Sphincter superieur de l'oesophage [ Publications ]

sphincter superieur de l'oesophage [ Publications ]

Publications > sphincter superieur de l'oesophage

  • But: évaluer les résultats de la toxine botulique dans les dysphagies liées au sphincter supérieur de l'œsophage. Matériel et méthode: depuis Juin 1995, 64 malades ont bénéficié d'une injection de toxine botulique dans le sphincter supérieur de l'œsophage, pour des troubles de déglutition majeurs 91 injections au total. Tous ont été pris en charge dans l'unité de déglutition avec bilan clinique, vidéoscopie de la déglutition et rééducation. La cohorte de malade regroupe des affections diverses, neurologiques (accident vasculaire, traumatisme crânien, atteinte des derniers nerfs crâniens, maladies dégénératives), postopératoires (chirurgie carcinologique pharyngo-laryngéè), fonctionnelles pures d'allure idiopathique ou associé. Résultats et conclusion: l'analyse globale des résultats fait apparaitre la bonne efficacité de la toxine sur la relaxation du sphincter supérieur de l'œsophage, ce qui ne permet pas toujours un rétablissement complet de la déglutition mais procure une amélioration et un déblocage de la rééducation et de la reprise alimentaire.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Myotomie du sphincter supérieur de l'oesophage dans les dysphagies fonctionnelles hautes. Une série de 34 observations.

  • Trente-quatre malades souffraant de troubles de la déglutition furent opérés d'une myotomie du cricopharyngien. Les étiologies de ces troubles étaient 11 fois une maladie musculaire, 10 fois une cause neurologique, 7 fois une achalasie du cricopharyngien tandis que la cause ne fut pas découverte chez 6 malades. L'intervention donna un résultat favorable chez 19 malades, un résultat incomplet chez 4 autres et fut un échec 11 fois. La qualité de la propulsion pharyngée résiduelle apparaît l'élément déterminant dans les résultats observés et dans l'établissement des indications.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov