population dans laquelle ce risque est en cours d'installation.

  • Source : tel.archives-ouvertes.fr

Le rimonabant améliore le profil de risque cardio-métabolique chez le sujet obèse ou en surpoids : synthèse des études «RIO»

  • RIO (Rimonabant In Obesity and related disorders) est un vaste programme d'études de phase 3 (L 6600 patients suivis pendant 1-2 ans) évaluant l'efficacité et la sécurité du rimonabant (5 ou 20 mg/j), premier antagoniste des récepteurs CB1 du système endocannabinoïde, chez des sujets obèses ou en surpoids avec ou sans comorbidités (RIO-Europe et RIO-North America), avec une dyslipidémie non traitée (RIO-Lipids) ou avec un diabète de type 2 traité par metformine ou sulfamide (RIO-Diabetes). Systématiquement, comparé au placebo, le rimonabant 20 mg/j augmente la perte pondérale, réduit la circonférence de la taille, accroît le cholestérol HDL, diminue la triglycéridémie, réduit l'insulinorésistance et diminue la prévalence du syndrome métabolique. Environ la moitié de l'amplitude des effets observés, y compris l'augmentation de l'adiponectine, est indépendante de la perte pondérale, suggérant une activité intrinsèque périphérique du rimonabant...

  • Source : revmed.ch

Activité physique, sédentarité, inégalités sociales, surpoids et obésité à l adolescence : contribution de PRALIMAP et PRALIMAP-INÈS, recherches interventionnelles en milieu scolaire

  • Contexte : Chez les adolescents, les différences sociales dans les pratiques d activité physique (AP) et les comportements sédentaires restent peu expliquées. Les interventions universelles proportionnées visant la réduction des inégalités sociales chez les adolescents en situation de surpoids/obésité sont rares. Objectifs : Explorer les relations entre l AP, la sédentarité, les facteurs sociaux, familiaux et scolaires chez les adolescents. Quatre axes de recherche ont été définis : identification des facteurs associés à l'AP et à la sédentarité, étude de la participation des adolescents en situation de surpoids/obésité socialement moins favorisés à une intervention universelle proportionnée en milieu scolaire, analyse de la perception des adolescents de leurs pratiques et évaluation de l'efficacité de l'intervention

  • Source : hal.archives-ouvertes.fr

Programmes et interventions de santé avant la grossesse chez les femmes en surpoids ou obèses pour améliorer les résultats de la grossesse pour la femme et son enfant

  • Contexte : nnLe surpoids et l'obésité (respectivement, indice de masse corporelle (IMC) ≥ 25,0 à 29,9 kg/m2 et BMI ≥ 30 kg/m2 ) sont de plus en plus fréquents chez les femmes en âge de procréer. Le surpoids et l'obésité sont connus pour être associés à de nombreuses conditions de santé défavorables dans la période préconceptionnelle, en cours de grossesse ainsi que pendant l'accouchement et dans la période post-partum. Il n'existe pas de lignes directrices actuelles pour suggérer quels programmes et interventions de santé préconceptionnels sont bénéfiques pour ces femmes et leurs bébés. Il est important d'évaluer les éléments de preuve disponibles pour établir quelles interventions préconceptionnelles sont avantageuses dans cette population de femmes.

  • Source : cochrane.org

t Obéclic : élaboration et évaluation d un outil informatique d aide au dépistage et au suivi du surpoids et de l obésité de l enfant en soins premiers

  • tnContexte : Le surpoids et l obésité de l enfant constituent un problème majeur de santé publique. En France, en 2015, 17% des enfants de 6 à 17 ans étaient en surpoids dont 4% obèses. Le médecin généraliste a un rôle clé dans le dépistage et le suivi du surpoids et de l obésité de l enfant. En pratique les médecins généralistes rapportent des difficultés notamment un manque de temps, de formation et d outils. Au cours des dernières décennies, avec l émergence du numérique, des outils d aide à la décision clinique ont vu le jour. L objectif de ce travail était d élaborer un outil informatique d aide au dépistage et au suivi du surpoids et de l obésité de l enfant en soins premiers puis d évaluer son acceptabilité auprès des médecins généralistes

  • Source : sudoc.fr

Intervention sur le mode de vie pour améliorer la réussite scolaire chez les enfants et adolescents obèses ou en surpoids

  • Dans le monde entier, de nombreux enfants et adolescents sont en surpoids ou obèses. Les enfants et adolescents obèses ou en surpoids souffrent plus de maladie physique et de détresse émotionnelle. Ils achèvent également des résultats moins satisfaisants aux tests de réflexion (la capacité cognitive) et ils réussissent moins bien à l'école. Pour prévenir et traiter l'obésité, plusieurs changements de mode de vie ont été suggérés, par exemple, être physiquement plus actif, manger moins de calories et rester assis moins longtemps. Ces interventions sont connues pour améliorer les capacités de réflexion et la réussite scolaire chez les enfants ayant un poids normal. On ignore si les effets sont les mêmes chez les enfants et les adolescents obèses ou en surpoids.

  • Source : cochrane.org

Interventions sur le régime alimentaire, l'activité physique et le comportement pour le traitement des adolescents obèses ou en surpoids âgés de 12 à 17 ans

  • ContextennLe nombre d enfants et d adolescents en surpoids et obèses a augmenté dans le monde, et cette augmentation peut être associée à un impact significatif sur la santé à court et à long terme. La modification des facteurs de risque alimentaires et comportementaux connus par le biais d'interventions visant à modifier les comportements pourrait aider à réduire le surpoids et l'obésité infantiles. Ceci est une mise à jour d'une revue publiée en 2009.nObjectifsnnÉvaluer les effets de l'alimentation, de l'activité physique et des interventions comportementales pour le traitement de l'obésité ou du surpoids chez les adolescents âgés de 12 à 17 ans

  • Source : cochrane.org

Interventions sur le régime alimentaire, l'activité physique et le comportement pour le traitement des enfants en surpoids ou obèses âgés de 6 à 11 ans

  • ContextennLe nombre d enfants et d adolescents en surpoids et obèses a augmenté dans le monde, et cette augmentation peut être associée à un impact significatif sur la santé à court et à long terme. Cette revue est une mise à jour d'une revue Cochrane publiée pour la première fois en 2003 et déjà mise à jour en 2009. Cette nouvelle mise à jour a été divisée en six revues portant sur différents traitements de l'obésité infantile à différents âges.nObjectifsnnÉvaluer les effets des interventions sur l'alimentation, l'activité physique et les comportements pour le traitement des enfants en surpoids ou obèses âgés de 6 à 11 ans

  • Source : cochrane.org

Les déterminants du surpoids et de l'obésité chez les adultes déficients intellectuels en institution : une étude qualitative auprès de 26 éducateurs sur la nutrition et l'activité physique

  • Les représentations de la prise en charge nutritionnelle des adultes déficientsnintellectuels par le personnel les encadrant pourraient être un facteur influençant leurncorpulence. La compréhension de ces représentations, les freins et les déterminantsnmodulant la prise en charge nutritionnelle des résidents pourrait mener à des pistesnd améliorations de cette prise en charge.nL objectif principal de ce travail est donc de mettre en évidence les représentationsndu personnel travaillant dans les centres d hébergements d adultes handicapés vis à vis de lanprise en charge nutritionnelle de ces derniers

  • Source : sudoc.fr

t Représentations de patients obèses adhérant à un programme d'amaigrissement non médicalisé concernant la prise en charge de leur surpoids : Etude qualitative par entretiens semi-dirigés

  • De nombreux patients présentant une obésité s orientent spontanément vers des méthodes d amaigrissement s éloignant du système de soins conventionnel. Nous avons formulé l hypothèse que pour améliorer sa pratique, le médecin généraliste doit savoir ce que ces patients pensent de sa prise en charge et connaître les raisons qui les amènent à s orienter d eux-mêmes en dehors du système de soins conventionnel. Cette étude qualitative interrogeait des personnes obèses adhérant à un programme d amaigrissement non médicalisé (PANM) sur leurs représentations concernant la prise en charge du surpoids.

  • Source : dune.univ-angers.fr

Validité de construit d un dispositif d évaluation pédagogique pour des enfants de 9u201311 ans en surpoids ou obèses - In : Éducation thérapeutique du patient / Therapeutic patient education , EDP Sciences, 2015, 7 (1), pp.10104

  • Introduction : L évaluation des compétences acquises par l enfant ayant une obésité est une étape importante de l éducation thérapeutique du patient qui lui est proposée. Objectif : Cette étude vise à confirmer la validité de construit d un dispositif d évaluation pédagogique de 11 compétences auprès d enfants de 9u201311 ans en surpoids ou obèses. Le critère de validation retenu est la perception de l utilité en termes de pertinence et de commodité

  • Source : hal-univ-paris13.archives-ouvertes.fr

Comprendre les facteurs influençant un changement de comportement et la participation à un programme d'éducation thérapeutique de l'adolescent en surpoids ou obèse

  • Une stabilisation de la prévalence de l obésité et du surpoids chez les adolescents a été obtenue ces dernières années. Cependant, la prise en charge de l obésité reste compliquée car elle repose sur un changement des habitudes de vie souvent difficile à mettre en place. L ETP est une méthode adaptée de prise en charge de l obésité car elle agit précisément sur les comportements des patients afin qu ils soient conformes à leur santé. Comprendre les facteurs influençant la modification du comportement alimentaire, sportif et sédentaire ainsi que l adhésion à un programme d éducation thérapeutique des adolescents en surpoids et obèses

  • Source : n2t.net

t Pour une meilleure prise en charge du surpoids et de l'obésité infantile : préparation et élaboration d'un protocole pluridisciplinaire au sein d'une équipe de soins primaires, exemple de la MSP de Retiers

  • Contexte : Le surpoids de l enfant constitue un problème de santé publique majeur en France avec une prévalence d environ 18% chez les 3 à 17 ans. Objectif : L objectif principal de l étude est de coordonner les pratiques de professionnels de santé formant une équipe de soins primaires au sein d une maison de santé pluridisciplinaire, pour l élaboration d un protocole concernant la prise en charge de premier recours du surpoids et de l obésité chez l enfant.

  • Source : ecm.univ-rennes1.fr

Surpoids et obésité infantiles : conception d'un outil pédagogique de prévention et expérimentation auprès de classes de CE1-CE2

  • En France, le surpoids et l obésité sont des préoccupations majeures de santé publique. Une action d éducation à la santé menée auprès des plus jeunes est une façon concrète pour le pharmacien d officine de participer à la prévention du développement de la maladie à l âge adulte. Le travail effectué durant cette thèse s inscrit donc parfaitement dans les compétences de notre futur métier. Il s agit d un travail pédagogique, collaboratif, mené avec 2 enseignantes de CE1 et CE2 et leur classe respective. Au terme de ce projet, j ai pu concevoir et tester un nouvel outil pédagogique et ludique de prévention, qui soit adapté au niveau de connaissances de cette tranche d âge

  • Source : nantilus.univ-nantes.fr

Impact de la réalisation de courts cycles d'initiation à l'activité physique sur l'augmentation de la pratique de l'activité physique à moyen terme chez une population d'adultes en surpoids

  • Contexte : L'obésité est une pathologie très fréquente, touchant 20% de la région Nord- Pas-de-Calais. L'obésité est un facteur de risque avéré de développer des pathologies cardio-vasculaires ou néoplasiques. De nombreuses études ont montré que la pratique de l'activité physique chez des patients obèses tendait à réduire la prévalence de ces pathologies. L'objectif de cette thèse est de montrer si la réalisation de cycles d'initiation à l'activité physique pouvait augmenter la pratique de l'activité physique à moyen terme dans une population d'adultes en surpoids

  • Source : pepite.univ-lille2.fr