Stenose coronarienne [ Publications ]

stenose coronarienne [ Publications ]

Publications > stenose coronarienne

  • Le dépistage précoce et la prévention des maladies cardiovasculaires représentent actuellement un problème national de santé publique en Tunisie et des actions sont entreprises pour découvrir des marqueurs de risque. Dans ce travail, nous avons mesuré la concentration sérique des acides gras des phospholipides et des stérides sériques préalablement séparés par chromatographie sur couche mince suivie d'un dosage par chromatographie en phase gazeuse après transméthylation, dans deux groupes de malades coronarographiés (n = 98) présentant (n = 72) ou non (n = 26) une sténose. Les résultats ont été comparés à ceux d'une population de sujets témoins (n = 43) indemnes de toute pathologie cardiaque. La comparaison des concentrations moyennes des acides gras des stérides dans la population coronarographiée à celles dans la population de référence montre qu'il existe une augmentation des valeurs de la plupart des acides gras en cas de pathologie coronarienne, sauf pour l'acide arachidonique pour lequel on constate une légère baisse chez les coronarographiés (68 ± 34 mg/L contre 77 ± 19,6 mg/L). La mesure des acides gras des stérides dans les deux populations coronarographiées montrent que la sténose est associée à une augmentation de tous ces acides gras, statistiquement significative pour les acides palmitique, linoléique et linolénique. L'étude des acides gras des phospholipides met en évidence une diminution de l'arachidonate en cas de pathologie cardiaque (76 ± 36,7 mg/L versus 135 ± 49,3 mg/L chez les témoins), non corrélée avec la sévérité de la sténose.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Fractional flow reserve (FFR) et instantaneous wave-free ratio (iFR), l’évaluation physiologique d’une sténose coronarienne dans le laboratoire de catéthérisme cardiaque : mise au point et guide pratique.

  • Ces dernières années, un grand nombre de preuves ont révélé les limites de l’angiographie seule pour déterminer la signification physiologique des sténoses coronaires, et plus particulièrement lorsque celles-ci sont intermédiaires. L’angioplastie coronaire guidée par l’étude physiologique utilisant la

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Détection de la resténose coronarienne par la tomoscintigraphie myocardique au thallium 201. Série de 85 observations.

  • Nous étudions l'apport de la tomoscintigraphie myocardique d'effort au thallium 201 en la comparant à l'angor clinique et au test conventionnel. L'étude est prospective, comporte 85 patients (74 hommes ― 11 femmes), d'âge moyen 55 (33-78). 60 souffraient d'angor, 13 d'angor postinfarctus, 12 avaient eu une nécrose rudimentaire.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Curiethérapie de la resténose coronarienne : état de l'art en France en 2003

  • Sur la base des traitements radioactifs utilisés pour certaines maladies bénignes, la curiethérapie endocoronaire agit par action antiproliférative sur les cellules myofibroblastiques responsables de la néoformation intimale post-angioplastie. L'effet bénéfique des radiations ionisantes s'exerce également en diminuant le remodelage vasculaire consécutif à l'agression due à dilatation. Les essais randomisés ont démontré un bénéfice angiographique au-delà de 6 mois de suivi, avec une diminution du taux de resténose de 50 % sur le segment du

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Sténose coronarienne du tronc commun et revascularisation à coeur battant. Expérience à court et long terme.

  • Objectif: Valider la technique de revascularisation coronarienne à coeur battant chez les patients atteints d'une sténose du tronc commun. Méthode: D'octobre 1996 à octobre 1998, 67 patients porteurs d'une sténose (>

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov