Purpura thrombopenique idiopathique [ Publications ]

purpura thrombopenique idiopathique [ Publications ]

Publications > purpura thrombopenique idiopathique

  • Objectif - Le but de cette étude était de préciser l'attitude pratique adoptée par les pédiatres hématologues français face à un cas de purpura thrombopénique (PTI) aigu chez l'enfant et de la comparer aux attitudes adoptées dans d'autres pays. Matériel et méthodes. - Un questionnaire a été adressé à 123 membres de la Société française d'hémato-immunologie pédiatrique (SHIP). Ce questionnaire, inspiré d'une étude similaire en 2001 aux États-Unis, comportait 16 questions se rapportant à un cas clinique simple de PTI aigu chez un enfant de 5 ans, ayant 7000 plaquettes/mm

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Purpura thrombopenique idiopathique et grossesse.

  • É L'association d'un purpura thrombopénique idiopathique (PTI) et grossesse est une éventualité relativement fréquente qui comporte un risque d'atteinte foetale accru. La numération des plaquettes maternelles ni peut prédire l'atteinte foetale et seul le taux d'anticorps plaquettaire maternels libres aurait une valeur prédictive. L'attitude obstétricale est très discutée, elle est conditionnée par le toux de plaquettes chez le foetus. Si la corticothérapie permet une amélioration du taux de plaquettes maternels, leur intérêt thérapeutique chez le foetus reste à confirmer. Nous proposons, à partir d'un cas de PTI et grossesse et d'une revue de la littérature, d'apprécier la gravité de cette pathologie chez la femme enceinte, d'évaluer ses conséquences sur la grossesse et d'aborder les différentes étapes de prise en charge.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Physiopathologie du Purpura Thrombopénique Idiopathique

  • Les mécanismes physiopathologiques impliqués dans le purpura thrombopénique idiopathique (PTI) sont multiples. La plupart de ces mécanismes sont communs aux maladies auto-immunes avec des facteurs génétiques et environnementaux, et un défaut de régulation du système immunitaire inné et adaptatif humoral, et cellulaire. Le mécanisme le plus souvent évoqué dans le PTI est la destruction périphérique des plaquettes par des auto-anticorps qui reconnaissent les complexes glycoprotéiques (GP) plaquettaires: le GP IIb/IIIa qui est le récepteur du fibrinogène, le GP Ib/IX qui est le récepteur du facteur de von Willebrand et le GP Ia/IIa qui est le récepteur du collagène. À côté de ce mécanisme classique émerge le concept de défaut de production centrale des plaquettes, qui offre la perspective de nouvelles voies thérapeutiques.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Facteurs predictifs de passage a la chronicite du purpura thrombopenique idiopathique.

  • But: Déterminer les facteurs prédictifs de passage à la chronicité du purpura thrombopénique idiopathique (PTI), nous avons réalisé une étude comparative entre les enfants atteints d'un PTI aigu et ceux atteints d'un PTI récidivant ou chronique. Méthodes: Etude rétrospective s'étendant sur 11 ans, portant sur les cas de PTI colligés au service de médecine infantile C Hôpital d'Enfants de Tunis. Les facteurs prédictifs de passage à la chronicité ont été recherchés au moyen de test de Fisher avec une signification si P

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Purpura thrombopénique idiopathique. Intérêt diagnostique et pronostique du test de Dixon.

  • Réaction quantitative d'inhibition d'hémolyse permettant de mesurer le taux d'IgG fixées sur la membrane plaquettaire. Mais ce test ne constitue pas l'équivalent attendu de la réaction de Coombs directe érythrocytaire.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov