Proteine cftr [ Publications ]

proteine cftr [ Publications ]

Publications > proteine cftr

  • La mucoviscidose est une maladie génétique souvent léthale affectant principalement les épithéliums, notamment ceux des voies respiratoires, des canaux pancréatiques, des glandes sudoripares, et des voies biliaires. Son mécanisme physiopathologique est complexe mais fait intervenir des anomalies des transports ioniques épithéliaux, qui contrôlent notamment les mouvements d'eau à travers les couches épithéliales. Au niveau des bronches, il existe un défect de la sécrétion de chlore activée par l'AMP cyclique et une hyperabsorption de sodium qui contribuent à la déshydratation des sécrétions bronchiques et à l'altération de la clairance mucociliaire. Le gène de la mucoviscidose a été cloné en 1989. Il code pour une protéine appelée Cystic Fibrosis Transmembrane conductance Regulator ou CFTR. Elle appartient à un groupe de protéines fixant l'ATP et impliquées dans le transport transmembranaire. La protéine CFTR exerce plusieurs fonctions dont celle de canal chlore régulé par l'AMP cyclique. Plus de 500 mutations du gène de la protéine CFTR ont été décrites dans la mucoviscidose. La plus fréquente est la délétion de la phénylalanine en position 508 ou AF508, représentant en France environ 70 % des mutations. Les connaissances sur les conséquences moléculaires et fonctionnelles des différentes mutations progressent rapidement mais les corrélations entre chaque mutation et le phénotype clinique observé sont souvent décevantes. Grâce aux progrès considérables obtenus en quelques années, des modèles murins de mucoviscidose ont été mis au point et des essais cliniques de thérapie génique de la mucoviscidose sont actuellement en cours.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov