Soins palliatifs [ Niveau Expert ]

Évaluation de la qualité des outils d'aide à la décision en soins palliatifs chez la population oncologique : une revue de la littérature

  • Cet essai prend la forme d' une revue de la littérature. Il vise à dénombrer et évaluer lanqualité des outils d' aide à la décision destinés à une population oncologique en soinsnpail iatifs (SP). Cette démarche s' inscrit dans le contexte où les avancées médicalesnpermettent désormais aux patients de vivre plus longtemps avec un cancer incurable. Lantransition des traitements oncologiques aux SP ainsi que la planification des SPnconfrontent ces patients à des décisions hautement délicates. Lors de la présente recherchendocumentaire, les publications portant sur des outils d'aide à la décision offerts à unenpopulation oncologique, ciblant le rôle du patient dans ce processus et traitant d'unendécision en lien avec la planification des soins palliatifs ont été retenues.

  • Source : depot-e.uqtr.ca

Soins palliatifs : vivre le temps qui reste

  • Les soins palliatifs, c'est une démarche qui vise à aider les personnes gravement malades atteints de maladies incurables, à maintenir une certaine qualité de vie. Les soins palliatifs font appel à la médecine pour soulager la douleur et les symptômes, ils offrent aussi un accompagnement global psychologique, spirituel et social. Tout cela dans le respect de la personne et de ses choix, en accompagnant également les proches. Malgré tout, les soins palliatifs font encore peur aujourd'hui. On les associe à la mort, au deuil, à la fin de vie. Que sont réellement les soins palliatifs ? A qui s'adressent-ils et comment fonctionnent-ils ? Lorsque la maladie devient la plus forte, il existe d'autres choix que l'acharnement thérapeutique ou l'abandon. Il y a le temps qui reste... Dans les années 1970, Thérèse Vannier, une des précurseurs de ce mouvement pionnier qualifiait les soins palliatifs de « tout ce qui reste à faire quand il n'y a plus rien à faire ».

  • Source : canal9.ch

Représentations et expériences des aidants concernant l'alimentation de leur proche atteint d'un cancer en soins palliatifs à domicile

  • Introduction : En France, actuellement, les aidants sont 8,3 millions. Dans le contexte de la fin de vie, ils jouent un rôle essentiel car de plus en plus de patients désirent vivre leurs derniers moments chez eux. Ainsi, ils prennent soin du proche malade en assurant de nombreuses tâches. Cependant, les difficultés qu'ils affrontent au quotidien sont mal prises en considération. Une de leurs principales préoccupations est l alimentation.nObjectif : Le but de notre étude était d'exposer les représentations et les expériences des aidants face à l alimentation de leur proche. L objectif secondaire était de déterminer les difficultés rencontrées afin de proposer des pistes pour améliorer la prise en charge globale et nutritionnelle quotidienne

  • Source : dumas.ccsd.cnrs.fr

Réflexions à partir d'une étude visant à définir les moyens pour l'amélioration de la prise en charge des patients en soins palliatifs aux urgences en Martinique en 2015

  • Introduction : Les soins palliatifs ont aujourd'hui la vocation de conserver une qualité de vie le plus longtemps possible aux personnes atteintes de maladie grave, évolutive, potentiellement mortelle, en évitant notamment l'obstination déraisonnable. Si comme 80 % des français le désirent, la prise en charge peut s effectuer à domicile, le parcours des personnes en situation palliative passe parfois par les services d urgence, qui doivent être en capacité de délivrer les soins adéquats. L'objectif de cette étude est d'évaluer les difficultés des médecins des urgences lorsqu'ils reçoivent des patients en soins palliatifs, leurs besoins et, définir des axes d'amélioration.

  • Source : dumas.ccsd.cnrs.fr

t Évaluation des pratiques professionnelles : de la qualité des soins palliatifs en unité de soins de longue durée dans le Grand Ouest

  • tnIl existe 101 unités de soins de longue durée (USLD) dans le Grand ouest u2013 régions Bretagne, Centre, Pays de la Loire u2013 en 2015. La Cour des comptes en 2006 considère que les systèmes d information concernant les unités de soins de longue durée n apportent guère d éléments sur les conditions de fin de vie, alors que presque toutes les personnes prises en charge en USLD sont concernées. Cette étude transversale a cherché à évaluer la qualité des soins palliatifs dispensés en USLD entre le 15 Octobre et le 15 Novembre 2015, via l'échelle Family Perception of Care Scale, traduite en français par Echelle de perception des familles à l'égard des soins en fin de vie.

  • Source : ecm.univ-rennes1.fr

Dossiers en soins palliatifs - Alimentation et hydratation artificielles dans les cas de démence avancée

  • On estime qu environ le tiers des patients en centres d hébergement souffrant de déficience cognitive grave aux États-Unis ont une sonde d alimentation. Une révision systématique des décisions thérapeutiques entourant l alimentation et l hydratation artificielles (AHA) chez les patients à risque de capacité intellectuelle diminuée, y compris les patients souffrant de démence, a révélé que la principale raison d initier l AHA était de prolonger la vie. Par ailleurs, les données probantes indiquent que l AHA dans les cas de démence avancée ne prolongent pas la survie ni n améliorent la qualité de vie. En réalité, l alimentation entérale pose de plus grands risques de plusieurs complications et indignités pour les patients

  • Source : cfp.ca

Dans une approche humaniste des soins infirmiers, l'hypnose permet-elle d'améliorer la qualité de vie de personnes adultes et âgées atteintes d'un cancer avancé en soins palliatifs ? travail de Bachelor

  • De par le vieillissement de la population mondiale, nous serons amenées en tant qu'infirmier-ère à consacrer d'avantage de soins auprès des personnes âgées. Le cancer représente à ce jour la deuxième cause de mortalité selon les données statistiques de l'OMS. Actuellement, dans le contexte des soins palliatifs, la proportion de patients souffrant d'un cancer est importante et tendra à augmenter au fil des années. Cette maladie amène un lot de souffrances non-négligeable et impacte considérablement la qualité de vie des patients tant sur le plan physique , psychologique, social que spirituel

  • Source : doc.rero.ch

Impact d un guide thérapeutique sur la prise en charge à domicile de la douleur des patients en soins palliatifs : utilisation du cas vignette

  • La RESPALIF (Fédération des Réseaux de Soins Palliatifs d Ile de France) a créé un livret présentant de façon synthétique les différentes recommandations sur la prise en charge des patients douloureux en soins palliatifs. Cette étude comparative non randomisée entre deux groupes de médecins généralistes, exerçant en Ile de France, ayant ou non reçu le livret Douleur En Ville : évaluation-aide à la prescription pour les patients en situation palliative, réalisée entre avril et août 2013, via un cas vignette, ayant pour objectif de mesurer l impact de l utilisation d un livret douleur par les médecins généralistes sur la prise en charge de la douleur en fin de vie.

  • Source : dumas.ccsd.cnrs.fr

Entre essai clinique et soins palliatifs : travail de démarcation et d appariement en oncologie

  • Dans cet article, nous proposons une analyse du travail de démarcation entre la recherche clinique et les soins palliatifs opéré par les professionnels pour des malades atteints de cancers très avancés. Nous montrons comment le travail d appariement des malades mobilise à la fois des critères formels et des critères informels pour construire une figure du patient éligible à l essai clinique, par distinction avec celle du patient « en fin de vie ». Mais nous montrons également comment la frontière ainsi construite est invisibilisée par un travail d articulation entre la recherche et le soin, rendu nécessaire par l évolutivité des pathologies cancéreuses et l incertitude des bénéfices thérapeutiques dans le cadre des essais cliniques de médicaments

  • Source : journals.openedition.org

t Les difficultés émotionnelles ressenties par les médecins généralistes lors de la prise en charge en soins palliatifs et leurs ressources pour y faire face : étude qualitative par entretiens semi-dirigés auprès de seize médecins généralistes du Rhône

  • tnLes médecins traitants sont au coeur de la prise en charge de leur patient en fin de vie. Ils sont amenés à rencontrer des difficultés, non seulement d'ordre techniques et matérielles mais également émotionnelles. Connaître ces difficultés, leurs causes et le type de ressources auxquelles ils font appel pour se préserver sont les objectifs de ce travail de thèse. Réalisation d'une étude qualitative, par entretien semi-dirigé, auprès de 16 médecins généralistes du Rhône

  • Source : sudoc.fr

Quand une équipe de soins palliatifs doit-elle informer les patients de leur droit à formuler des directives anticipées pour mieux les faire accepter ?

  • Dans la perspective d'un regroupement de lits identifiés en soins palliatifs au sein d'une même unité, une équipe médicale exerçant dans une clinique chirurgicale s'interroge sur les modalités les plus appropriées pour informer les patients de leur droit à formuler des directives anticipées dans l'éventualité où leur état de santé ne leur permettrait plus d'exprimer leurs volontés. La question se pose notamment pour cette équipe de savoir à quel moment de la prise en charge il convient de délivrer cette information compte tenu des répercussions psychologiques qu'elle peut avoir. Cette équipe sollicite l'avis du comité pour l'éclairer dans sa démarche.

  • Source : ethique-cancer.fr

Massage, aromathérapie ou réflexologie : quelle approche de médecine complémentaire pour le patient en soins palliatifs ?

  • Massages, aromathérapie ou réflexologie : quel(s) soin(s) venant compléter la médecine conventionnelle, l infirmier peut-il proposer au patient adulte et âgé en soins palliatifs, afin d améliorer son confort et augmenter sa qualité de vie ? Suite au nombre croissant de la population vieillissante en Suisse et des prévisions de demandes en augmentation en soins palliatifs en Suisse, la médecine conventionnelle sera de plus en plus confrontée à ces capacités limitées d apporter du confort chez le patient. Les médecines complémentaires pourraient venir se joindre à la médecine conventionnelle dans une prise en soins plus globale du patient, avec des approches conçues et mises en oeuvre par les infirmiers.

  • Source : doc.rero.ch

t Démences et soins palliatifs : préserver la relation malgré les difficultés de communication

  • tnLa maladie d Alzheimer est une démence neurodégénérative dont la prévalence croissante pose des questions d'ordre médical, social, économique et éthique. Elle représente une situation spécifique de soins palliatifs du fait des troubles cognitifs et relationnels d'évolution progressive. Cette thèse propose une revue de la littérature au sujet des spécificités de l'accompagnement des personnes démentes, susceptibles de préserver la relation et la communication, lorsque 1'évolution de la maladie réduit leurs facultés à comprendre et s exprimer par le langage verbal. L'objectif est de proposer les soins les plus adaptés et assurer au patient la protection et le respect que nous lui devons

  • Source : nuxeo.u-bourgogne.fr

Étude de la sollicitation des réseaux de soins palliatifs par les médecins généralistes dans la prise en charge des patients au domicile : étude qualitative menée auprès de médecins généralistes de la Somme

  • Introduction : Actuellement, seuls 26 % des décès ont lieu à domicile alors que l une des dernières volontés de ces patients est de mourir chez eux. Le médecin généraliste, parfois démuni face au patient et à sa famille, peut avoir recours aux réseaux de soins palliatifs pour l aider au mieux dans sa prise en charge. L objectif de ce travail est de déterminer les raisons d un recours souvent tardif au réseau de soins palliatifs en médecine générale mais aussi les outils à apporter pour favoriser un recours plus précoce

  • Source : dumas.ccsd.cnrs.fr

État des lieux de la prise en charge en soins palliatifs en médecine générale en Seine-Maritime et dans l'Eure

  • Les progrès médicaux et l augmentation de l espérance de vie de la population sont à l origine de situations palliatives fréquentes et de plus en plus complexes. Actuellement en France, alors qu une majorité des français souhaite une fin de vie au domicile, seul un quart de ces décès y surviennent. Dans ce contexte, le rôle du médecin généraliste est primordial afin d assurer la continuité des soins, de coordonner l action des différents acteurs de santé autour du patient et d assurer son maintien à domicile. L objectif de ce travail était de faire un état des lieux de la pratique palliative des médecins généralistes en Seine-Maritime et dans l Eure

  • Source : dumas.ccsd.cnrs.fr

Comment améliorer la sortie de l'hôpital et favoriser le maintien à domicile des patients adultes relevant de soins palliatifs ? Organisation des parcours

  • La HAS met à disposition des professionnels hospitaliers d'une part et des professionnels de ville d'autre part, deux fiches afin de favoriser la sortie de l hôpital et le maintien à domicile des patients relevant des soins palliatifs ... Chacune des deux fiches est accompagnée d'une synthèse qui donne les points clés à retenir. La note méthodologique et de synthèse documentaire décrit la méthode et analyse la littérature à partir de laquelle elles ont été construites.

  • Source : has-sante.fr

Soins palliatifs pluridisciplinaires chez un malade en fin de vie. Accompagnement d'un mourant et de son entourage (69) - - Examen Classant National : Question(s) 69 Module(s) 6 -

  • concept et domaine d'application des soins palliatifs, l'approche globale, une nécessité en soins palliatifs, évaluation et traitement de la douleur et des autres symptômes, écoute et soutien psychologique, social et spirituel du patient et de son entourage , soutien des soignants, le travail en équipe pluridisciplinaire et la place des bénévoles en soins palliatifs,aspects réglementaires, déontologiques, juridiques et éthiques des soins palliatifs, les modalités organisationnelles des soins palliatifs en france, conclusion

  • Source : sante.ujf-grenoble.fr

ASP-91 - Association pour le développement des Soins Palliatifs en Essonne

  • Objectifs : - Promouvoir en Essonne le développement des soins palliatifs et plus particulièrement l'accompagnement par des bénévoles des personnes concernées par ces soins et leurs proches. - Mettre à disposition des structures soignantes engagées dans les soins palliatifs, en institution ou au domicile, des équipes d'accompagnants bénévoles sélectionnés, formés, soutenus et encadrés conformément à la Loi de juin 1999 sur le droit à l'accès aux Soins Palliatifs et aux autres textes en vigueur (CIRCULAIRE N°DHOS/O2/2008/99 du 25 mars 2008 relative à l'organisation des soins palliatifs). - Organiser ou réaliser la sélection, le recrutement, la sensibilisation et la formation des accompagnants bénévoles. - Participer à l'information du public sur la réalité des Soins Palliatifs

  • Source : asp-91.org

Soins palliatifs et accompagnement + Annexe - Etat des connaissances : mai 2009 - Patients atteints de maladie grave ou en fin de vie

  • Ce document, destiné aux professionnels de santé, rappelle que toute personne atteinte d'une maladie grave évolutive ou terminale doit pouvoir bénéficier de soins, qu'ils soient curatifs ou palliatifs et qu'un plan national de développement des soins palliatifs a été annoncé en juin 2008. Il explique ce que sont les soins palliatifs et l'accompagnement, comment prendre en compte les souhaits du patient, comment mettre en oeuvre les soins palliatifs à domicile, quels sont les recommandations (Anaes, Affsaps, ministère de la Santé) en la matière, ce que dit la loi, comment prendre un congé d'accompagnement, etc.

  • Source : inpes.santepubliquefrance.fr

OMEGA 90 asbl - Association luxembourgeoise de soins palliatifs et d'accompagnement de personnes en fin de vie et en deuil

  • Objectifs : sensibiliser la société face à la maladie, la mort et le deuil rnlutter contre l'isolement des malades en fin de vie et des personnes en deuil rnencourager une communication authentique entre le malade et son entourage rnaccompagner et soutenir le malade confronté à sa maladie et à la fin de sa vie rnpermettre au malade une mort digne au sein de sa famille, aussi bien à domicile qu'à l'hôpital,dans une institution de long séjour ou à l'hospice rnsensibiliser à la thérapie contre la douleur, destinée à rendre les souffrances supportables rnaccompagner les personnes en deuil rncontribuer à développer la pensée palliative dans tous les établissements de soins

  • Source : omega90.lu