Pyomyosite [ Publications ]

pyomyosite [ Publications ]

Publications > pyomyosite

  • Introduction. - La pyomyosite non tropicale est une affection à pyogènes du muscle strié squelettique rencontrée essentiellement chez des patients immunodéprimés. Observation. - Nous rapportons le cas d'une patiente de 40 ans, non immunodéprimée, hospitalisée en rééducation à l'occasion d'une atteinte neurologique périphérique multitronculaire d'origine traumatique. La patiente présentait un déficit sensitivomoteur d'un membre inférieur apparu au décours d'un crush syndrome compliqué de rhabdomyolyse et d'escarres multiples. La répartition du déficit neurologique incompatible avec la seule atteinte du tronc du nerf sciatique, la présence d'une masse fluctuante à la racine de la cuisse et la persistance d'un syndrome inflammatoire ont fait évoquer une atteinte infectieuse des masses musculaires. Le scanner confirma le diagnostic de pyomyosite et la ponction échoguidée permit l'identification bactériologique. L'infection régressa complètement sous antibiothérapie adaptée et soins locaux. Conclusion. - La pyomyosite non tropicale est une affection rare chez l'immunocompétent. La persistance de signes d'inflammation dans un contexte de traumatisme musculaire doit faire évoquer ce diagnostic. Le scanner ou l'IRM ont alors une place de choix dans la confirmation du diagnostic.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Pyomyosite de l’enfant : deux cas d’infection à Staphylococcus aureus.

  • La pyomyosite est une infection à pyogène d’un muscle strié. C’est une affection rare, survenant classiquement dans les pays tropicaux ou chez des sujets âgés immunodéprimés. Cependant, des cas récents de pyomyosite ont été recensés chez de jeunes enfants sains originaires de pays tempérés. Sa physiopathologie n’est pas encore bien comprise , elle serait induite par une bactériémie transitoire provenant d’une source souvent indéterminée. De début insidieux, la pyomyosite nécessite un diagnostic rapide permettant à la fois d’instaurer précocement un traitement antibiotique, mais aussi de prévenir les complications septiques. Son expression clinique et biologique n’est pas spécifique. Il est donc important de garder en tête les diagnostics différentiels que sont l’ostéomyélite ou l’arthrite septique. L’imagerie par résonance magnétique est l’examen-clé qui permet le diagnostic. Nous présentons 2 cas de pyomyosite primaire chez un garçon de 8 ans et une fille de 11 ans.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Les pyomyosites à streptocoque du groupe A.

  • INTRODUCTION : Les pyomyosites sont des infections du muscle, le plus souvent d'origine staphylococcique. Les streptocoques du groupe A sont plus rarement à l'origine de pyomyosites. L'atteinte est alors sévère, avec une mortalité supérieure à 50%. OBSERVATIONS : Nous rapportons deux cas de pyomyosite de localisation cervicale, à streptocoque du groupe A. Le diagnostic, orienté par les explorations radiologiques et chirurgicales, a été confirmé par les données microbiologiques. Aucun facteur favorisant les infections n'était noté. La particularité de ces deux observations est leur évolution favorable, sans complication. COMMENTAIRES : La reconnaissance et le diagnostic précoces sont déterminants pour le pronostic de cette infection. L'imagerie (échographie et tomodensitométrie) prend alors toute son importance. Tout diagnostic de pyomyosite à streptocoque du groupe A doit attirer l'attention du clinicien sur sa gravité potentielle.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

La pyomyosite : une complication infectieuse du lupus érythémateux systémique

  • La pyomyosite est une infection primitive à pyogènes des muscles squelettiques qui sévit de manière endémique en zone tropicale. Ailleurs, sa faible incidence et son début insidieux non spécifique sont souvent responsables d’un retard diagnostique. Nous rapportons le cas d’une patiente de 47 ans suivie pour un lupus érythémateux systémique traité par corticoïdes présentant une pyomyosite de la cuisse documentée par échographie et imagerie par résonance magnétique (IRM). L’évolution était favorable après traitement antibiotique et drainage des collections purulentes. La pathogénie de la pyomyosite demeure obscure. En dehors des zones tropicales, elle atteint essentiellement les sujets immunodéprimés. Les facteurs iatrogènes et les troubles dysimmunitaires qui accompagnent le lupus érythémateux systémique peuvent être des facteurs favorisants de la pyomyosite.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Pyomyosite du jambier antérieur: une cause inhabituelle de mononévrite du sciatique poplité externe.

  • Une jeune fille guadeloupéenne de 16 ans était hospitalisée pour un steppage rapidement progressif du pied droit, associé à une douleur du jambier antérieur du même côté. L'électromyogramme montra une souffrance marquée du sciatique poplité externe droit, avec diminution sévère de l'amplitude du potentiel moteur. La tomodensitométrie du membre inférieur révéla une masse hétérogène à la jonction tiers supérieur - tiers moyen du jambier antérieur droit, partiellement rehaussée par le produit de contraste. La biopsie musculaire confirma la présence d'un foyer de pyomyosite. Aucun germe ne fut identifié. L'évolution fut rapidement favorable sous traitement antibiotique.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Pyomyosite des muscles adducteurs mimant une appendicite aiguë: aspects tomodensitométriques et irm.

  • Les pyomyosites sont des infections primitives des muscles striés squelettiques. Cette infection touche fréquemment les muscles proximaux du membre inférieur. La pyomyosite du muscle psoas-iliaque peut mimer une pathologie abdominale aiguë. Le pronostic dépend de la précocité du diagnostic. Un diagnostic tardif peut conduire à une septicémie, un état de choc et menacer le pronostic vital. Les auteurs rapportent les caractéristiques tomodensitométriques (TDM) et IRM d'une pyomyosite des muscles proximaux de la cuisse.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Pyomyosite tuberculeuse primitive chez une patiente immunocompétente: à propos d'un cas.

  • L'atteinte du muscle strié au cours de la tuberculose chez un sujet immunodéprimé ou à partir de l'extension d'un foyer ostéo-articulaire de voisinage est rare mais bien connue. Toutefois, l'atteinte primitive est exceptionnelle ainsi que celle chez un sujet immunocompétent. L'imagerie par résonnance magnétique (IRM) est d'un grand apport pour le diagnostic avec une excellente sensibilité. Nous rapportons un cas de pyomyosite tuberculeuse primitive du mollet chez une patiente non immunodéprimé tout en précisant l'apport de l'IRM.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Pyomyosite multifocale après coups de matraque au Gabon

  • La pyomyosite est une infection bactérienne primitive aiguë du muscle strié touchant les sujets immunodéprimés, parfois les immunocompétents, surtout en milieu tropical. Staphylococcus aureus est le germe le plus souvent isolé. Nous rapportons le cas d'un adolescent de 17 ans, immunocompétent, qui a présenté une pyomyosite multifocale à S. aureus, survenue deux semaines après avoir reçu des coups de matraque.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Boiterie fébrile chez l’adolescent : à propos de 2 observations de pyomyosite

  • À propos de 2 observations de boiterie fébrile chez l’adolescent survenue dans le décours d’un effort musculaire intense, les auteurs revoient l’étiopathogénie, l’incidence, la mise au point biologique et radiologique et le traitement de la pyomyosite bactérienne. Un diagnostic et une prise en charge précoces sont les garants d’une bonne évolution.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov