Rhinite allergique [ Niveau Expert ]

rhinite allergique [ Niveau Expert ]

Expert > rhinite allergique

  • \L\ immunothérapie est pertinente lorsque l\ arsenal habituel de médicaments ne permet pas d\ obtenir une maîtrise acceptable et suffisante des symptômes d\ asthme et de rhinite allergique. C\ est également une option lorsque l\ évitement de l\ allergène est impossible ou ne donne pas les résultats attendus. Les allergies affectent actuellement le quart de la population mondiale. Cet article a pour objectif de répondre à la question suivante : « Quelle est la position de l\ immunothérapie ciblée par rapport aux standards thérapeutiques pour l\ asthme et la rhinite allergique, en monothérapie ou en combinaison? »...\

  • Source : pharmactuel.com

La rhinite allergique de l'adulte

  • La rhinite allergique est une maladie fréquente en médecine générale et d'apparence banale. Elle concerne jusqu'à 30 % des adultes et doit être dépistée le plus tôt possible pour éviter les conséquences liées à son retentissement sur la qualité de vie, les performances professionnelles et pour éviter la survenue de comorbidités tel un asthme, cause potentielle d'inaptitude à l'engagement ou durant la vie militaire. Des textes de recommandation rédigés sous l'égide de l'OMS font maintenant largement le point sur la question. Pour autant, ils restent méconnus des médecins qui sont en première ligne pour traiter les patients. Cet article précise l'importance de la rhinite allergique et son lien avec l'asthme afin d'optimiser la prise en charge des militaires par les praticiens d'unité.

  • Source : ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr

Recommandations pour la prévention et la prise en charge de la rhinite allergique professionnelle

  • Les recommandations de la Société de pneumologie de langue française (SPLF), de la Société française de médecine du travail (SFMT), de la Société française d'allergologie (SFA) et de la Société française d'oto-rhino-laryngologie et de chirurgie de la face et du cou (SFORLCFC) sont reproduites intégralement dans cette rubrique. Ces recommandations répondent aux questions suivantes : - Est-il justifié de dépister la rhinite allergique professionnelle ? - Sur quelles populations faire porter le dépistage en milieu professionnel ? - Quel(s) outil(s) utiliser pour le dépistage ? - Quelle doit être la stratégie diagnostique de confirmation de la rhinite ? - Comment prendre en charge les sujets atteints ? - Quelle prévention primaire ?

  • Source : rst-sante-travail.fr

Chirurgie du cornet nasal inférieur pour l'obstruction nasale de la rhinite allergique après l'échec du traitement médical

  • La rhinite allergique est une maladie très répandue qui résulte d'une réaction d'hypersensibilité, à médiation IgE, de la muqueuse nasale aux allergènes inhalés.Elle est principalement traitée par évitement des allergènes et par traitement médical. Toutefois, lorsque ces mesures ne réussissent pas à contrôler les symptômes, la chirurgie du cornet nasal inférieur est souvent pratiquée. Il est difficile de savoir si ces interventions sont bénéfiques à long terme ou même si les risques sont plus nombreux que les bénéfices.

  • Source : cochrane.org

Asthme et/ou rhinite allergique - Utilité du dépistage des allergènes?

  • Contexte: Il est admis qu éviter les allergènes chez les patients souffrant d asthme ou de rhinite allergique réduit les symptômes et la prise de médicaments. C est le plus souvent le médecin généraliste qui pose les diagnostics d asthme et de rhinite allergique et qui instaure les traitements, sans un historique précis des allergènes déclencheurs au moyen de l anamnèse ou la mise en évidence par les tests cutanés allergiques. Dès lors, la prise en charge est souvent empirique et les conseils d évitement ne sont souvent pas donnés ou ne correspondent pas aux sensibilités du patient.

  • Source : minerva-ebm.be

Prise en charge de la rhinite allergique chez l adulte par les médecins généralistes installés et les internes de médecine générale à la Réunion

  • Introduction : la Rhinite Allergique (RA) représente un problème de santé publique mondial avec un coût socioéconomique considérable. Elle concernerait 500 millions d individus, altérant leur qualité de vie. Objectif principal : Comparer la prise en charge de la RA chez l adulte déclarée par les médecins généralistes (MG) installés et les internes de médecine générale (IMG) à la Réunion.

  • Source : dumas.ccsd.cnrs.fr

Mesures visant à éviter les acariens dermatophagoïdes pour la rhinite allergique apériodique

  • On estime que dans les pays développés près de 30 % de la population en général souffrent d'un ou de plusieurs troubles allergiques, la rhinite allergique en étant un particulièrement fréquent. La rhinite apériodique est plus souvent causée par une allergie aux acariens dermatophagoïdes. Chez ce type de patients, éviter les acariens dermatophagoïdes va de soi. Il existe cependant une incertitude importante à l'égard de l'efficacité potentielle et réelle des interventions visant à réduire l'exposition à ces acariens.

  • Source : cochrane.org

Prévalence des symptômes et du diagnostic de la rhinite allergique chez les 15 ans et plus au Québec, 2008

  • Ce rapport a pour but d'analyser les réponses aux questions relatives à la rhinite allergique de l'Enquête québécoise de la santé de la population (EQSP) réalisée en 2008 afin d'estimer la prévalence des symptômes et du diagnostic médical de la rhinite allergique chez les personnes âgées de 15 ans et plus au Québec.

  • Source : inspq.qc.ca

Rhinite allergique saisonnière : désensibilisation à risque pour une affection bénigne - In Désensibilisation dans la rhinite allergique saisonnière Rev Prescrire 2018 , 38 (418) : 594-599.

  • Dans la rhinite allergique saisonnière, l'efficacité des désensibilisations sous-cutanées et sublinguales est modeste. Elles exposent à des réactions d'hypersensibilité graves...

  • Source : prescrire.org

Rhinite allergique pendant la grossesse : choisir le moindre risque - Rev Prescrire 2015 , 35 (386) : 912-918.

  • Quand un traitement médicamenteux d'une rhinite allergique est jugé souhaitable chez une femme enceinte, diverses options exposent à peu de risques : le cromoglicate de sodium ou l'azélastine par voie nasale, ou un antihistaminique H1 non sédatif et non atropinique par voie nasale ou orale...

  • Source : prescrire.org

La rhinite allergique au Québec

  • Les symptômes de rhinite allergique touchent 17 % de la population. Une proportion importante de personnes touchées (56 %) ont rapporté des symptômes sans avoir été diagnostiquées par un médecin. Par ailleurs, 17 % de la population a déclaré avoir déjà été diagnostiquée pour la rhinite allergique. Parmi ces personnes, un peu plus de la moitié n ont pas rapporté de symptômes au cours des 12 mois précédant l entrevue.

  • Source : publications.msss.gouv.qc.ca

Antihistaminiques utilisés en complément de stéroïdes topiques nasaux pour la rhinite allergique intermittente et persistante chez l'enfant

  • Évaluer l'efficacité et le profil des événements indésirables des antihistaminiques (oraux ou topiques) utilisés en complément de stéroïdes topiques nasaux pour la rhinite allergique intermittente et persistante chez l'enfant.

  • Source : cochrane.org

Rhinite allergique

  • Près d un Suisse sur cinq souffre de rhinite allergique. Les sources d allergènesnresponsables sont multiples. La mise au point de la rhinite allergique est devenuenplus complexe avec les nouvelles méthodes moléculaires. Cet article a pour objectifnd apporter une aide dans l identiu0081cation des allergènes responsables et il présentenles différentes possibilités diagnostiques et options thérapeutiques.

  • Source : medicalforum.ch

Immunothérapie sublinguale pour la rhinite allergique

  • La rhinite allergique est une inflammation fréquente pouvant diminuer significativement la qualité de vie. L'immunothérapie par injection peut significativement réduire les symptômes et le besoin de médicaments, mais son utilisation est limitée par la possibilité de réactions indésirables graves et systémiques. L'immunothérapie par voie sublinguale revêt donc un intérêt considérable.

  • Source : cochrane.org

Rhinite allergique

  • La rhinite allergique est la manifestation la plus courante et la plus constante de l allergie respiratoire. Les acariens, les pollens de graminées et les chats en sont les trois principales causes. Sa prise en charge passe par des mesures d éviction, un traitement médicamenteux et la désensibilisation.

  • Source : inserm.fr

La rhinite allergique

  • La rhinite allergique est une maladie chronique des voies respiratoires très fréquente. Sa prévalence a augmenté considérablement ces dernières décennies, au point de constituer un problème de santé publique. La prévalence en Suisse se situe actuellement autour de 15% et elle est de 20 % en Europe.

  • Source : hug-ge.ch

Rhinite allergique : sortez les mouchoirsu0085

  • Le bon air du printemps -ou de l'été- entre dans la maison et tout à coupu0085 une série d'éternuements débute, le nez coule, les yeux pleurent. Ce n'est pas un rhume, ni même un « rhume des foins », mais une rhinite allergique saisonnière.

  • Source : mongeneraliste.be