Poliomyelite [ Niveau Expert ]

poliomyelite [ Niveau Expert ]

Expert > poliomyelite

  • \Le HCSP a recommandé en 2013 une simplification du calendrier vaccinal. Pour les nourrissons, un schéma allégé et raccourci a été proposé pour la vaccination contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, et l\ Haemophilus influenzae b. Afin de déterminer si des recommandations spécifiques concernant cette vaccination étaient nécessaires pour les nouveau-nés prématurés, le HCSP a pris notamment en considération des données sur le développement immunitaire, l\ immunogénicité post-vaccinale et l\ épidémiologie de la coqueluche et des infections à Haemophilus influenzae b chez les nourrissons nés prématurés. Il rappelle que la prématurité expose à un risque infectieux majoré en termes d\ incidence et de gravité, pour certaines maladies infectieuses du jeune nourrisson, et tout particulièrement pour la coqueluche. Le HCSP recommande de vacciner sans retard les nourrissons nés prématurés selon le calendrier vaccinal en vigueur, c\ est-à-dire à l\ âge de 8 semaines de vie. Il insiste sur l\ importance de mettre en place une protection indirecte contre la coqueluche par la stratégie du cocooning, seul moyen de prévention précoce pour ces nourrissons nés prématurés. Le HCSP estime qu\ il n\ existe pas à ce jour de données épidémiologiques justifiant de recommander un schéma vaccinal renforcé pour l\ immunisation des nourrissons nés prématurés contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche et les infections à Haemophilus influenzae b. De plus, le HCSP rappelle que le schéma vaccinal vis-à-vis des infections invasives à pneumocoque n\ est pas modifié et que pour les nouveau-nés prématurés de mère porteuse de l\ antigène HBs, la recommandation d\ un schéma renforcé de vaccination dès la naissance contre l\ hépatite B est maintenue...\

  • Source : hcsp.fr

VAXELIS, vaccin hexavalent contre diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, infections à Haemophilus influenzae type b, hépatite B - Inscription - pas d avantage clinique démontré pour la primovaccination et le rappel chez le nourrisson

  • VAXELIS est un vaccin hexavalent qui a l AMM pour la primovaccination et le rappel contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, les infections à Haemophilus influenzae type b et l hépatite B, chez le nourrisson, à partir de l âge de 6 semaines.nnIl existe deux autres vaccins hexavalents en France pour la primovaccination et le rappel chez le nourrisson : INFANRIX HEXA et HEXYON. L immunogénicité de VAXELIS n est pas inférieure à celle d INFANRIX HEXA et son profil de tolérance est comparable malgré une fréquence plus importante de réactions locales et de fièvre. Le service médical rendu par VAXELIS est important dans l indication de l AMM...

  • Source : has-sante.fr

HEXYON , vaccin hexavalent contre diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, infections à Haemophilus influenzae type b, hépatite B - Pas d avantage clinique démontré par rapport à INFARIX HEXA pour la primovaccination et le rappel chez le nourrisson

  • HEXYON est un vaccin hexavalent qui a l AMM pour la primovaccination et le rappel contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, les infections à Haemophilus influenzae type b et l hépatite B, chez le nourrisson, à partir de l âge de 6 semaines et jusqu à 24 mois.nnIl existe un autre vaccin autorisé en France pour la primo-vaccination et le rappel chez le nourrisson : INFANRIX HEXA. L immunogénicité d HEXYON n est pas inférieure à celle d INFANRIX HEXA et son profil de tolérance est comparable malgré une fréquence plus importante de réactions locales..

  • Source : has-sante.fr

Poliomyélite

  • La poliomyélite est une maladie infectieuse virale provoquée par l'un des trois sérotypes du poliovirus humain, virus qui fait partie de la famille des entérovirus.nnLes progrès effectués dans le cadre de l'éradication mondiale de la poliomyélite, depuis leurs débuts en 1988, ont été remarquables. En 1988, 125 pays étaient endémiques pour la poliomyélite et on estimait à 1000 le nombre d'enfants paralysés chaque jour par le poliovirus sauvage. Fin 2003, on ne recensait plus que six pays endémiques pour la poliomyélite (Afghanistan, Egypte, Inde, Niger, Nigeria et Pakistan) et le poliovirus paralysait moins de 3 enfants par jour. L'initiative mondiale d'éradication de la poliomyélite est en cours. Quatre régions sont encore endémiques (Pakistan, Afghanistan, Inde et Nigeria) et seuls 2000 cas ont été rapportés en 2006.

  • Source : orpha.net

Interchangeabilité des vaccins combinés contre la diphthérie, le tétanos, acellulaire contre la coqueluche, contre la poliomyélite, Haemophilus influenzae de type B actuellement approuvé au Canada pour les enfants de

  • principes généraux de l'interchangeabilité des vaccins, examen des vaccins combinés approuvés au Canada pour la prévention de la diphtérie, du tétanos, de la coqueluche, de la poliomyélite et de l'infection à Haemophilus influenzae de type b, données concernant la comparabilité et l'interchangeabilité des vaccins, recommandations dans d'autres pays, recommandations du CCNI , 12 pages

  • Source : phac-aspc.gc.ca

Vaccination de rappel contre la poliomyélite pour certains voyageurs dans le contexte actuel d urgence sanitaire décrétée par l OMS

  • Dans son avis, le HCSP fait le point sur la situation épidémiologique au niveau national et international, rappelle les modalités de transmission de la poliomyélite et les recommandations vaccinales en France, et précise les vaccins disponibles.nnIl émet des recommandations détaillées concernant les mesures à préconiser pour la France en accompagnement de la recommandation de l OMS pour les voyageurs provenant des pays d endémie de poliomyélite ainsi que pour les résidents de France s y rendant.

  • Source : hcsp.fr

Peut-on vraiment éradiquer la poliomyélite ?

  • A l'occasion de la journée internationale de lutte contre la poliomyélite, le 24 octobre, nous ferons le bilan des campagnes de prévention et de vaccination, qui ont permis de faire chuter le nombre de cas dans le monde de 300 000 dans les années 1980 à moins de 300 par an en 2013. Cette réussite incontestable est le résultat d'une mobilisation financière et politique continue sur 25 ans. L'éradication est-elle toujours un objectif réaliste et souhaitable ? Quelles nouvelles stratégies peut-on envisager ? Comment lutter contre les résistances à la vaccination qui persistent au Nigéria et au Pakistan ?

  • Source : rfi.fr

Conclusions et recommandations du Comité consultatif sur l'éradication de la poliomyélite, Genève, 11-12 octobre 2006, partie I

  • les priorités et les politiques programmatiques destinées à interrompre la transmission du poliovirus sauvage dans le monde, les mesures supplémentaires à prendre pour limiter la propagation internationale des poliovirus circulants, le programme de travail en vue de l'arrêt de la vaccination systématique par le vaccin antipoliomyélitique oral (VPO) dans le monde après l'interruption de la transmission du poliovirus sauvage. 12 pages

  • Source : who.int

Conclusions et recommandations du Comité consultatif sur l'éradication de la poliomyélite, Genève, 27-28 novembre 2007

  • La quatrième réunion du Comité consultatif sur l'éradication de la poliomyélite a été convoquée à Genève les 7 et 28 novembre 2007, afi n de fournir un avis d'experts à l'OMS et à l'Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite: l'interruption de la transmission du poliovirus sauvage dans le monde, la limitation de la propagation internationale des poliovirus circulants, la recherche et le développement de produits.

  • Source : who.int

Émergence et réémergence chez les entérovirus : de la poliomyélite à la maladie pieds-mains-bouche - Virologie. Volume 18, Numéro 2, 87-104, Mars-Avril 2014, revue

  • Nous avons choisi d'analyser comment ces notions d'émergence, de réémergence ou au contraire de « fausse émergence » pouvaient s'appliquer à certains membres de la vaste famille des entérovirus, des rhinovirus et des parechovirus ou aux maladies qu'ils provoquent.

  • Source : jle.com

Vaccin contre la diphtérie, la coqueluche, le tétanos, l'hépatite B, la poliomyélite et les infections à Hib

  • Ajout de la protection contre l hépatite B au calendrier de vaccination des nouveau-nés, Qu est-ce que l hépatite B ?, Quels sont les symptômes et les complications possibles de l hépatite B ?, Qu est-ce que le vaccin combiné DCaT-HB-VPI-Hib ?

  • Source : sante.gouv.qc.ca

Poliomyélite antérieure aiguë et Syndrome post-poliomyélite

  • paralysies et douleurs, atteinte du motoneurone dans la corne antérieure de la moelle épinière, récupération de la force musculaire, vaccination, porteurs de séquelles, rééducation pendant la phase de récupération et stabilisation, les troubles orthopédiques , le syndrome post polio : physiopathologie, diagnostics différentiels, traitements, rééducation, éducation thérapeutique, chirurgie ? , vivre avec des séquelles de poliomyélite, quelques aspects psychologiques...

  • Source : cofemer.fr

Conclusions et recommandations du Comité consultatif sur l'Eradication de la Poliomyélite

  • L Initiative mondiale pour l éradication de la poliomyélite a fait face en 2009 à des difficultés importantes, qui ne devraient cependant pas faire oublier les acquis significatifs de cette année. Au 11 novembre 2009, 1337 cas imputables au poliovirus sauvage avaient été notifi és à l OMS par 23 pays, contre 1473 par 16 pays sur la même période en 2008.

  • Source : who.int

Situation actuelle et nouveaux développements diagnostiques: Surveillance de la poliomyélite en Suisse

  • En 1988, encouragée par les succès dans la lutte contre la variole, l Organisation mondiale de la Santé a formulé l Initiative mondiale pour l éradication de la poliomyélite. L objectif de cette initiative est d éradiquer la poliomyélite à l échelle mondiale par la vaccination préventive.

  • Source : medicalforum.ch

Progrès en vue de l'éradication mondiale de la poliomyélite - le point sur la circulation des poliovirus sauvages en Afrique en 2011

  • L Initiative mondiale pour l éradication de la poliomyélite (GPEI) a été lancée en 1988 et, en mars 2012, la transmission de poliovirus sauvages (PVS) autochtones a été interrompue dans tous les pays sauf l Afghanistan, le Pakistan et le Nigéria.

  • Source : who.int

Progrès accomplis en vue de l'éradication de la poliomyélite au Nigéria, janvier 2008-juillet 2009

  • Après une diminution du nombre de cas dus au poliovirus sauvage, qui est passé de 1129 en 2006 à 285 en 2007, le Nigéria a présenté la charge de morbidité de la poliomyélite la plus élevée au monde en 2008 avec 798 (48%) des 1651 cas notifiés, dont 721 (74%) des 976 cas de poliomyélite due au poliovirus sauvage de type 1.

  • Source : who.int

Conclusions et recommandations du Comité consultatif sur l'Eradication de la Poliomyélite

  • Le Comité fournit à l'Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite des orientations relatives aux grandes questions stratégiques, tandis que les organismes consultatifs de chaque pays d'endémie et de certains pays réinfectés fournissent des indications techniques et opérationnelles détaillées propres au contexte de ces pays.

  • Source : who.int

Poliomyélite

  • La poliomyélite est une infection virale aiguë consécutive à l'invasion du tractus gastro-intestinal par un poliovirus. Ce virus appartient au genre des Entérovirus. Trois types existent : le sérotype 1, 2 et 3. Il présente une grande affinité pour le système nerveux central, avec risque de destruction des corps cellulaires des neurones moteurs au niveau de la corne antérieure de la moelle épinière.

  • Source : invs.santepubliquefrance.fr

Évaluation de l'élimination du tétanos néonatal à Madagascar en 2009 - fonctionnement de la surveillance de la paralysie flasque aiguë (PFA) et incidence de la poliomyélite, 2010

  • L élimination du tétanos néonatal (TN) u2013 on considère que le TN a été éliminé quand son incidence annuelle est

  • Source : who.int

Flambée de poliomyélite, République du Congo, septembre 2010-février 2011

  • Le 4 novembre 2010, un cas de poliomyélite dû à un poliovirus sauvage de type 1 a été confirmé chez un résident de la ville portuaire de Pointe-Noire (République du Congo) u2013 le premier dans ce pays en 10 ans. Le poliovirus détecté était très étroitement apparenté sur le plan génétique à celui isolé en Angola en 2010.

  • Source : who.int