Plongee [ Niveau Expert ]

plongee [ Niveau Expert ]

Expert > plongee

  • \Les formations en médecine de la plongée pour les médecins et les infirmiers du SSA sont organisées par le Centre de formation de médecine navale de l\ École du Val-de-Grâce situé sur le site Sainte-Anne Est à Toulon. Elles sont déclinées en trois niveaux de formation qui permettent d\ adapter le soutien des plongeurs à leur niveau d\ emploi. Le niveau 1 permet de prendre en charge un accident de plongée à l\ air sans caisson sur place et de décider si une évacuation vers une chambre hyperbare thérapeutique est nécessaire. Le niveau 2 permet de prendre en charge les accidentés de plongée (dont les plongeurs d\ armes des unités spécialisées) avec le caisson hyperbare de l\ unité ou dans un hôpital qui dispose d\ un ensemble hyperbare. Le niveau 3 correspond à un niveau d\ expert tant dans le domaine de la plongée que celui de l\ hyperbarie, avec un emploi dans les formations spécialisées et un rôle de formateur « sénior » pour les médecins ou infirmiers postulant aux niveaux inférieurs.\

  • Source : ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr

Conduite à tenir en présence de symptômes ORL au décours d une plongée

  • Une otalgie ou une sinusalgie sont des symptômes fréquents en plongée qui correspondent le plus souvent à un accidentnbarotraumatique d évolution favorable (barotraumatisme de l oreille moyenne ou d un sinus). Néanmoins, il faut toujoursnavoir conscience qu un barotraumatisme ORL bénin peut en cacher un autre plus sévère. La présence de symptômesncochléo-vestibulaires (vertiges, hypoacousie de perception, acouphènes) à la sortie de l eau évoque un barotraumatismenou un accident de désaturation de l oreille interne , elle impose un transfert vers un centre thérapeutique hyperbare.nDevant une suspicion de barotraumatisme de l oreille interne, il faudra rechercher une fistule périlymphatique, surtout enncas d échec du traitement médical.

  • Source : ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr

Accidents de plongée, cadre nosologique et bases physiopathogéniques

  • La plongée sous-marine expose à des accidents très spécifiques que l on répartit classiquement en fonction des loisnphysiques qui régissent ce milieu hostile : les accidents barotraumatiques liés aux conséquences de la variation desnvolumes gazeux soumis aux variations de pression, les accidents biochimiques (ou toxiques) liés à la réactiviténbiologique des gaz sous pression, et les accidents de désaturation liés aux conséquences de la dissolution des gaz diluantsndans l organisme. D autre part, les contraintes environnementales du milieu génèrent également un accident cardiorespiratoirenspécifique de révélation récente : l oedème pulmonaire d immersion aux conséquences parfois dramatiques.

  • Source : ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr

Certificats médicaux pour les séjours en haute montagne et la plongée sous-marine

  • L aventure et la découverte de lieux insolites sont de plus en plus recherchées. Les séjours en haute altitude, ainsi que la plongée sous-marine, font partie de ces activités et leur accès est devenu facilité pour un grand nombre de personnes pas nécessairement aguerries aux dangers de celles-ci. Le médecin généraliste pourra donc être amené à délivrer des conseils et des recommandations à ses patients en ce qui concerne les risques et possibilités de pratiquer ces activités. Il devra également répondre à des demandes de certificats médicaux d aptitude, notamment pour la plongée sous-marine. Cet article propose donc un bref survol des principaux aspects médicaux à connaître en ce qui concerne les activités en haute montagne et en plongée sous-marine.

  • Source : revmed.ch

Conseil pharmaceutique officinal en lien avec la pratique de la plongée sous-marine

  • La plongée sous-marine, en scaphandre autonome, est un sport subaquatique en pleine expansion. Elle se caractérise par des contraintes physiques dues au milieu hyperbare correspondant à l augmentation des pressions partielles des gaz respirés suivant la profondeur de la plongée. De plus, elle se définit par des contraintes physiologiques liées à l immersion au niveau respiratoire, cardiovasculaire, notamment. La population mondiale est vieillissante, celle des plongeurs l est également. L utilisation des médicaments est, de surcroit, grandissante, que ce soit sur prescription médicale ou en automédication. Le pharmacien d Officine a un rôle primordial à jouer afin de sécuriser la dispensation des médicaments pour cette population particulière et ainsi de prévenir la survenue des accidents de plongée

  • Source : dumas.ccsd.cnrs.fr

Poumons et plongée subaquatique

  • En immersion et en fonction de la profondeur, l organisme est soumis à d importantes variations de la pression environnante. Ces conditions modifient considérablement l hémodynamique et la mécanique ventilatoire. Certaines répercussions pulmonaires, comme les barotraumatismes, s expliquent par des phénomènes physiques simples. D autres, comme la maladie de décompression, font appel à des processus plus complexes. La plongée en apnée perturbe l hématose et peut se compliquer d hémorragies alvéolaires et de syncopes. L œdème pulmonaire d immersion, de description plus récente, touche aussi bien le plongeur avec scaphandre autonome ou en apnée que le nageur. Les pathologies respiratoires contre-indiquent le plus souvent la pratique de la plongée avec scaphandre autonome. A titre préventif, une visite médicale est fortement recommandée.

  • Source : revmed.ch

Conduite à tenir en présence de symptômes respiratoires au décours d une plongée

  • L apparition d une symptomatologie respiratoire au décours d une plongée sous-marine est une situation fréquente quinpeut évoluer vers une détresse cardiorespiratoire mettant en jeu le pronostic vital ou s accompagner de signesnneurologiques nécessitant une prise en charge spécifique hyperbare. Elle impose une mise sous oxygène normobarensystématique, une médicalisation large et une évacuation vers une structure hospitalière idéalement équipée d une uniténde soins intensifs cardiologiques et d un centre hyperbare.

  • Source : ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr

Médecine de plongée: un abrégé 1ère partie

  • Quintessence : la plongée, plus que toute autre activité professionnelle ou de loisirs, est associée à des modifications physiologiques majeures. Si la plupart des plongeurs sont des adeptes de la plongée dite «de loisir», beaucoup la pratiquent avec une grande expertise, sont très expérimentés et possèdent une solide formation théorique et pratique. Les médecins qui n'ont pas étudié en détail les problèmes liés à la plongée subaquatique avouent souvent leur difficulté à diagnostiquer et à traiter les incidents de plongée. Le manque de connaissances conduit parfois à des confrontations déplaisantes entre les services de sauvetage, les médecins et les plongeurs, de plus en plus exigeants. Les conseils qui suivent ont pour but d'aider les médecins sans expérience de la médecine de plongée et de guider leur action.

  • Source : medicalforum.ch

Manifestations neurologiques après plongée sous-marine : attitude pratique

  • La survenue d un déficit neurologique, même transitoire, dans les 24 heures après une plongée sous-marine doit fairenpenser en priorité à un accident de plongée, en particulier un accident de désaturation. Cette situation doit conduire lenplongeur à être évacué rapidement vers le centre hyperbare le plus proche sous oxygène normobare pour bénéficier d unenrecompression thérapeutique. Malgré la précocité du traitement, le risque de séquelles n est pas négligeable

  • Source : ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr

Accident de plongée sous influence de médicaments : à propos d'un cas et revue de la littérature

  • La plongée sous-marine consiste à explorer le monde aquatique équipé d'un scaphandre autonome spécifique composé d'un gilet de stabilisation, d'un masque, de palmes, d'une bouteille de plongée et d'un détendeur. Nous décrivons ci-dessous le cas d un homme de 52 ans (1,72 m u2013 85 kg), plongeur loisir « PADI Advanced Open Water ». Durant ses vacances dans une île tropicale, et malgré plus de 300 plongées à son actif, il fait un malaise à 24 mètres de profondeur et décède pendant la remontée.

  • Source : ata-journal.org

t Enquête de pratique autour du certificat de non contre-indication à la pratique de la plongée sous-marine dans la grande métropole lilloise

  • tnIntroduction : le certificat de non contre-indications à la pratique de la plongée sousmarine a fait l objet de modifications récentes. Les documents existant concernant les recommandations qui entourent ce certificat ne sont pas facilement accessibles. L objectif de ce travail est de faire le point sur les pratiques autour de ce certificat dans la grande métropole Lilloise et secondairement d étudier le comportement des plongeurs licenciés vis-à-vis de leur santé et des facteurs de risque d accidents.

  • Source : sudoc.fr

Entre bactéries et champignons, plongée dans l intimité du laboratoire - In La Revue de la Médecine Générale n° 350 février 2018

  • La réalisation efficace d unenanalyse bactériologique ou mycologiquenpasse par une prescriptionndétaillée et une réalisationncorrecte du prélèvement. Nenpas hésiter à interpeler le biologistenpour affiner l interprétationndes résultats...

  • Source : ssmg.be

Plongée sous-marine et médecine hyperbare

  • La pratique de la plongée sous-marine est largement répandue en Suisse. Les accidents liés à ce sport sont peu fréquents mais peuvent avoir des conséquences graves nécessitant une prise en charge spécialisée. La thérapie hyperbare est utilisée de longue date avec un effet bénéfique sur les accidents de décompression et en cas d'embolie gazeuse. Les barotraumatismes ne nécessitent pas de recompression hyperbare.

  • Source : revmed.ch

L'importance du foramen ovale perméable en plongée - avec les recommandations 2007 de la Société Suisse de Médecine Subaquatique et Hyperbare

  • Le foramen ovale est une communication en formernde clapet entre l'oreillette droite et l'oreillette gauche.

  • Source : medicalforum.ch

Recommandations pour l'estimation de l'aptitude à la plongée chez l'enfant

  • Le pédiatre est de plus en plus confronté à des demandes de certificats d'aptitude à la plongée. Les présentes commandations ont pour but de le guider dans un monde où n'existe pour le moment aucune étude de grande envergure.

  • Source : swiss-paediatrics.org

Plongée et Santé : étude épidémiologique concernant 519 plongeurs de l île de la Réunion

  • Introduction : la plongée est un sport populaire mais physiologiquement contraignant. Certaines pathologies peuvent provoquer des accidents graves. L'objectif principal était de décrire l'état de santé des plongeurs loisirs

  • Source : dumas.ccsd.cnrs.fr

CMPQ - Centre de médecine de plongée du Québec

  • Le Centre de médecine de plongée du Québec (CMPQ) a été mis sur pied en mai 2004. Ce Centre offre un service d'assistance médicale pour les plongeurs professionnels et les plongeurs sportifs du Québec, et ce, 24 heures par jour, 7 jours par semaine.

  • Source : cmpq.org