Scarlatine [ Publications ]

scarlatine [ Publications ]

Publications > scarlatine

  • La scarlatine est une toxi-infection rare chez l’adulte. Nous présentons le cas d’une patiente de 62 ans dont la scarlatine a été associée à la présence d’une gastrite hypertrophique dans un contexte de défaillance multiviscérale. Une femme de 62 ans présentait un choc fébrile, dans un contexte de gastroentérite d’allure banale, rapidement compliquée d’une défaillance multiviscérale, sans documentation bactériologique. Le scanner montrait la présence d’une gastrite hypertrophique correspondant, histologiquement, à une gastrite aspécifique. L’évolution était favorable sous céfotaxime puis amoxicilline et la gastrite hypertrophique disparaissait progressivement. L’apparition d’un exanthème, d’une desquamation des extrémités en doigt de gant, l’élévation importante des taux d’antigènes streptococciques et la découverte d’un contage confortait le diagnostic de scarlatine. La scarlatine, plus rare du fait de l’utilisation fréquente des antibiotiques antistreptococciques, est aujourd’hui de diagnostic difficile. La présentation initiale digestive ou ORL, pourtant classique, est source d’errance diagnostique. Comme il y a 150 ans, le diagnostic de la scarlatine reste essentiellement clinique.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Infection invasive à Streptocoque du groupe A dans le décours d’une scarlatine.

  • Les infections invasives à Streptocoque du groupe A et le syndrome de choc toxique streptococcique sont des affections rares qui peuvent compliquer des infections communes de l’enfant telles que la scarlatine ou l’impetigo. La progression rapide de ces formes invasives et leur survenue, dans la majorité des cas, chez des enfants sans facteur de risque identifiable, les rend particulièrement redoutables. Un diagnostic et un traitement agressif précoces sont essentiels pour réduire la mortalité associée à ces affections graves. Nous rapportons le cas d’une enfant de 8 ans ayant présenté, dans le décours d’une scarlatine, une infection invasive à Streptocoque du groupe A avec ostéomyélite et syndrome de choc toxique streptococcique.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov