Spondylolisthesis [ Publications ]

spondylolisthesis [ Publications ]

Publications > spondylolisthesis

  • Les auteurs rapportent les résultats à plus de 10 ans d'une série homogène de 27 cas de spondylolisthésis isthmiques opérés par arthrodèse lombaire intersomatique par voie postérieure (ALIP) sans réduction. Le spondylolisthésis affectait 24 disques L5-S1 et 3 disques L4-L5. Avant intervention, 25 patients présentaient des lombalgies invalidantes, associées dans 60 p. 100 des cas à des sciatalgies. Le glissement préopératoire moyen était de 29 p. 100. Les patients ont eu une arthrodèse intersomatique par voie postérieure (technique de Cloward), avec une greffe iliaque autologue et une libération neurologique. La hauteur de l'espace a été restituée par un écartement systématique. Un corset a été porté six mois en moyenne. Tous les patients ont été revus sur le plan clinique et radiographique. Le recul moyen de la série est de 11, 8 ans (10-16 ans). Il y a eu quatre complications neurologiques partielles, toutes régressives en trois mois. Dans dix p. 100 des cas un tassement partiel précoce de la greffe est survenu mais aucune migration intra-canalaire de la greffe. Les résultats fonctionnels sont bons : dix sept excellents et sept bons, selon la cotation de Cauchoix et Taillard. La reprise du travail a été possible en moyenne après 9,8 mois, (13,6 mois pour les travailleurs lourds). La consolidation a été obtenue et vérifiée par tomographies pour vingt huit étages greffés sur vingt neuf. Aucun glissement additionnel n'est survenu. Une atteinte dégénérative du rachis adjacent a été observée dans sept cas (pincement discal ou instabilité segmentaire), symptomatique dans six cas. L'équilibre sagittal radiologique global du rachis évalué par le rapport rachidien a montré la persistance d'un déséquilibre antérieur dans la moitié des cas. L'ALIP a amélioré dans vingt six p. 100 des cas la statique lombo-sacrée essentiellement par le rétablissement de la hauteur discale. Cette étude montre les bons résultats à long terme de l'ALIP et l'intérêt de la décompression neurologique dans le traitement du spondylolisthésis isthmique. L'absence de glissement additionnel, le taux de consolidation élevé, ainsi que l'amélioration de la consolidation avec le temps, prouvent la valeur mécanique et ostéogénique de la greffe iliaque intersomatique.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Le traitement chirurgical du spondylolisthésis lombo-sacré à grand déplacement de l'enfant et de l'adolescent.

  • II s'agit de l'analyse rétrospective d'une série continue de 20 cas de spondylolisthésis lombo-sacré à grand déplacement traités avant maturité. Nous comparons notre expérience d'une technique d'arthrodèse lombo-sacrée non instrumentée, avec les résultats des principales autres techniques chirurgicales proposées dans la littérature. Nous avons revu les dossiers de 20 patients opérés dans le service. Pour chaque dossier, les principales données de l'histoire clinique et de l'évolution jusqu'au plus long recul postopératoire ont été relevées. Les radiographies ont été étudiées avec réalisation de mesures manuelles des différents paramètres d'analyse du profil rachidien. Dans 16 cas sur 20, la déformation était responsable de lombalgies, associées le plus souvent à des radiculalgies. Lâge moyen au moment de la prise en charge chirurgicale était de 13 ans 3 mois. Tous les enfants présentaient un glissement de stade 3 ou 4 de Meyerding associé à une cyphose lombo-sacrée. Le traitement chirurgical était précédé d'une période de réduction progressive en traction et suspension en lordose dans un hamac. Les 20 patients ont eu une arthrodèse postéro-latérale par apport d'os spongieux entre L4 et le sacrum. Cette arthrodèse était réalisée après confection d'un plâtre thoraco-lombo-pelvien avec prise des deux cuisses en position de réduction. Dans 8 cas un temps complémentaire d'arthrodèse antérieur était réalisé. Trois enfants ont eu un déficit radiculaire L5 et trois enfants ont eu des troubles sphinctériens. Tous les troubles neurologiques ont régressé en quelques mois. Le programme thérapeutique reste lourd mais a régulièrement permis dans notre expérience une fusion lombo-sacrée de qualité avec une bonne correction de la cyphose lombo-sacrée. Les complications neurologiques restent fréquentes et peuvent survenir dès qu'une réduction, même douce et progressive, du déplacement olisthétique est obtenue. Spondylolisthésis lombo-sacré, cyphose lombo-sacrée, arthodèse vertébrale, enfant.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Analyse de l'équilibre sagittal du rachis dans les spondylolisthésis dégénératifs.

  • Les objectifs de ce travail ont été de déterminer les paramètres caractérisant la statique rachidienne dans le plan sagittal d'un groupe de 70 patients opérés pour spondylolisthésis dégénératif et de les comparer avec ceux d'une population de 250 témoins. Les paramètres suivants ont été pris en compte :, incidence et version pelvienne, pente sacrée, lordose lombaire, cyphose thoracique, gîte sagittale T9 et angulation S1-S2. A partir de ces valeurs ont été effectuées : une analyse univariée afin de préciser les principales caractéristiques de distribution des paramètres pris en compte , une étude multivariée afin d'étudier les variations de ces paramètres les uns par rapport aux autres et ainsi de mieux définir les perturbations de l'équilibre sagittal de ces patients , une comparaison des paramètres étudiés à ceux d'une population témoin. L'une des caractéristiques essentielles de la cohorte analysée était la présence d'une forte incidence pelvienne (62,6° versus 54,7°). La valeur élevée de ce paramètre pourrait être, par l'intermédiaire de l'hyperlordose et de l'augmentation de la version pelvienne qu'elle induit, l'un des facteurs de dégénérescence d'une unité fonctionnelle rachidienne et à terme d'un glissement dégénératif. Les déterminants les plus significatifs de la gîte sagittale T9 étaient : la version pelvienne, l'incidence pelvienne, la lordose lombaire et la lordose locale L4-S1. Un tiers de nos patients était en situation de gîte antérieure essentiellement en raison d'une importante cyphose lombosacrée, un tiers avait une gîte sagittale T9 normale et un tiers était en situation de gîte postérieure en raison d'une forte cyphose thoracique associée. Ce travail nous a permis de mieux caractériser les paramètres de l'équilibre sagittal du spondylolisthésis dégénératif, d'émettre quelques hypothèses vis-à-vis du mécanisme constitutif de tels glissements dégénératifs et de souligner la diversité des situations d'équilibre de ces patients avec les implications thérapeutiques que cela comporte.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Spondylolisthésis lombaires dégénératifs traités par arthrodèse intersomatique isolée: résultats de 30 cas à 4 ans de recul moyen.

  • Dans les rachis arthrosiques, un spondylolisthésis dégénératif peut être l'origine de radiculalgies sévères et invalidantes qui décompensent une symptomatologie jusque-là bien jugulée par les traitements médicaux. Pensant que ces radiculalgies invalidantes étaient essentiellement dues à l'instabilité de l'étage olisthésique, nous les avons traitées par une arthrodèse intersomatique sans réduction du glissement. Les résultats d'une étude rétrospective effectuée sur 39 patients opérés entre 1981 et 1992 sont exposés. Les 39 patients, 11 hommes et 28 femmes, ont été opérés à un âge moyen de 62 ans (37 à 89). Les lombo-radiculalgies bien supportées évoluaient en moyenne depuis 10 ans. L'apparition de radiculalgies importantes non calmées par les traitements médicaux avait fait poser l'indication opératoire pour tous les opérés. Trente-quatre patients avaient une claudication radiculaire, 16 fois sévères avec un périmètre de marche inférieur à 100 mètres. Les radiculalgies invalidantes avaient toujours un territoire compatible avec l'étage olisthésique qui siégeait 33 fois sur l'avant dernier étage mobile (L4-L5), 2 fois sur le dernier étage mobile (L5-S1) et 4 fois en L2-L3. Un déficit neurologique existait chez 12 patients dans le territoire L5. Vingt-six myélographies montraient 10 fois un arrêt complet de la colonne opaque en regard du plateau supérieur de l'étage olisthésique et 13 fois une amputation radiculaire , 13 compressions étagées étaient notées. L'arthrodèse intersomatique antérieure a été réalisée avec une greffe cortico-spongieuse tri-corticale iliaque 3 fois associée à un bloc de ciment , une plaque de soutien vissée sur les corps vertébraux adjacents, modelée pour s'adapter au glissement vertébral qu'on a jamais cherché à réduire, a complété le montage. Le lever a été autorisé, sous couvert d'un corset porté jusqu'au 90

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Décompression et stabilisation dynamique sans fusion avec le système Dynesys dans le traitement des spondylolisthésis dégénératifs lombaires (à propos d'une série prospective de 25 cas).

  • Nous avons traité les spondylolisthésis dégénératifs lombaires par une décompression associée à une stabilisation sans fusion avec le système Dynésys® dans le but de diminuer la morbidité des arthrodèses instrumentées chez ces patients âgés tout en évitant l'évolution vers une aggravation du glissement. Il s'agissait d'une série prospective de 25 patients ayant un âge moyen de 71 ans. Des clichés dynamiques pré-et postopératoires selon la méthode de Putto, ainsi que des grands clichés du rachis entier en charge pour l'étude des paramètres pelviens et sagittaux du rachis avant et après l'intervention ont également été réalisés chez tous les patients. Les résultats ont été revus selon la classification de Beaujon, avec un recul minimum de 24 mois et moyen de 34 mois. Nous obtenons 72 % de très bons résultats (gain relatif supérieur à 70%) et 28% de bons résultats (gain relatif entre 40 et 70%), nous n'avons pas de résultats moyens ou mauvais (100% de bons et très bons résultats). L'étude des paramètres pelviens postopératoires après instrumentation par Dynésys® a montré une amélioration de la gîte sagittale en T9 par une accentuation de lordose sus-jacente à l'instrumentation, même dans les cas de déséquilibre antérieur du rachis. Le système Dynésys® permet d'obtenir dans cette indication les mêmes résultats que ceux des arthrodèses avec une morbidité péri-opératoire moindre.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Spondylolisthesis traumatique de C2. Indications chirurgicales après analyse de 8 cas opérés par voie antérieure.

  • Objectifs. - Les auteurs analysent les facteurs pouvant conduire à une fixation chirurgicale précoce des spondylolisthésis traumatiques de C2. Matériels et méthodes. - Huit patients ont été opérés d'une fracture de l'arc postérieur de C2. Il y avait 5 hommes pour 3 femmes. La moyenne d'âge était de 44 ans. Trois patients présentaient un déficit neurologique. L'indication chirurgicale a été posée sur le caractère instable de la fracture, l'association d'un déficit neurologique et d'un polytraumatisme chez 6 patients, et à la suite de l'échec du traitement orthopédique chez les 2 autres patients. Tous les patients ont bénéficié d'une fixation chirurgicale par voie antérieure comportant une discectomie C2/C3, une greffe intersomatique et une ostéosynthèse. Résultats. - Selon la classification d'Effendi et Levine, nous avons dénombré 2 cas de type I, 3 cas de type II, 2 cas de type IIa, et 1 cas de type III. Les 2 patients tétraparétiques sévères présentaient une contusion médullaire en regard du disque C2/C3. Les contrôles radiographiques ont montré une fusion C2/ C3 chez tous les patients. Aucune complication chirurgicale n'est à déplorer. La durée moyenne d'hospitalisation pour les patients valides a été de 4,5 jours. Conclusion. - L'arthrodèse par C2/C3 par voie antérieure permet de traiter tous les types de spondylolisthésis traumatique de C2. Elle assure une stabilité immédiate. Nous la proposons aux lésions classées comme instables, mais aussi lors de l'association d'un déficit neurologique ou d'un polytraumatisme, ceci afin de faciliter le nursing et la rééducation des patients.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Une série continue de 27 patients adultes opérés d’un spondylolisthésis isthmique L5-S1 par voie combinée : résultats cliniques et radiologiques à 1 an de suivi.

  • Cette étude prospective consécutive monocentrique évalue les résultats d’une arthrodèse par voie combinée pour le traitement des spondylolisthésis isthmiques L5–S1, utilisant une cage intersomatique en polyétherétherkétone (PEEK) par voie antérieure et une ostéosynthèse postérieure par vis pédiculaires. Entre 2010 et 2014, 27 patients adultes ont été traités d’un spondylolisthésis isthmique L5–S1 (de haut et de bas grades) par voie combinée avec un suivi minimum d’un an. L’évolution clinique a été évaluée : échelle visuelle analogique (EVA), score d’Oswestry (ODI) et échelle d’incapacité fonctionnelle pour l’évaluation des lombalgies (EIFEL). L’évaluation radiologique faite par deux observateurs était basée sur : incidence pelvienne, version pelvienne, lordose lombaire, lordose segmentaire, hauteurs discales, axe vertébral sagittal, ratio

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Morphologie pelvienne et spondylolisthesis: etude radiologique comparative.

  • Le but de cette étude est de définir les particularités du pelvis d'une population de 26 patients porteurs de spondylolisthésis (SPL). L'âge moyen des patients avec SPL est de 57,9 ans (40-81). 14 patients souffraient de lombalgies et 12 de lombosciatiques. Les sujets porteurs de SPL ont une lordose basse dans 73% des cas contre 100% des cas dans la population de référence. Sur le plan postural, il existe une très forte tendance à la rétroversion pelvienne par rapport aux sujets «témoins». Cette étude suggère l'implication de la morphologie pelvienne dans la genèse du SPL. La rétroversion, la verticalisation du plateau sacré et la sagitalisation des articulaires postérieures favorisent l'apparition du SPL.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Imagerie actuelle du spondylolisthésis par lyse isthmique.

  • Le spondylolisthésis par spondylolyse unilatérale se manifeste par une rotation des épineuses sus-jacentes vers le côté sain. Le spondylolisthésis par spondylolyse bilatérale siège le plus souvent en L5-S1. Le glissement est en règle générale modéré. Son instabilité fait appel aux radiographies dynamiques, elle est difficile à chiffrer. Parmi les causes de radiculalgie associée au spondylolisthésis, la sténose foraminale est probablement la plus fréquente mais la preuve de la compression radiculaire dans le foramen est radiologiquement difficile à établir.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Traitement chirurgical du spondylolisthésis isthmique. Etude comparative de 3 types d'arthrodèse.

  • Les auteurs présentent une série de 186 spondylolisthésis traités par 3 types d'arthrodèse différentes: 84 arthrodèses antérieures, 35 arthrodèses postéro-latérales et 67 arthrodèses combinées. La réduction du glissement n'a été recherchée que dans les arthrodèses combinées. Une disparition de la douleur ou une nette amélioration a été notée dans 95 p. 100 des arthrodèses antérieures, dans 74 p. 100 des arthrodèses postéro-latérales et dans 97 p. 100 des arthrodèses combinées.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov