Rectocolite hemorragique [ Niveau Expert ]

rectocolite hemorragique [ Niveau Expert ]

Expert > rectocolite hemorragique

  • \ ENTYVIO est une biothérapie qui a l\ AMM dans le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH) et de la maladie de Crohn (MC) active modérée à sévère chez les patients adultes présentant une réponse insuffisante ou une perte de réponse ou une intolérance à un traitement conventionnel ou par anti TNF. Chez les patients naïfs d\ anti-TNF, en l\ absence de comparaison directe du vedolizumab à un anti-TNF, la place d\ ENTYVIO par rapport aux anti-TNF ne peut être précisée. Chez les patients en échec des immunosuppresseurs et des anti-TNF, il n\ existe pas d\ alternative ayant l\ AMM. Son efficacité est bien établie dans la RCH. Dans la MC, les données d\ efficacité sont plus contrastées avec des résultats négatifs versus placebo...\

  • Source : has-sante.fr

La rectocolite hémorragique

  • C est une maladie qui touche le gros intestin (colon)(figure 1) et peut être associée à d autres manifestations atteignant d autres organes : articulations, peau, œil, foieu2026 C est une maladie inflammatoire, de mécanisme complexe. Ce n est pas une maladie contagieuse, elle n est pas due directement à une infection par un germe ou un virus. L atteinte du colon se fait de bas en haut : l inflammation concerne toujours le rectum et peut remonter sur le colon de façon continue jusqu à sa partie supérieure (figure 2). Contrairement à la maladie de Crohn (maladie « cousine »), la RCH ne touche jamais d autre partie de l intestin que le colon. L étendue de l atteinte sur le colon est en général déterminée au cours des deux premières années de la maladie. Ainsi une forme qui a toujours été limitée au rectum pendant les deux premières années a très peu de risque de donner un jour une poussée plus étendue. C est une maladie chronique qui évolue par poussées séparées par des périodes de rémission plus ou moins longues. Chez certaines personnes cette maladie peut « s éteindre » après plusieurs années.

  • Source : snfcp.org

CORTIMENT (budésonide), corticoïde d action locale - Pas d avantage clinique démontré dans la stratégie de prise en charge de la rectocolite hémorragique (RCH)

  • Le service médical rendu par CORTIMENT est important dans l indication de l AMM : « CORTIMENT est indiqué pour l induction d une rémission chez des patients adultes souffrant d une rectocolite hémorragique (RCH) active de forme légère à modérée pour laquelle un traitement par 5-ASA ne suffit pas ».nCompte tenu de :n la démonstration d une supériorité de CORTIMENT 9 mg par rapport au placebo sur un critère de rémission strict, à la fois clinique et endoscopique mais d une quantité d effet modeste et,n l absence de donnée comparative à un autre médicament actif, alors que cela était possible : 5-ASA et surtout corticoïde d action systémique,nla Commission considère que CORTIMENT n apporte pas d amélioration du service médical rendu (ASMR V) dans la stratégie de prise en charge de la rectocolite hémorragique...

  • Source : has-sante.fr

Place de l'éducation thérapeutique du patient dans la prise en charge de la rectocolite hémorragique

  • La rectocolite hémorragique, formant avec la maladie de Crohn le groupe des maladies inflammatoires chroniques de lʼintestin, est une pathologie qui affecte près de 60.000 personnes en France. Cʼest une maladie incurable qui évolue par poussées. De nombreuses thérapeutiques médicamenteuses sont aujourdʼhui proposées afin de diminuer le nombre de poussées. Cette pathologie étant chronique, lʼéducation du patient est indispensable car il va être amené à vivre quotidiennement avec sa maladie. Cʼest ce que proposent les programmes dʼéducation thérapeutique du patient : ils ont lʼambition de donner les compétences nécessaires au patient afin de vivre au mieux avec la maladie. LʼETP sʼintègre donc parfaitement à la prise en charge du patient atteint de RCH.

  • Source : dumas.ccsd.cnrs.fr

HUMIRA (adalimumab), anti-TNF - Pas d'avantage clinique démontré dans la rectocolite hémorragique active modérée à sévère, réfractaire au traitement conventionnel

  • HUMIRA a désormais l'AMM dans la rectocolite hémorragique (RCH) active modérée à sévère en cas de réponse insuffisante, intolérance ou contre-indication à un traitement conventionnel comprenant les corticoïdes et l'azathioprine ou la 6-mercaptopurine. En l'absence d'étude comparative, sa place par rapport à REMICADE n'est pas établie...

  • Source : has-sante.fr

Rectocolite Hémorragique - Quand opérer?

  • Quels sont les signes devant conduire à proposer une intervention chirurgicale en cas de colite aigue?, Effet des traitements préopératoires sur le résultat ?, Comment choisir le moment optimal?, Quels sont les signes devant conduire à proposer une intervention chirurgicale en cas de dysplasie /cancer?, Quelle technique opératoire en fonction de la situation (aigue versus à froid)?, Quel impact sur la fertilité en fonction de l intervention?

  • Source : fmcgastro.org

Maladie de Crohn et Rectocolite hémorragique - Les maladies inflammatoires chroniques intestinales - In :la gazette médicale _ info@gériatrie

  • Les maladies inflammatoires chroniques intestinales, maladiende Crohn ou rectocolite hémorragique, se distinguent par landistribution des lésions intestinales, la profondeur de l atteinteninflammatoire, la prise en charge et les traitements.

  • Source : tellmed.ch

Rectocolite hémorragique (RCH) - Guide patient ALD n° 24

  • Ce guide a pour objectif d'informer le patient admis en ALD, au titre d'une rectocolite hémorragique, sur les principaux éléments du traitement et du suivi. Il fournit également plusieurs sources d'informations complémentaires. Ce guide est remis par le médecin traitant et peut constituer un support de dialogue.

  • Source : has-sante.fr

Rectocolite hémorragique - Guide ALD n° 24

  • L'objectif de ce guide médecin est d'expliciter, pour les professionnels de la santé, la prise en charge optimale et le parcours de soins d'un malade admis en ALD au titre de l'ALD 24, « Rectocolite hémorragique et maladie de Crohn évolutives », et souffrant de rectocolite hémorragique (RCH).

  • Source : has-sante.fr

Rectocolite hémorragique

  • définition, symptômes, examens permettant le diagnostic, aspects endoscopiques, manifestation non intestinale, complications possibles, évolution d'une poussée de rectocolite hémorragique, risque de dégénérescence, traitement, place de la chirurgie, différences avec la maladie de Crohn colique

  • Source : snfge.org