Rhinosclerome [ Publications ]

rhinosclerome [ Publications ]

Publications > rhinosclerome

  • Objectifs: Le rhinosclérome est une affection granulomateuse chronique due à une infection spécifique par le Klebsiella Rhinoscléromatis. Nous étudirons les aspects cliniques, paracliniques, et thérapeutiques du rhinosclérome. Matériel et méthodes: Nous' rapportons trois observations colligés sur 15 ans. Tous nos patients ont bénéficié d'un examen endoscopique soigneux des fosses nasales associés à un prélèvement bactériologique et une biopsie des lésions nasales et un scanner nasosinusien. Résultats: Nos trois patients présentaient une obstruction nasale bilatérale progressive avec un aspect endoscopique de rhinite croûteuse. La localisation laryngée a été observée chez un patient. Le diagnostic de l'affection a été confirmé par la biopsie et les résultats du prélèvement bactériologique. Les trois patients ont été mis sous oflocet par voie générale. Le suivi était régulier et l'évolution favorable dans deux cas. Conclusion: Le rhinosclérome est une affection cosmopolite nécessitant un diagnostic et une prise en charge précoces.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Rhinosclérome ou sclérome du sinus sphénoïdal. A propos d'un cas et revue de la littérature.

  • Les auteurs présentent une observation de rhinosclérome de localisation sinusienne sphéno-ethmoïdale. Cette lésion était isolée et révélée par des douleurs orbitaires. Le diagnostic en a été fait par l'étude anatomopathologique de fragments tissulaires du curetage sinusien. Cette pathologie rare dans les pays occidentaux doit être évoquée devant un tableau de granulomatose chronique des voies aériennes. Le diagnostic est bactériologique mettant en évidence l'agent causal : Klebsiella rhinoscleromatis. Le traitement est une antibiothérapie prolongée pendant plusieurs semaines jusqu'à stérilisation des lésions par ciprofloxacine ou rifampicine. La guérison doit être confirmée sur des arguments cliniques et bactériologiques.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Le rhinosclérome : deux observations à Bobo-Dioulasso au Burkina Faso

  • Introduction. Le rhinosclérome est une infection granulomateuse chronique du tractus respiratoire due à Klebsiella rhinoscleromatis. Patients et méthode. Sur une période de neuf ans (2002 à 2010), deux cas de rhinosclérome ont été répertoriés au CHU Souro-Sanou de Bobo-Dioulasso, Burkina Faso. Résultats. Un jeune homme de 19 ans et une femme de 38 ans présentaient un granulome obstructif des fosses nasales avec, dans un cas, une localisation vélaire. Le traitement a consisté en une exérèse chirurgicale et une antibiothérapie (ciprofloxacine). Les suites opératoires ont été simples. Aucune récidive n'a été observée après un suivi médical respectivement de deux ans et un an et demi. Conclusion. Le diagnostic de rhinosclérome doit être évoqué devant toute tumeur obstructive des fosses nasales. L'examen histologique des pièces biopsiques contribue au diagnostic.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Le rhinosclerome: a propos de deux cas.

  • Le rhinosclérome est une affection granulomateuse chronique, rare, due à Khlebsiella rhinoscléromatis. Le diagnostic doit être évoqué devant toute rhinite croûteuse résistante aux thérapeutiques habituelles. Les auteurs rapportent deux cas de rhinosclérome à révélation pseudo-tumorale. Il s'agit de deux femmes. La localisation était septale dans un cas, et rhinopharyngée dans l'autre. Le scanner a permis de faire un bilan lésionnel précis. Le diagnostic a été posé sur l'examen anatomopathologique. Toutefois, il ne faut pas négliger la bactériologie qui doit être pratiquée de façon concomitate.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Un nouveau cas de rhinosclérome avec atteinte cutanée.

  • Le sclérome est une affection grandomateuse chronique et spécifique due à Klebsiella rhinoscleromatis, bacille gram négatif. Il s'agit d'une infection se localisant électivement sur les muqueuses respiratoires supérieures avec une atteinte nasale (rhinosclérome). Son extension au palais, à la lèvre supérieure et à la peau est possible. Nous rapportons un nouveau cas de rhinosclérome avec atteinte cutanée. A note connaissance, c'est le deuxième cax sénégalais. Les aspects épidémiologique, clinique, histologique et bactériologique sont revus. L'évolution est actuellement favorable sous antibiotique.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Sclérome et rhinosclérome.

  • Le sclérome est une maladie granulomateuse spécifique d'origine bactérienne, d'évolution chronique, localisée électivement aux voies respiratoires, l'atteinte nasale, pratiquement constance, justifie le terme de rhinosclérome. bien qu'il existe de nombreux foyers endémiques répartis dans toutes les parties du monde, en particulier en Afrique, c'est une maladie rare, souvent méconnue car polymorphe. Les cas rencontrés en dehors des foyers déjà connus concernent en général des migrants, les cas autochtones sont exceptionnels en France.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

A propos d'un cas de rhinosclèrome.

  • Localisation nasale exclusive. Cette affection est liée au développement d'un granulome inflammatoire d'origine bactérienne au niveau des voies aériennes supérieures. Les caractéristiques cliniques et paracliniques sont exposées tour à tour. Sous antibiothérapie adaptée, l'évolution est favorable, la chirurgie n'intervenant qu'au stade de séquelles fibreuses cicatricielles.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Le sclérome trachéal et le rhinosclérome - À propos d’un cas

  • Le sclérome est une maladie granulomateuse spécifique, d’origine bactérienne, due à une entérobactérie de la famille des Klebsiella (

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Rhinosclérome géant

  • Le rhinosclérome est une maladie granulomateuse chronique des voies respiratoires. Son point de départ est fréquemment intra-narinaire. Les formes tumorales géantes, sont rares. Nous en rapportons un cas.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov