Purpura [ Niveau Expert ]

purpura [ Niveau Expert ]

Expert > purpura

  • \Dans le traitement du PTI chronique, réfractaire aux autres traitements (par exemple corticoïdes, immunoglobulines), le service médical rendu par REVOLADE : est important dans l\ extension d\ indication, c\ est-à-dire chez l\ adulte non splénectomisé sans contre-indication à la chirurgie , reste important chez l\ adulte splénectomisé ou non splénectomisé quand la chirurgie est contre-indiquée. Le service médical rendu par REVOLADE est important chez l\ enfant de 1 an et plus présentant un PTI chronique, réfractaire aux autres traitements (par exemple corticoïdes, immunoglobulines)...\

  • Source : has-sante.fr

Le purpura thrombotique thrombocytopénique u2013 un diagnostic méconnu

  • Le purpura thrombotique thrombocytopénique (PTT) est un diagnostic caractérisé par une hémolyse micro-angiopathique, se traduisant par la présence d une thrombocytopénie et d une schizocytose au frottis sanguin. Une déficience de l enzyme ADAMTS13, enzyme protéolytique du facteur de von Willebrand (vWF), a été caractérisée comme cause pathogénique. L importance de l examen visuel du frottis sanguin dans le cadre d une suspicion clinique ou hématologique d un PTT est soulignée car il semble que le PTT soit sous-diagnostiqué, surtout parmi les enfants et jeunes adultes. Des superpositions avec le syndrome hémolytique et urémique associé aux diarrhées (SHU D+) et le syndrome hémolytique et urémique atypique (SHUa) sont discutées. Une revue actuelle des démarches diagnostiques, des options thérapeutiques et des facteurs pronostiques du PTT et des SHU est finalement proposée.

  • Source : revmed.ch

Le purpura thrombotique thrombocytopénique u2013 un diagnostic méconnu

  • Le purpura thrombotique thrombocytopénique (PTT) est un diagnostic caractérisé par une hémolyse micro-angiopathique, se traduisant par la présence d une thrombocytopénie et d une schizocytose au frottis sanguin. Une déficience de l enzyme ADAMTS13, enzyme protéolytique du facteur de von Willebrand (vWF), a été caractérisée comme cause pathogénique. L importance de l examen visuel du frottis sanguin dans le cadre d une suspicion clinique ou hématologique d un PTT est soulignée car il semble que le PTT soit sous-diagnostiqué, surtout parmi les enfants et jeunes adultes. Des superpositions avec le syndrome hémolytique et urémique associé aux diarrhées (SHU D+) et le syndrome hémolytique et urémique atypique (SHUa) sont discutées. Une revue actuelle des démarches diagnostiques, des options thérapeutiques et des facteurs pronostiques du PTT et des SHU est finalement proposée.

  • Source : revmed.ch

Purpura de Henoch-Schönlein : une prise en charge entre pédiatre et néphrologue pédiatre

  • Le purpura de Henoch-Schönlein est une pathologie pédiatrique classique, dont le purpura est un signe constant qui peut s'associer à une atteinte articulaire, digestive et rénale. Le pronostic à court terme est bon et dépend essentiellement de l'atteinte digestive. Le pronostic à long terme dépend de l'atteinte rénale qui survient dans environ 35% des cas. Dans 80% des cas, il s'agit d'une microhématurie avec une protéinurie légère. Dans 20% des cas, la présentation est sévère avec une protéinurie néphrotique et/ou une insuffisance rénale aiguë. Chez les patients présentant une néphrite, le risque de développer une atteinte rénale au long cours varie de 11 à 30% des cas. A l'heure actuelle, les protocoles de suivi sont multiples et le traitement optimal de la néphrite est matière à controverse et c'est ce que cet article se propose de discuter.

  • Source : revmed.ch

WinRho SDF (immunoglobuline [humaine] Rho[D]) - Risque d'hémolyse intravasculaire dans le traitement du purpura thrombocytopénique immun (PTI) ? ajouts importants à la monographie - WinRho SDF (Rho(D) Immune Globulin (Human)) - Association with Intravascular Hemolysis in the Treatment of Immune Thrombocytopenic Purpura (ITP) - Important New Prescribing Information - Notice to Hospitals

  • De rares cas graves (parfois mortels) d'hémolyse intravasculaire et ses complications ont été signalés, à la suite de l'administration de WinRhoMD SDF pour traiter un PTI...

  • Source : healthycanadians.gc.ca

Henoch-Schonlein purpura

  • Le purpura rhumatoide est une vasculite systémique à médiation immunologique touchant les petits vaisseaux sanguins de petit calibre. C'est la forme la plus commune de vasculite chez l'enfant. Le purpura rhumatoide après une phase prodromique survient brutalement associant un purpura infiltré orthostatique et des signes digestifs articulaires et rénaux. D autres signes associés sont fréquents : céphalées, fièvre, perte d'appétit, crampes abdominales et douleurs articulaires. L aspect clinique est celui d une éruption urticariforme puis purpurique, souvent palpable, localisé aux jambes et pouvant remonter sur les fesses. . La biopsie cutanée non indispensable montre une vascularite leucocytoclasique à IgA. L origine de cette vascularite médiée par les IgA est dirigée vis à vis d un antigène potentiel (streptocoque, mycoplasme , parparvo virus, médicamentu2026).

  • Source : dermis.net

NPLATE (romiplostim), agonistes des récepteurs à la thrombopoïétine - PTI adulte non splénectomisé - Progrès thérapeutique mineur dans le purpura thrombopénique auto-immun chronique en échec aux traitements habituels, chez l adulte non splénectomisé sans contre-indication à la chirurgie

  • Le service médical rendu par NPLATE est important dans l extension d indication, c est-à-dire dans le traitement du PTI chronique, réfractaire aux autres traitements (par exemple corticoïdes, immunoglobulines) chez l adulte non splénectomisé sans contre-indication à la chirurgie...

  • Source : has-sante.fr

ALD n° 2 - Purpura thrombopénique immunologique de l'enfant et de l'adulte - Guides ALD - Protocole national de diagnostic et de soins (PNDS) - Liste-des-actes-et-prestations - Examen Classant National : Question(s) 330,335 -

  • L'objectif de ce Protocole national de diagnostic et de soins (PNDS) est d'expliciter pour les professionnels de santé la prise en charge optimale et le parcours de soins d'un patient admis en ALD au titre de l'ALD 2 : insuffisances médullaires et autres cytopénies chroniques. Ce PNDS concerne uniquement les patients atteints de purpura thrombopénique immunologique (PTI).

  • Source : has-sante.fr

Interventions dans le syndrome hémolytique et urémique et le purpura thrombocytopénique thrombotique

  • Contexte : Le syndrome hémolytique et urémique (SHU) et le purpura thrombocytopénique thrombotique (PTT) sont des troubles connexes présentant des caractéristiques cliniques similaires de gravité variable. La survie des patients atteints de SHU et de PTT s'est considérablement améliorée au cours de ces vingt dernières années, grâce à de meilleurs traitements de soutien pour les patients atteints de SHU et l'utilisation d'une plasmaphérèse thérapeutique (PT) avec du plasma frais congelé (PFC) chez les patients atteints de PTT. Bien qu'il soit de plus en plus évident que ces deux troubles présentent différentes pathogénies, leur prise en charge se chevauche.

  • Source : cochrane.org

Méningites et septicémies à méningocoque (purpura fulminans)

  • Ce dépliant traite d'une infection grave (invasive) due au méningocoque, une bactérie très fragile qui peut séjourner dans le fond de la gorge sans pour autant rendre malade. Elle se transmet difficilement mais peut circuler entre les personnes par le biais des sécrétions repiratoires, pouvant alors causer deux maladies graves : la méningite et la septicémie à ménigocoque. Le dépliant décrit leurs symptômes respectifs (fièvre ou taches rouges sur la peau) chez l'adulte et chez l'enfant et les reflexes à adopter en cas de doute. Il renvoit vers le 15, le site www.info-meningocoque.fr et signale qu'il existe des vaccins contre certains types de méningocoques (dont le C).

  • Source : inpes.santepubliquefrance.fr

De nouvelles perspectives dans le traitement du purpura thrombopénique idiopathique : les agonistes des récepteurs à la thrombopoïétine

  • Les facteurs de croissance plaquettaire notamment les agonistes des récepteurs à la thrombopoïétine offrent un nouvel espoir thérapeutique dans le purpura thrombopénique idiopathique. Ils stimulent la production plaquettaire en activant les mêmes voies de signalisation que la thrombopoïétine endogène avec peu d'effets indésirables à court terme. Ces molécules sont administrables par voie orale ou sous-cutanée et sont donc moins contraignantes que la majorité des thérapies actuellement disponibles

  • Source : john-libbey-eurotext.fr

Avis du Conseil Supérieur d'Hygiène Publique de France sur la conduite à tenir en cas de purpura fulminans et sur la définition des cas de méningites

  • avis du conseil supérieur d'hygiène publique de France sur la conduite à tenir en cas de suspicion clinique de purpura fulminans, sur la définition des cas de méningite à méningocoque et de méningococcémie dans l'entourage desquels une prophylaxie doit être envisagée et qui doivent être notifiée à l'autorité sanitaire

  • Source : sante.gouv.fr

Henoch-Schoenlein, purpura de - Purpura de Henoch-Schoenlein - Purpura rhumatoïde

  • Le purpura rhumatoïde (PR) est une vascularite systémique à IgA qui affecte les vaisseaux de petit calibre. Elle est caractérisée par un purpura cutané associé à une atteinte articulaire, abdominale et/ou rénale. Le PR affecte le plus souvent les enfants. La maladie est rare chez l'adulte. L'incidence annuelle est estimée comprise entre 1/6 660 et 1/4 880 chez l'enfant et à environ 1/1 000 000 chez l'adulte. Le ratio hommes/femmes est de 1,5/1. Les patients présentent un purpura vasculaire en général symétrique et localisé surtout sur les fesses et les jambes.

  • Source : orpha.net

Traitements médicaux pour le purpura thrombocytopénique idiopathique au cours de la grossesse

  • Le purpura thrombocytopénique idiopathique (PTI) est une affection hématologique fréquente due à une thrombocytopénie d'origine immune. L'ampleur du risque de PTI chez les mère et le fœtus au cours de la grossesse est controversée. La prise en charge du travail des femmes enceintes atteintes de PTI reste controversée. La prise en charge du PTI pendant la grossesse est complexe en raison de la disparité entre la numération plaquettaire de la mère et du fœtus.

  • Source : cochrane.org

Interventions pour prévenir et traiter la maladie rénale dans le purpura de Schönlein-Henoch (PSH)

  • Contexte : Déterminer les bénéfices et les inconvénients des thérapies utilisées pour prévenir ou traiter les maladies rénales graves en cas de purpura de Schönlein-Henoch (PSH). Objectifs : Pour évaluer les bénéfices et les inconvénients des différents agents (utilisés individuellement ou en association) par rapport au placebo ou aucun traitement ou un autre agent pour prévenir le traitement des maladies rénales graves chez les patients atteints de PSH.

  • Source : cochrane.org

Item 330 - Purpura chez l'enfant et chez l'adulte - - Examen Classant National : Question(s) 330 -

  • Tout purpura aigu peut être inaugural d'une maladie grave à diagnostiquer en urgence, soit thrombopénie avec habituellement des signes hémorragiques (gingivorragies, épistaxis, ménométrorragies'), soit infection (méningococcémie, gonococcémie, endocardite bactérienne). Chez un enfant, avant de penser au purpura rhumatoïde (le plus fréquent), il faut écarter le diagnostic de méningococcémie (le plus grave).

  • Source : em-consulte.com

Purpura thrombopénique immunologique de l enfant et de l adulte - Protocole National de Diagnostic et de Soins

  • L objectif de ce protocole national de diagnostic et de soins (PNDS) est d expliciter aux professionnels concernés la prise en charge diagnostique et thérapeutique optimale actuelle et le parcours de soins d un patient atteint de Purpura thrombopénique immunologique.

  • Source : has-sante.fr

Purpura Thrombopénique Immunologique

  • Le purpura thrombopénique immunologique (PTI) est une maladie bénigne du sang qui se traduit par une baisse anormale du nombre de plaquettes dans le sang (thrombopénie). Les plaquettes sont, avec les globules rouges et les globules blancs, un des composants essentiels du sang. Elles jouent un rôle primordial dans la coagulation. Leur nombre est normalement compris, chez l adulte, entre 150 000 et 400 000 par mm3.

  • Source : hematolim.fr

Purpura chez l'enfant

  • Le purpura est une tache hémorragique due à l extravasation de sang dans le derme. Cette lésion est liée à une anomalie de l hémostase primaire, impliquant les vaisseaux ou les plaquettes. La démarche sémiologique doit apprécier avant tout l existence d un contexte infectieux. Tout purpura fébrile doit faire évoquer le diagnostic de purpura fulminans (purpura vasculaire, urgence vitale).

  • Source : campus.cerimes.fr

Les agonistes des récepteurs TPO pour le purpura thrombocytopénique idiopathique chronique

  • Le purpura thrombocytopénique idiopathique (PTI) chronique est une affection auto-immune acquise, caractérisée principalement par une faible numération plaquettaire. Les agonistes des récepteurs de la thrombopoïétine (TPO) augmentent la production de plaquettes en stimulant le récepteur TPO chez les individus atteints de PTI chronique.

  • Source : cochrane.org