Spasmes infantiles [ Publications ]

spasmes infantiles [ Publications ]

Publications > spasmes infantiles

  • Les stéroïdes (ACTH ou hydrocortisone), associés ou non au valproate de sodium, sont encore actuellement le traitement de référence des spasmes infantiles. À partir de 1990, certains auteurs ont rapporté l'efficacité du vigabatrin dans les spasmes infantiles et plus particulièrement dans la sclérose tubéreuse de Bourneville. Patients et méthode. - Soixante-dix nourrissons souffrant de spasmes infantiles ont été traités par vigabatrin de première intention et en monothérapie. Le vigabatrin était administré à la dose de 100 mg/kg/j pendant 8 jours, puis augmenté à la dose de 150 mg/kg/j pendant 8 jours en cas d'échec. L'hydrocortisone était ajoutée, au 15

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Spasmes infantiles associés à une tumeur cérébrale.

  • Résumé. Les spasmes infantiles sont exceptionnellement associés avec une lésion cérébrale focale telle qu'une tumeur. Observation. Une fille de 15 mois était traitée par de l'hydrocortisone et de l'acide valproïque pour des spasmes infantiles apparus quelques jours plus tôt. Son développement psychomoteur était normal de même que le scanner. Les signes cliniques disparaissaient en 10 jours et l'électro-encéphalogramme se normalisait, à l'exception de quelques crises d'épilepsie partielle apparaissaient à l'âge de 5 ans.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov