Polyradiculoneuropathie [ Publications ]

polyradiculoneuropathie [ Publications ]

Publications > polyradiculoneuropathie

  • Deux cas de polyradiculonévrites inflammatoires démyélinisantes chroniques, avec hypertrophie massive des racines et du plexus brachial réalisant des masses pseudo-tumorales sus-claviculaires sont rapportés. Il existait une hypertrophie des nerfs oculomoteurs et des branches de division du nerf trijumeau, visualisée par l'imagerie par résonance magnétique, responsable d'une exophtalmie et de paralysies oculomotrices. La biopsie du plexus brachial et la biopsie nerveuse périphérique avaient montré une importante prolifération schwanienne en bulbes d'oignon associée à une infiltration inflammatoire périvasculaire. L'évolution fût favorable sous corticothérapie dans les deux cas.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Polyradiculoneuropathie au cours d'une hyperoxalurie primitive de l'adulte.

  • Dès l'âge de 31 ans, un patient présenta des épisodes récidivants de lithiase oxalo-calcique. À 47 ans apparut une insuffisance rénale terminale nécessitant l'hémodialyse. Après 12 mois d'hémodialyse survenaient une altération de l'état général, une diminution de la fonction rénale résiduelle, un livedo reticularis associés à des paresthésies douloureuses puis un déficit moteur prédominant aux membres inférieurs. L'électromyogramme était en faveur d'une polyradiculoneuropathie. La biopsie neuromusculaire confirma l'existence d'une neuropathie mixte axono-démyélinisante et mit en évidence des cristaux d'oxalate dans la média et l'intima des artères épineurales. Le patient bénéficia d'une transplantation hépato-rénale. L'évolution fut particulièrement favorable tant sur le plan neurologique que de l'état général avec disparition de tout déficit moteur.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Prise en charge des polyradiculoneuropathies aiguës et chroniques.

  • Les formes aiguës et chroniques de polyradiculoneuropathies (PRN) sont décrites dans cette revue, deux formes de neuropathies traitables peu fréquentes. Elles associent une atteinte sensitivo-motrice proximo-distale dont le mode d'apparition est aigu ou chronique. Les deux formes sont dysimmunitaires. Leurs traitements reposent sur une immunomodulation ou une immunosuppression pour les formes chroniques. La séquence du bilan et les modes thérapeutiques sont expliqués à la lumière des données récentes de consensus. Les traitements visent à une meilleure antalgie et à une mise en jeu précoce par la rééducation.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Polyradiculoneuropathie aiguë au cours d'une primo-infection à virus Herpès simplex.

  • Les virus de la famille herpès, en particulier Cytomégalovirus ou virus d'Epstein-Barr, sont souvent associés à la survenue d'une polyradiculoneuropathie aiguë (PRNA). Une PRNA consécutive à une primo-infection par le virus herpès est beaucoup plus rare et il s'agit souvent d'une réactivation virale. Nous rapportons l'observation d'une patiente qui a développé une PRNA à la suite d'une primo-infection au virus Herpès simplex, vraisemblablement de type II.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov