Plagiocephalie [ Publications ]

plagiocephalie [ Publications ]

Publications > plagiocephalie

  • Depuis 1992, suite aux recommandations de l’Académie américaine de pédiatrie qui prohibaient la position en décubitus ventral des nourrissons durant leur sommeil afin de diminuer l’incidence du syndrome de la mort subite, le nombre de jeunes enfants présentant des déformations crâniennes a augmenté de manière spectaculaire. Les thérapeutes confrontés régulièrement à ce type de déformations se sont accordés à leur reconnaître une origine positionnelle et les classer sous le vocable de plagiocéphalie postérieure positionnelle. Dans les années qui ont suivi, la manière d’appréhender et de traiter ces déformations crâniennes a évolué, sans qu’un consensus de prise en charge n’émerge toujours. Celle-ci varie au gré des spécificités locales et des préférences médicales ou parentales , elle se limite parfois à un discours rassurant, des conseils de positionnement ou des exercices de mobilisation cervicale , elle inclut occasionnellement de la physiothérapie, souvent le recours spontané des parents à l’ostéopathie, voire à un traitement par orthèse crânienne dynamique. Finalement, certains centres proposent même encore exceptionnellement une chirurgie correctrice en cas de persistance de plagiocéphalie positionnelle. Cet article revoit les aspects épidémiologiques et diagnostiques des plagiocéphalies postérieures d’origine positionnelle et leurs différents traitements.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Etude de l'asymétrie mandibulaire dans les plagiocéphalies sans synostose.

  • Introduction. Le nombre de plagiocéphalies sans synostose (PSS) a fortement augmenté depuis une dizaine d'années. Son impact sur la mandibule reste mal compris d'autant qu'il existe différentes formes de PSS. Cette étude a pour but d'analyser la déformation mandibulaire en fonction de la déformation des PSS. Matériel et méthodes. L'étude a été réalisée rétrospectivement à partir de scanners tridimensionnels d'enfants porteurs d'une PSS. Ils étaient classés en deux groupes en fonction de la déformation du crâne. Il s'agissait de 51 plagiocéphalies frontales (PF) et de 19 plagiocéphalies occipitales (PO) pour lesquelles l'index céphalique était calculé. La position de la mandibule par rapport à la base du crâne et sa déformation intrinsèque étaient analysées (test paramétrique apparié de Student). Résultats. La mandibule était symétrique dans les PO alors qu'elle était asymétrique pour les PF. Cette asymétrie était présente au niveau du corpus et se faisait de deux façons : soit l'asymétrie compensait celle de la base du crâne (68,6 %) , soit elle l'aggravait (23,5 %). Le degré de brachycéphalie était plus important dans les PO que les PF avec un index crânien de 0,93 ± 0,07 et de 0,85 ± 0,07 respectivement (p

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Le remodelage de la voûte du crâne des crâniosténoses antérieures. Techniques personnelles de traitement des trigonocéphalies et des plagiocéphalies.

  • Les auteurs proposent deux améliorations simples des techniques de remodelage du front après que l'on ait modifié le bandeau orbito-naso-frontal (BONF). Dans la trigonocéphalie: la suturectomie métopigue est élargie par translation latérale des deux hémi-voûtes frontales et remplacée par une suture coronale prélevée en arrière du volet unilatéral. Les écailles temporales sont isolées et antépositionnées pour combler les défects latéraux dus à la valgisation du BONF. Dans la plagiocéphalie: l'hémi-voûte aplatie est découpée en pétales de marguerite à sommet bregmatigue puis rotées dans un sens médial après sacrifice du premier pétale.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Prévention de la plagiocéphalie posturale.

  • Since the beginning of 90's, there is an increasing incidence of deformational plagiocephaly (DP). Based upon observational studies, some authors proposed to provide parents with advices about positioning infants. We recently observed that early specific counselling about unrestricted motility, as suggested by E. Pikler, during maternity stay, is able to significantly reduce the incidence of DP at 4 months of life. In agreement with recent studies we did not observe a relationship between sleeping position and the occurrence of DP. Flattened head at birth was not an independent risk factor for DP at four months, suggesting that it could be more efficient to provide unrestricted motility advices to all parents and not only to a supposed at-risk population. Finally the absence of unrestricted motility, rather than supine position, could be implicated in the increasing incidence of deformational plagiocephaly.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Asymétries craniennes réflexions sur les plagiocéphalies. Synostose suturaire prématurée ou origine extra-crânienne?

  • Les auteurs rapportent une étude clinique et radiologique à laquelle ils associent une étude anthropologique des plagiocéphalies. Leur but est de retenir les critères cliniques qui permettent de différencier de façon didactique les asymétries crâniennes par synostose prématurée de la suture coronale, des anomalies fonctionnelles d'origine extra-crânienne. La déformation organique s'oppose en tout point à la déformation fonctionnelle si l'on retient la position respective des deux pavillons des oreilles, la déviation de la pointe du menton et l'aspect de l'arrière-crâne saillant ou aplati du côté frontal aplati).

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Étude clinico-radiologique des déformations du crâne dans les plagiocéphalies sans synostose

  • Le but de cette étude était d'analyser les mécanismes de la déformation crânienne rencontrée dans les plagiocéphalies frontales et occipitales sans synostose.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov