Sphincter inferieur de l'oesophage [ Publications ]

sphincter inferieur de l'oesophage [ Publications ]

Publications > sphincter inferieur de l'oesophage

  • Objectifs. - Le but de ce travail était de déterminer, en utilisant des antagonistes spécifiques, si les récepteurs 5-HT3 participaient au contrôle des relaxations transitoires du sphincter inférieur de l'œsophage indépendamment ou en liaison avec le contrôle CCKergique. Méthodes. - Les pressions oesophagiennes, du sphincter inférieur de l'oesophage et du fundus étaient enregistrées par manométrie chez 5 chiens éveillés. Des distensions gastriques gazeuses à pression constante (1,0 et 1,7 kPa) ont été effectuées pendant 30 min sous perfusion IV de CCK8S (0,5 μg/kg/h) ou NaCl 9 ‰ et précédées (10 min) par une administration IV d'antagonistes des récepteurs 5-HT3 (ondansétron 0,2-500 μg/kg et granisétron 100 μg/kg) ou de NaCl 9 ‰. Résultats. - Le nombre de relaxations transitoires induit par une distension de 1,7 kPa (7,9 ± 0,4/30 min) était réduit par l'ondansétron de façon dose-dépendante (1-100 μg/kg) et par le granisétron (100 μg/kg). L'ondansétron (100 μg/kg) ne modifiait pas le nombre de relaxations sous une pression gastrique de 1,0 kPa (2,7 ± 0,4 vs 2,6 ± 0,4/30 min) mais réduisait l'augmentation du nombre de relaxations induite par la CCK8S sous une pression gastrique de 1,0 et 1,7kPa. Conclusion. - Ces résultats suggèrent que le contrôle CCKergique du déclenchement des relaxations transitoires du sphincter inférieur de l'oesophage est modulé par la sérotonine via les récepteurs 5-HT3.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Etude simultanée des tonus du sphincter inférieur de l'oesophage et de l'estomac proximal chez l'homme sain.

  • Objectifs. - Le but de ce travail était de valider une technique d'enregistrement simultané du tonus de l'estomac proximal et du tonus du sphincter inférieur de l'oesophage chez le sujet sain, à jeun et en période post-prandiale. Méthodes. - Chez 7 sujets sains, il a été réalisé à 8 jours d'intervalle une manométrie oesophagienne. seule puis en présence d'un ballon placé au niveau du fundus, connecté à un barostat pour l'étude simultanée du tonus de l'estomac proximal. Les enregistrements étaient réalisés pendant une heure à jeun et 4 heures après l'ingestion d'un repas liquide de 400 mL/600 kcal. Chez 4 autres sujets sains, un enregistrement simultané des tonus du sphincter inférieur de l'oesophage et de l'estomac proximal a été effectué après l'ingestion d'un repas de 200 mL/200 kcal. Résultats. - La tolérance des enregistrements simultanés a été bonne ou acceptable chez 10 des 11 témoins. La présence de la sonde barostat n'a modifié ni le tonus de base, ni l'incidence des relaxations transitoires du sphincter inférieur de l'oesophage. Après l'ingestion du repas de 400 mL/600 kcal, il n'a pas été mis en évidence d'augmentation significative du nombre de relaxations transitoires du sphincter inférieur de l'oesophage. en raison de l'importante diminution du tonus de base du sphincter induite par ce repas. Après l'ingestion du repas de 200 mL/200 kcal, une augmentation du nombre de relaxations transitoires du sphincter inférieur de l'oesophage a été observée (p

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Effet de la vagotomie fundique sur la compétence du sphincter inférieur de l'oesophage.

  • Quinze patients (4 femmes, 11 hommes), d'âge moyen 43 ans (22-63), devant subir une vagotomie fundique pour ulcère duodénal résistant au traitement médical et dépourvus de tout signe clinique et pH-métrique de reflux, ont fait l'objet d'un interrogatoire, d'un chimisme gastrique à la pentagastrine, d'une pH-métrie et d'une manométrie œsophagienne avant l'intervention et 3 à 6 mois après.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov