Reveil anesthesique [ Publications ]

reveil anesthesique [ Publications ]

Publications > reveil anesthesique

  • Nous rapportons le cas d’un retard de réveil de plus de quatre heures, observé chez une patiente après une anesthésie intraveineuse de 20 minutes. Malgré l’absence de mouvement spontané ou en réponse à des stimulations verbales ou douloureuses, la présentation clinique était initialement peu inquiétante et particulièrement évocatrice de manifestation de type hystérique. Toutefois, la persistance du tableau obligeait à pratiquer des examens complémentaires biologiques, un EEG, puis une tomodensitométrie cérébrale. Elles permettaient d’éliminer les étiologies organiques. L’évolution était spontanément favorable. Le contexte et l’entretien psychiatrique permettaient de formuler l’hypothèse d’un état dissociatif transitoire.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Le flumazénil, antagoniste des benzodiazépines, utilisé lors du réveil anesthésique, a-t-il un effet anxiogène ?

  • Le flumazénil, antagoniste spécifique des benzodiazépines, est utilisé pour le réveil d'une sédation comportant des benzodiazépines. Des travaux antérieurs font état de réactions anxieuses dans cette indication. Le but de cette étude est d'évaluer l'anxiété lors du réveil obtenu par des posologies faibles et fractionnées de flumazénil.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Hémoptysie au réveil anesthésique.

  • Postobstructive pulmonary oedema is a complication after extubation that occurs rarely . It can be associated with haemoptysis. We report two cases of haemoptysis occuring in ASA 1 otherwise healthy patients who underwent uncomplicated anaesthesia. Understanding of the mechanism and prompt treatment lead to rapid recovery of this dramatic complication.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov