Sclerotherapie [ Publications ]

sclerotherapie [ Publications ]

Publications > sclerotherapie

  • L’échosclérothérapie à la mousse par ponction – injection directe (EMPID) est une technique validée par l’HAS pour la prise en charge des varices. Elle combine deux principes : l’injection d’un agent sclérosant par ponction directe sous contrôle échographique et l’usage de cet agent sclérosant sous forme de mousse. La procédure comporte quatre étapes : écho-repérage de la veine à scléroser et choix du site de ponction, ponction veineuse sous guidage échographique, injection du produit sclérosant totalement sous contrôle échographique, et contrôle post-injection, avec vérification de l’impact du geste et de la répartition de la mousse dans la veine traitée. En première intention, les indications concernent essentiellement les reflux tronculaires grande et petite saphènes isolés et les récidives variqueuses. En seconde intention l’EMPID est aussi une alternative à la chirurgie d’exérèse conventionnelle des varices. En insistant sur le principe de précaution, les auteurs soulignent l’utilité d’avoir recours à une micromousse, fine, extemporanée, standardisée et reproductible tout en évoquant l’inutilité de l’usage de doses importantes et en particulier de gros volumes de mousse, puisqu’il est prouvé que les faibles volumes sont aussi efficaces. Les concentrations recommandées renvoient directement au diamètre maximum des troncs saphènes pris en charge. L’existence d’un spasme post-injection, le remplissage veineux et l’imprégnation endothéliale de la varice traitée (évalués en échographie grâce à la visualisation spontanée de la mousse et à son effet traçant) conditionnent directement le volume de mousse à injecter à chaque patient qui ne devra pas dépasser 7,5 ml par séance. En dehors des effets classiques secondaires rapportés avec l’usage de la forme liquide, la mousse présente des effets secondaires propres, très rares, sous forme de troubles visuels bénins, constamment spontanément réversibles. Ces troubles sont plus fréquents chez les patients migraineux chez qui la mousse est contre-indiquée. L’EMPID est une procédure de traitement ambulatoire des varices exigeante pour l’opérateur. Une telle pratique ne saurait s’improviser et la diffusion à grande échelle de cette technique passe par un enseignement et une formation spécifique. (J Mal Vasc 2006 , 31 : 180-189).

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Reconstruction d'une phalange totale par greffe chondrale libre non vascularisée après echec de sclèrothérapie d'un kyste anévrysmal.

  • Nous présentons un traitement original de kvste anévrysmal d'une phalange moyenne de médius chez un adolescent. Révélé par une fracture pathologique à l'âge de 11 ans, le diagnostic histologique de ce kyste a été contirmé par curetage biopsique. Deux tentatives de sclérothérapie. l'une à l'alcool pur, l'autre :i l'Éthibloc® ont échoué et l'atteinte de la phalange était totale cl évolutive. Il a été nécessaire de recourir à la résection en-bloc, posant le problème de la reconstruction totalc, diaphysaire ci biépiphysaire, d'une phalange moyenne chez un adolescent de 13 ans. Une greffe chondrale libre, façonnée sur mesure dans le cartilage de la crête iliaque de l'enfant, a été introduite de façon atraumatique. À six mois la mobilité des articulations interphalangiennes était proche de la normale et les radios successives montraient une métaplasie osscuse complète de la greffe chondrale au recul de 20 moins. Les interlignes sont remodelés et congruents, sur les radios et l'IRM. Les méthodes de reconstruction partielle, diaphysaire ou épiphysaire, libres ou vascularisées sont discutées. Les greffes libres de phalanges d'orteil sont la comparaison la mieux adaptée, puisqu'il s'agit de remplacer une phalange totale. mais nous n'avons pas retenu cette dernière solution en raison de l'inadéquation de taille sur une main normale. Dans ce cas particulier pédiatrique, la greffe chondrale libre a permis de rétablir la longueur et une fonction quasi normale, avec un remodelage diaphysaire et articulaire. Ce cas ouvre la discussion sur le rôle des hémicapsules saines, du périoste ou du périchondre, dans la survie des greffons non vascularisés.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Le médecin vasculaire et l’échosclérothérapie à la mousse dans les malformations veineuses

  • Le médecin vasculaire a une place déterminante dans la prise en charge des malformations vasculaires et notamment veineuses. Dans l’idéal, face à ces pathologies complexes, les décisions doivent être prises au sein d’un comité pluridisciplinaire. Le médecin vasculaire est en première ligne pour la partie diagnostique avec sa maîtrise de l’écho-Doppler, la prise en charge des coagulopathies éventuellement associées et l’évaluation de la faisabilité des traitements endovasculaires chimiques ou thermiques. Son attitude est également déterminante dans la faisabilité et l’observance du traitement par compression. Le traitement par sclérothérapie est régulièrement retrouvé dans les algorithmes thérapeutiques des malformations veineuses. Le médecin vasculaire intervient dans la sclérothérapie échoguidée, notamment avec les sclérosants moussants. La supériorité des sclérosants mousses par rapport à la forme liquide a été démontrée. Les indications et limites de ce traitement spécifique ne sont pas encore clairement codifiées, notamment par rapport aux traitements sous contrôle radiologique. Les effets secondaires sont, par contre, de mieux en mieux connus du fait de l’élargissement de la pratique de l’échosclérothérapie à la mousse dans les malformations veineuses. Ces effets restent limités. Les perspectives dans le domaine sont importantes tant dans l’optimisation du pouvoir sclérosant des produits moussants actuels que dans le développement de nouveaux produits. L’enjeu du médecin vasculaire étant de rester positionné dans ce traitement et de définir la place des scléroses sous échographie.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

La sclérothérapie au polidocanol dans le traitement des hydrocèles vaginales idiopathiques : Etude à propos de 190 cas.

  • But: Etudier l'efficacité thérapeutique et l'innocuité du Polidocanol dans le traitement des hydrocèles vaginales idiopathiques par sclérothérapie. Méthodes: Cent quatre vingt dix patients ont été inclus dans cette étude. L'âge varie de 40 à 89 ans (55.9 ans). Après ponction et évacuation du sac vaginal, une injection du Polidocanol à 3% a été faite chez tous ces patients. Nous avons étudié les récidives, les complications ainsi que les douleurs rapportées par le patient lors de la procédure. Résultats: Avec un recul de 19 mois, le taux de succès global était de 82,6%, 62.1% après une seule cure. Chez 41% des patients, une 2ème cure a été nécessaire. Le taux de complications était faible de même que les douleurs rapportées. Conclusion: Le Polidocanol est un agent sclérosant efficace dans le traitement des hydrocèles idiopathiques. Vu la facilité de la procédure, le faible taux de morbidité et son efficacité, nous recommandons la sclérothérapie par le Polidocanol comme le traitement de première intention des hydrocèles.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Traitement par sclérothérapie endoscopique d'une varice duodénale hémorragique.

  • Nous rapportons un cas de rupture de varice duodénale révélatrice d'une cirrhose chez un malade éthylique âgé de 37 ans. Le diagnostic endoscopique de cette varice duodénale a été difficile en raison d'un aspect atypique et variable d'un examen à l'autre. La sclérothérapie endoscopique a permis d'obtenir une hémostase complète. L'évolution clinique ultérieure a été favorable. L'analyse de cette observation et de la littérature souligne la nécessité d'évoquer ce diagnostic rare devant toute formation d'apparence tumorale du duodénum chez un malade suspect d'hypertension portale. Dans ce contexte, toute biopsie duodénale est potentiellement dangereuse et doit être évitée. En cas de rupture hémorragique, la sclérothérapie endoscopique de première intention paraît être efficace et sûre.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Sclérothérapie percutanée à l'éthanol des kystes rénaux symptomatiques: résultats à 4 ans

  • But. — L'objectif principal a été d'étudier l'efficacité clinique et radiologique à long terme de la sclérothérapie par éthanol dans le traitement des kystes simples du rein ainsi que son innocuité. L'objectif secondaire a été d'évaluer l'efficacité d'une deuxième alcoolisation après un drainage de 24 heures en cas de kyste volumineux. Patients. — Étude rétrospective de janvier 2005 à mars 2012 portant sur 24 patients ayant des kystes simples du rein traités par sclérothérapie percutanée à l'éthanol en chirurgie ambulatoire. Le succès thérapeutique était défini par la disparition des symptômes et une régression de la taille du kyste >

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Traitement des malformations veineuses chez l’adulte : rôle de la sclérothérapie échoguidée.

  • Les malformations veineuses sont des lésions à flux lent, constituées d’un nid vasculaire sans connexion artérielle ni capillaire, plus ou moins indépendantes du réseau veineux normal. Dans certains cas, un traitement est indiqué pour en diminuer les symptômes ou pour gérer les éventuelles complications naturelles. Le traitement par sclérothérapie percutanée sous guidage échographique se révèle une option efficace et peu invasive, permettant de diminuer le volume et d’obtenir de très bons résultats avec moins d’effets secondaires. Plusieurs substances ont été utilisées, avec différents résultats en termes d’efficacité et d’effets secondaires. Nous présentons une revue de la littérature et quelques exemples.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Des conséquences insolites d’une sclérothérapie à la mousse

  • Les troubles neurologiques sont des complications rares de la sclérothérapie à la mousse. Les troubles visuels et les céphalées sont les plus fréquemment rapportés et correspondraient à une aura migraineuse. Exceptionnellement, des accidents ischémiques transitoires et des infarctus cérébraux ont été rapportés. Le fibroélastome papillaire est une tumeur cardiaque rare, bénigne, pouvant emboliser dans les artères cérébrales. Nous rapportons le cas d’une patiente dont les troubles neurologiques évocateurs d’aura, au décours d’une sclérothérapie à la mousse, ont permis de découvrir un fibroélastome cardiaque.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Place de la sclérothérapie dans le traitement des chyluries chroniques

  • La chylurie est une affection rare. Les causes parasitaires dont la filariose sont les plus fréquentes alors que les étiologies non parasitaires sont anecdotiques. Le traitement médical est souvent insuffisant pour traiter les cas des chyluries chroniques pour lesquelles le traitement de référence est la déconnexion réno-lymphatique chirurgicale. Cependant, une sclérothérapie par instillation intrarénale d’un agent sclérosant peut représenter une alternative à la chirurgie. Cette technique a l’avantage d’être moins invasive qu’un traitement chirurgical et a une efficacité prouvée dans la littérature.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Sclérothérapie des varices essentielles.

  • L'auteur fait état de son expérience personnelle de la sclérothérapie portant sur 39 années d'exer cice et insiste sur la nécessaire sélection pré-thérapeutique des malades qu'il convient de séparer en deux catégories bien distinctes: ceux qui sont atteints de varices volumineuses donc justiciables de la chirurgie et ceux qui sont atteints de varices de petit calibre et qui méritent d'être traités par la seule sclérothérapie. Il faut savoir utiliser la solution sclérosante la mieux adaptée pour éviter toute réaction fâcheuse en particulier une pigmentation. Les détails de la technique de l'injection, les précautions à prendre et les résultats qu'il obtient sont longuement analysés et discutés par l'auteur.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Traitement des récidives de tumeurs glomiques par sclérothérapie percutanée

  • Nous rapportons le cas de deux femmes âgées respectivement de 28 et 34 ans, présentant une récidive de tumeur glomique de la main, traitée chirurgicalement par exérèse marginale de la masse tumorale. L’étude anatomopathologique de la pièce opératoire, avait confirmé le diagnostic. Devant l’origine vasculaire de cette tumeur, nous avons traité ces récidives par sclérothérapie. Les résultats étaient bons avec disparition spectaculaire de la douleur en quelques jours seulement. Notre recul moyen est de trois ans, les résultats esthétiques et fonctionnels sont très satisfaisants.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Sclérothérapie à la Bétadine des kystes simples du rein. A propos de 7 cas.

  • Les auteurs rapportent 7 cas de kystes rénaux simples, symptomatiques, traités par sclérothérapie percutanée à la (Bétadine®). La taille moyenne des kystes traités était de 8 cm, et la régression anatomique à été progressive sur les contrôles successifs. Les résultats ont été encourageants pour une technique qui est simple et bien codifiée. En effet, 85 % des kystes ont disparu au troisième contrôle, et il persistait une cavité résiduelle asymptomatique chez un patient.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Comment je traite...les varicosités par sclérothérapie.

  • La sclérothérapie est une méthode permettant de traiter les varicosités, les ectasies vasculaires et dans certains cas les varices des membres inférieurs. A visée esthétique et dans certains cas thérapeutiques, elle fait appel à l'injection de produits sclérosants, à l'électrocoagulation et, exceptionnellement, au laser. Ces techniques, relativement simples, sont sûres et efficaces pour autant qu'elles soient appliquées suivant des procédures rigoureuses par des médecins bien entraînés.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Traitement des varices par échosclérothérapie à la mousse.

  • L’échosclérothérapie à la mousse (ESM) consiste en l’injection dans une veine cible d’un agent sclérosant sous forme de mousse, sous guidage ultrasonographique. L’objectif de ce traitement est de léser l’endothélium veineux afin d’obtenir la destruction de la paroi veineuse par un phénomène de fibrose. Dans cet article, nous abordons les indications et contre-indications de l’ESM. Nous décrivons également la technique, son efficacité ainsi que ses complications.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Embolie pulmonaire par migration de matériel de sclérothérapie.

  • Les auteurs rapportent un cas d'embolie pulmonaire aiguë sur migration de matériel de sclérothérapie à partir de varices œso-cardiales. Cette complication classique est néanmoins peu décrite dans la littérature.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Place de la ponction-sclérothérapie à la polyvidone-iodine dans le traitement des kystes rénaux simples symptomatiques.

  • But. Évaluation prospective des résultats de la ponction sclérothérapie percutanée par la povidone-iodine (Bétadine

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov