Poids de naissance [ Publications ]

poids de naissance [ Publications ]

Publications > poids de naissance

  • Objectifs. Décrire les maternités (en termes de nombre de naissances annuelles et de niveau pédiatrique) où accouchent les mères dont les enfants avaient un âge gestationnel strictement inférieur à 33 semaines et/ou un poids de naissance strictement inférieur à 1 500 g. Analyser les facteurs permettant d'expliquer le choix des maternités et mesurer la part expliquée par les transferts intermaternités dans l'orientation anténatale des femmes. Estimer les transferts d'enfants évitables par des mesures simples. Proposer des mesures permettant de rapprocher nos résultats de ceux des pays qui constituent des références en terme de gestion du risque obstétrico-pédiatrique. Méthode. Analyse d'un échantillon d'enfants grands prématurés d'age gestationnel à la naissance strictement inférieur à 33 semaines et/ou de poids inférieur à 1 500 g, extrait d'un fichier de 84 279 naissances recueillies rétrospectivement en 1 991 par les services médicaux de la CNAM. Résultats. L'analyse monovariée montre que les mères de ces enfants accouchent avec une fréquence significativement plus élevée dans les maternités les plus actives par rapport aux moins actives (OR = 4,12). 15,8 % de ces enfants naissent dans les maternités de type 3 (c'est-à-dire où existe dans le même bâtiment un service de réanimation infantile). 39,5 % naissent dans des maternités de type 1 ne disposant d'aucun service pédiatrique adapté à la prise en charge de ce type d'enfants. L'analyse multivariée par régression logistique montre la prépondérance dans l'orientation des mères, du facteur activité de la maternité de naissance au détriment de son niveau de prise en charge pédiatrique . Près de la moitié (46 %) de l'excès de naissances dans les maternités réalisant plus de 1500 accouchements, par rapport au taux moyen attendu, est liée à une entrée par transfert des mères à partir d'un autre établissement. L'analyse du mode de début d'accouchement dans les maternités de type 1 et 2 montre que 34 % au moins de ces naissances à risque étaient prévisibles, rendant possible une orientation anténatale des mères concernées vers une maternité plus adaptée. Conclusion. La prise en charge, dans notre pays, des mères d'enfants à très haut risque ne correspond pas au standard des pays les plus performants. Le taux de naissances dans les maternités de type 3 pourrait être plus que doublé par des mesures simples, ne nécessitant pas de profondes réformes. Afin d'aboutir à des résultats identiques à ceux des pays les plus performants, nous proposons une démarche commune aux pédiatres et aux obstétriciens, susceptible de faciliter la mise en réseau de l'ensemble des maternités.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Prévalence du paludisme maternel, placentaire et du petit poids de naissance au cours du travail d’accouchement et en

  • Le paludisme chez la femme enceinte constitue un problème majeur de santé publique par ses conséquences graves pour la mère et le nouveau-né. Conformément aux directives de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le Mali a adopté un ensemble d'interventions pour lutter contre le paludisme chez la femme enceinte qui comprend l'utilisation de moustiquaires imprégnées d'insecticide (MII), un traitement préventif intermittent (TPI) utilisant la sulfadoxine-pyriméthamine et une bonne prise en charge des cas de paludisme et d'anémie. C'est ainsi qu'une étude transversale a été menée en milieu périurbain de Bamako pour évaluer les paramètres paludométriques chez la femme enceinte et du nouveau-né, sur une période de dix mois. À l'accouchement, les gouttes épaisses périphériques des mères et des nouveau-nés, ainsi que du sang du cordon ombilical et du placenta ont été examinés. Au total, un échantillon de 379 parturientes âgées de 15 à 45 ans avec une moyenne d'âge de 23 ± 5,7 ans a été inclus dans l'étude. Les prévalences de l'infection maternelle, placentaire et du cordon ombilical étaient respectivement de 2,4, 1,6 et 0,5 % et celle des MII était de 81 %. Le taux d'utilisation du TPI avec la sulfadoxine-pyriméthamine (SP) était de 72 %, la prévalence du petit poids de naissance était de 12 %. Cette étude a mis en évidence une large couverture en TPI/SP et en MII dans la circonscription de Sabalibougou qui est compatible avec une faible prévalence du paludisme chez les femmes enceintes.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Mortalité et morbidité des prématurés de faible poids de naissance en communauté Française de 1990 à 1994. Cercle de Néonatologie de la Communauté Française de Belgique.

  • Le succès des nouvelles techniques de soins intensifs néonatals apparues ces dix dernières années a reculé la frontière de viabilité des prématurés et a contribué à augmenter le nombre d'admissions des nouveau-nés de très faible poids à la naissance dans les services de soins intensifs néonatals (12,6 % des admissions en 1987, 15,2 % en 1996). Dans une étude rétrospective épidémiologique, nous avons recueilli les données de 1521 nouveau-nés de poids à la naissance inférieur à 1500 g nés en Communauté française de Belgique de janvier 1990 à décembre 1994 afin de mieux connaître nos taux régionaux de mortalité et de morbidité et d'estimer l'impact des nouveautés thérapeutiques utilisées. Nous n'objectivons aucune variation par année de mortalité (+/- 20 %), ni de morbidité (risques séquellaires des survivants à la sortie du service +/- 23 %) sur la population globale durant la période étudiée. Toutefois, la mortalité des enfants nés entre 30 et 33 semaines chute de manière spectaculaire (17 % en 1990, 3,6 % en 1994). Comme l'ont démontré les études randomisées, nous retrouvons l'effet bénéfique de la corticothérapie anténatale qui permet de diminuer de plus de 50 % la mortalité des nouveau-nés issus de mère traitée (11 % de mortalité versus 24 %). En comparaison aux chiffres de la littérature internationale, notre taux de survie sans séquelle est au moins de 10 % inférieur aux résultats américains pour les enfants de poids

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Caractéristiques épidémiologiques et chronologiques du faible poids de naissance dans la région de monastir (Tunisie) entre 1994 et 2007.

  • En Tunisie et en dépit des activités des programmes nationaux de santé maternelle et infantile, le faible poids de naissance (FPN) demeure fréquent. L'objectif de ce travail est de dresser le profil épidémiologique du FPN dans la région sanitaire de Monastir et d'étudier les tendances chronologiques des facteurs associés durant une période de 14 ans (1994-2007). Nous avons réalisé une étude populationnelle intéressant 97.630 naissances vivantes (entre 26 et 43 SA) au niveau des maternités publiques de la région de Monastir. L'âge moyen des parturientes était de 28,7 ± 5,5 ans. Parmi elles, 14,2 % étaient âgées de 35 ans et plus et 40 % étaient des primipares. La naissance des nouveau-nés était à terme dans 94,7 % des cas. L'âge maternel, le suivi prénatal, la gémellité et les complications fœtales étaient les facteurs indépendamment associés à la survenue d'une naissance de faible poids chez les nouveau-nés à terme. Cependant, seuls la gémellité et le suivi prénatal étaient identifiés comme facteurs indépendamment associés au FPN chez les nouveau-nés prématurés. Durant les 14 ans de l'étude, l'âge moyen des parturientes et la fréquence de la prématurité ont significativement augmenté (P

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Poids de naissance et transfert d’embryon congelé : état de l’art.

  • Le but de cet article est de faire un état des lieux sur la question suivante : existe-t-il un lien entre cryopréservation embryonnaire et épigénétique chez l’homme ? Chez l’animal, il a largement été démontré que les techniques d’AMP avaient des conséquences épigénétiques, en particulier sur l’empreinte parentale. Chez l’homme, il a été décrit un poids de naissance significativement augmenté de 81 à 250 g après transfert d’embryon congelé versus transfert frais. En revanche, ces études ne permettent pas de préciser les causes d’une telle différence de poids de naissance. Cette revue de la littérature suggère fortement que la congélation embryonnaire serait responsable de variations de poids de naissance par de nombreux mécanismes. L’épigénétique en fait peut-être partie mais à ce jour aucune étude n’a permis de le démontrer. Une vigilance s’impose donc sur un éventuel lien entre AMP et reprogrammation épigénétique.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Poids de naissance et obésité à 6 ans. Etude à partir de courbes de croissance d'une population d'enfants scolarisés.

  • Les données de poids et taille, depuis leur naissance, de 9261 enfants de la région lyonnaise ont été collectées lors de leur entrée à l'école primaire en 1989 et comparées aux références françaises. Par rapport à celles-ci, le poids et la taille pour l'âge sont plus élevés, et il y a une surreprésentation des enfants de poids élevé pour la taille. Parmi les enfants 6,2% ont un poids pour leur taille supérieur à la moyenne plus deux écarts type de la distribution de référence. Un poids élevé à la naissance accroît le risque d'obésité à 6 ans. Un nouveau critère d'hypertrophie néonatale tenant compte de diverses caractéristiques constitutionnelles est associé à un risque d'obésité future multiplié par 2, et se révèle plus apte à prédire l'obésité que les définitions classiques reposant exclusivement sur le poids, ou sur le poids pour l'âge gestationnel et le sexe.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Cathéters épicutanéocaves 27 gauge : utilisation chez les nouveau-nés de très faible poids de naissance et les grands prématurés dans un service de réanimation néonatale

  • L’abord veineux central est un problème quotidien dans la prise en charge des grands prématurés et des nouveau-nés de faible poids de naissance. La plupart des unités de réanimation néonatale utilise des cathéters épicutanéocaves de diamètre 0,6 mm (calibre : 23 gauge). Nous employons dans notre unité de réanimation depuis 1995 des cathéters épicutanéocaves de plus faible diamètre : 0,35 mm (calibre : 27 gauge). L’objectif de ce travail était de rapporter notre expérience de l’utilisation de ce matériel.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Influence de l'alginate de sodium sur le transit intestinal du nouveau-né de petit poids de naissance.

  • L'alginate de sodium (Gaviscon) suspension est utilisé chez l'enfant pour son action antireflux. La tolérance digestive de la formule commercialisée en France, dénuée d'hydroxyde d'aluminium et d'épaississant, est considérée comme bonne. Afin de mieux l'apprécier, une étude prospective comportant la mesure du temps de transit oro-anal a été menée chez 22 nouveau-nés avant et après administration de Gaviscon. La tête du colorant apparaît dans des délais comparables avant et après traitement, en revanche la queue du colorant apparaît plus rapidement sous Gaviscon (P

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Facteurs de risque obstétricaux du petit poids de naissance à terme en milieu rural sahélien

  • L&#8217,objectif de cette &#233,tude &#233,tait d&#8217,identifier les facteurs de risque obst&#233,tricaux associ&#233,s au petit poids de naissance en milieu rural sah&#233,lien. Une &#233,tude transversale conduite du 1

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov