Priapisme [ Niveau Expert ]

priapisme [ Niveau Expert ]

Expert > priapisme

  • \Contexte : La drépanocytose constitue un groupe de troubles génétiques de l'hémoglobine. Le symptôme prédominant associé à la drépanocytose est la douleur résultant de l'occlusion de petits vaisseaux sanguins par des globules rouges en forme anormale de « faucille ». Il existe d'autres complications, notamment des lésions organiques chroniques et une érection douloureuse prolongée du pénis, connue sous le nom priapisme. La gravité de la maladie drépanocytaire est variable et le traitement est généralement symptomatique. Le priapisme affecte près de la moitié des hommes atteints de drépanocytose, mais il n'y a pas cohérence dans le traitement. Nous avons donc besoin de connaître la meilleure façon de traiter cette complication afin d'offrir une approche efficace d'intervention à toutes les personnes touchées.\

  • Source : cochrane.org

Produits contenant du méthylphénidate - Risque de priapisme

  • Des cas d érections prolongées et douloureuses (appelées priapisme) ont été très rarement signalés chez des patients, y compris des enfants, prenant des produits contenant du méthylphénidate. Le priapisme est une affection très rare qui a été signalée au cours de traitements avec des produits contenant du méthylphénidate, après une augmentation de dose ou à l arrêt du médicament même pour une courte période. Les renseignements à l usage des prescripteurs pour les produits contenant du méthylphénidate ont été mis à jour pour inclure cette information. Les patients qui présentent un priapisme doivent obtenir des soins médicaux immédiats afin d éviter des effets potentiels à long terme sur le pénis...

  • Source : canadiensensante.gc.ca

Priapisme et résistance à la protéine C activée

  • Le priapisme est une pathologie rare et peut être secondaire à une anomalie de l hémostase. Nous rapportons le premier cas de priapisme dû à une mutation hétérozygote du facteur V Leiden responsable d une résistance à la protéine C activée chez un patient traité par héparine de bas poids moléculaire. Un cas similaire a déjà été rapporté mais avec une mutation homozygote. Le priapisme doit donc être considéré comme un accident thrombo-embolique et sa survenue doit faire recherchernsystématiquement une anomalie de l hémostase en l absence d étiologie évidente.

  • Source : urofrance.org

Priapisme : shunt caverno-spongieux

  • L objectif de cette intervention est de faire régresser un priapisme (érection prolongée douloureuse en dehors de toute stimulation sexuelle) résistant aux traitements médicamenteux. Le principe de l intervention est de réaliser une communication persistante entre les corps caverneux et le corps spongieux (shunt caverno-spongieux) par une ponction ou une incision du gland, voire une incision périnéale.

  • Source : urofrance.org